World Series by Renault – Clio Cup : Jeu de massacre


  • Publié le dimanche,31 mai , 2015 á 9:44 | Dans la catégorie : Clio Cup Benelux, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Mais quelle bande de cons !
    Ok… Le départ d’une course est primordial, mais alors qu’il aurait suffit de lever un peu le pied, se caler dans le pare-chocs de son rival et de s’en payer le scalp grâce au jeu de l’aspiration dans la montée des Combes, un pilote aura réussit à mettre la zizanie dans le peloton, déjà très turbulent, de la Clio Cup Benelux associée pour la circonstance à son homologue française.
    Plus d’une dizaine de voitures impliquées directement ou indirectement, 6 au tapis suite aux dégâts subits et des esprits toujours aussi surchauffés et prêts à faire la loi sur la piste.
    Demandez donc à De Leval ce qu’il en pense. Déjà intimidé aux essais, il a été quelques fois « bousculé » jusqu’à la solution finale : la sortie.
    Grosse frayeur bien sûr et il se remettra, heureusement, de ce choc très violent dans la montée des Combes. Mais force est de constater que la main mise des bataves sur une Coupe Clio Benelux qui n’en porte que le nom ne dessert personne.
    En premier lieu Renault qui doit maintenant assumer « involontairement » les frasques de quelques teams au nombrilisme exacerbé. La Coupe Clio Benelux qui ressemble plus à  » Règlement de compte à OK Francorchamps » et dont le plaisir d’y participer se limite à celui de pouvoir faire les 5 premiers tours des séances libres tranquille puisque la suite des évènements renvoie le trop doué en A3 option carrosserie. Et finalement, nos « amis » néerlandais qui agissant de la sorte ne font qu’alimenter une certaine méfiance, si pas une méfiance certaine quant à l’intérêt de participer à ce championnat.
    En soit-disant 25 minutes de course + 1 tour, on a assisté à un jeu de massacre, un drapeau rouge et dès la relance, à l’intervention bien nécessaire de la safety car. Et ce à 2 reprises !
    Sincèrement, vous, pilotes, team managers, organisateur… vous n’êtes pas marrant du tout. Même plus du tout.
    Apprenez que si l’incident de course fait partie des risques, la notion de stock car n’est pas inscrite dans le règlement. Certains devraient être suspendus de licence tant ils font preuve de bêtises une fois le casque sur la tête et un volant entre les mains. De même, ceux qui les « coachent » devraient se voir interdit de meeting provisoirement.
    Dans le jeu de ce samedi, si la confrontation Hollande-France semble avoir tourné à l’avantage de ce dernier, c’est le sport automobile qui a perdu. Et vous vous étonnez que les plateaux ont difficile à se constituer ? Que les jeunes qui en ont un plus dans la cervelle optent pour d’autres championnats ?
    Pas sûr que la Clio Cup Benelux survive à cet énième sortie de piste. Et de remettre un peu dans la caboche de certains que cette même Cup a été abandonnée par l’importateur lui-même suite à l’augmentation irraisonnable de la note des frais de carrosserie.
    Les images parlent d’elles-même et bien malin serait celui qui sait prouver le contraire. Eh oui… La logique est implacable. (photos F Echement – auto-center.be)

    , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • World Series by Renault : Entre quantité et qualité !
    Pour la grande fête, rassurez-vous, tout est prêt et bien prêt. Mais le plateau du World Series by Renault...
  • World Series by Renault : Max Verstappen et la Red Bull F1 en vedette
    C’est le haut de l’affiche de cette 11ème édition, mais si l’occasion vous est donnée de voir évoluer une...
  • Les commentaires sont fermés.