World Series by Renault : Entre quantité et qualité !


  • Publié le samedi,30 mai , 2015 á 9:19 | Dans la catégorie : Clio Cup Benelux, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Pour la grande fête, rassurez-vous, tout est prêt et bien prêt. Mais le plateau du World Series by Renault semble se chercher un second souffle. A tout le moins pour la catégorie GT.
    La R.S.01 est impressionnante à voir évoluer en piste. C’est une vraie bête de course qui montre sa puissance et son couple à chaque accélération. Très réactive du train avant, sa motricité est en tout cas exemplaire. En sortie de chicane, on se doute qu’elle est sensible au moindre réglage. Sacré bolide.
    Et… sacrés pilotes. En piste pendant près de 1h30, la petite dizaine s’en est donné à cœur joie. Pour notre plus grand plaisir. Même si on ne peut que regretter la présence très prononcée de l’électronique, notamment sur le freinage. Au fil des tours, les pilotes se sont pris au jeu et de retarder de plus en plus leur freinage. Et alors que l’on pouvait s’attendre à des gommes brûlées sur un freinage tardif, le tout enveloppé d’un nuage de fumée réprobateur… Il n’en fut rien.
    Ce bolide est d’une redoutable efficacité !
    L’image est belle… Le son aussi. Maintenant que l’on a entendu son miaulement lors de ses envolées, on peut dire que le ton rage et quelque peu rauque lui va à merveille.
    De remarquer aussi que le niveau de pilotage est élevé et la place sur la grille sera chère. A ce niveau là, on ne peut qu’apprécier la correction des pilotes. Point de tentatives vaines à vouloir aller au contact. Il faut dire que le coût de l’engin calme vite l’envie du kamikaze qui sommeille peut-être encore en certains.
    A voir absolument avec un faible bien évidemment pour la 14 que se partage Sarah Bouvy et Wolgang Riep. Seul regret pour celle-ci, c’est de ne pas arborer les couleurs nationales. Il aurait suffit pourtant de changer la couleur verte de sa bande par le jaune et le tour était joué. Donc pour la repérer dans le peloton, il suffit de coller son œil sur une R.S. 01 aux couleurs proches de l’Italie.
    A part une mésentente au freinage de la chicane, aucune voiture ne s’est retrouvée hors de la piste. Juste un flap en moins pour un et une séance de jumping improvisé pour l’autre.
    Par contre, question spectacle, c’est à nouveau du côté de la Clio Cup qu’il faut porter son regard. Et le faire vite car il faut en profiter puisque ces jeunes, et parfois moins jeunes, aux dents longues confondent bien souvent vitesse et précipitations. Du coup et alors que l’on venait d’assister à la séance des R.S. 01 sans soucis, celle de ces « petits cubes survitaminés » a rapidement tourné au « grand n’importe quoi ».
    Se croyant certainement déjà en course, les fautes de conduites se sont vites multipliées et après 7 minutes, de voir le drapeau rouge brandit par les commissaires. Et une… Et deux !
    Eh oui, chaud comme des « baraques à frites », certains ont remis le couvert, par jalousie peut-être, et après 6 minutes, si Paranthoen (16) nous gratifie d’un superbe exercice d’équilibre sur deux roues, d’obliger la direction de course d’actionner le rouge définitivement. Des 30 minutes mises à leur profit, ils n’en auront eu à peine la moitié. Ce n’est presque pitoyable.
    Ceci dit, nous avons deux jeunes qui tenteront de faire aussi bien que Gosselin l’an dernier, mais avec bienveillance car Degeer nous a gratifié d’un superbe travers à la sortie de la chicane, surpris par des pneus encore un peu froids, alors que De Leval (43) se loupait au freinage en tentant de cerner la limite. Dur apprentissage de la Clio Cup !
    Bon… Bin… Reste les monoplaces FR 2.0 et 3.5. Mais ça, c’est encore une autre histoire. En tout cas, on ne va pas s’ennuyer à Francorchamps ce week-end ! (photos F Echement / P Hayot – auto-center.be)

    , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • World Series by Renault – Clio Cup : Jeu de massacre
    Mais quelle bande de cons ! Ok… Le départ d’une course est primordial, mais alors qu’il aurait suffit de...
  • World Series by Renault : Max Verstappen et la Red Bull F1 en vedette
    C’est le haut de l’affiche de cette 11ème édition, mais si l’occasion vous est donnée de voir évoluer une...
  • Les commentaires sont fermés.