WRC2 – Guillaume de Mévius – « Une épreuve où la gestion est essentielle »


  • Publié le mercredi,23 janvier , 2019 á 5:48 | Dans la catégorie : Actualités, Citroën, Hors-frontières, Rallye, Sport, WRC

    Par Patrick Hayot

  • Team info – La saison 2019 démarre ce jeudi pour Guillaume de Mévius et Martijn Wydaeghe. Au volant de la Citroën C3 R5 aux couleurs du RACB National Team, ils vont participer à la plus prestigieuse épreuve du championnat du monde: le rallye Monte-Carlo. Leur objectif ? Accumuler de l’expérience et signer de bons chronos en WRC2.
    La présentation du RACB National Team, le 17 janvier dernier, était à peine terminée que Guillaume de Mévius et Martijn Wydaeghe mettaient le cap vers les Alpes. Avant d’attaquer les reconnaissances du Monte-Carlo, nos compatriotes ont d’abord participé à deux journées d’essais.
    « Des séances très fructueuses », affirment le pilote et son équipier. « Vendredi, c’est du côté italien que nous avons renoué avec les routes étroites et tortueuses qu’on rencontre en montagne. L’asphalte était généralement sec à l’exception d’une portion de 2 km totalement verglacée sur laquelle nous avons effectué quelques runs. Samedi, c’est dans la région de Gap, sur le tronçon d’une ancienne spéciale du Monte-Carlo, que nous avons poursuivi la séance. Les quelque 150 km parcourus en deux jours nous ont permis d’élaborer un set-up efficace. On sait qu’au Monte-Carlo, les réglages sont toujours un compromis tant les conditions, dans un seul secteur chronométré, peuvent varier fortement. »
    En début de semaine, Guillaume et Martijn ont participé aux reconnaissances du parcours:
    « Avant d’entamer la dernière partie de ce travail (ce mercredi matin, ndlr), nous savons déjà que les deux spéciales programmées jeudi soir sont totalement nouvelles et deux des trois secteurs chronométrés parcourus vendredi le sont aussi. Jusqu’à présent, nous avons rencontré des routes relativement sèches mais on sait qu’en montagne, la météo peut vite changer. De toute façon, nous voulons aborder le premier de nos sept rendez-vous en WRC2 avec une certaine marge de sécurité. L’an passé, nous nous étions hissés au 2e rang de la plupart des spéciales grâce à cette stratégie. La difficulté du Monte-Carlo, c’est qu’il faut davantage opter pour le mode gestion que celui de la performance. Ce qui ne signifie pas pour autant que nous allons nous promener. Nous comptons bien profiter de cette épreuve pour réaliser des chronos intéressants dans notre catégorie. »
    Le Monte-Carlo démarre de Gap ce jeudi et se terminera dimanche par la Power Stage avec un passage dans le Col de Turini. Au total, les concurrents devront déjouer les pièges de 16 spéciales qui totaliseront 320,48 km chronométrés.
    Communiqué RACB National Team
    RACB National Team, Guillaume de Mévius - Martijn Wydaeghe, Citroën C3 R5, WRC2, DG Sport, Rallye Monte-Carlo 2019,
    Photo ©2019 RACB National Team

    , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • WRC 5.14 – Neuville et Mikkelsen offre, enfin, un doublé à Hyundai !
    Rallye d’Argentine – Jour 3 (final) – C’est assurément une très belle victoire que s’adjuge notre compatriote Thierry Neuville....
  • WRC 4.14 – Guillaume de Mévius : «On a beaucoup appris»
    Team info – Mission accomplie pour Guillaume de Mévius et Martijn Wydaeghe à l’arrivée du Tour de Corse au...
  • WRC 4.14 – Tanäk… déjà !
    Rallye de France – Tour de Corse – ES1/2/3 – Sur l’Île de Beauté, les participants de la 4ème...
  • WRC 4.14 – Guillaume de Mévius – « Augmenter progressivement le rythme »
    Rallye de France – Corse – Team info – Guillaume de Mévius et Martijn Wydaeghe sont à pied d’œuvre...
  • Les commentaires sont fermés.