WEC-Silverstone : Audi s’impose d’emblée


  • Publié le dimanche,12 avril , 2015 á 10:34 | Dans la catégorie : Sport, WEC

    Par Patrick Hayot

  • Marcel Fässler, Benoit Tréluyer et Andre Lotterer ajoutent leur nom à l’impressionnant palmarès du Tourist Trophy, vieux de 110 ans. Marcel Fässler est arrivé en tête sous le drapeau à damier au volant de l’Audi Sport R18 e-tron quattro pour remporter les 6 Heures de Silverstone.
    L’avance de 72 secondes de Fässler sur son compatriote suisse Neel Jani avec la Porsche 919 n°18 était réduite à 11 secondes à quinze minutes de l’arrivée lorsque la n°7 était sanctionnée d’un Stop& Go pour non-respect des limites de la piste.  Le duel était intense durant les derniers tours. Marcel Fässler résistait pour s’imposer de 4,6 secondes.
    En LMP2, tout fut parfait pour le G-Drive Racing. L’équipe russe a transformé le doublé des qualifications en doublé à l’arrivée. La Ligier G-Drive Racing n°26 de Roman Rusinov, Sam Bird et Julien Canal s’imposait devant la n°28.
    La Porsche n°17 de Mark Webber avait mené la course durant les 80 premières minutes, jusqu’à ce qu’un problème de transmission ne force l’Australien à rentrer au stand pour abandonner. La Porsche n°18 récupérait la première place. Plus rapide en ligne droite, la Porsche creusait l’écart, réduit par l’Audi R18 dans les parties sinueuses du circuit. Une situation qui ne pouvait qu’enthousiasmer les spectateurs.
    Au 56e tour, Neel Jani et sa Porsche étaient en bagarre avec Marcel Fässler et son Audi, tandis que les deux Toyota d’Anthony Davidson et Mike Conway occupaient les troisième et quatrième positions, avec Davidson à seulement 3,8 secondes des voitures de tête.
    Davidson passait au stand au 79e tour, suivi par Fässler et Jani au tour suivant. Davidson récupérait la tête de la course suivi par Conway dans la Toyota n°2. Andre Lotterer, alors au volant de l’Audi n°7, rattrapait et dépassait la Toyota de Conway. L’Allemand commençait ensuite à se rapprocher de la voiture championne du monde. Il fallait attendre le 96e tour pour voir Lotterer tenter une attaque et passer à Village. Une fois leader, ce dernier pouvait construire un écart significatif. À 60 minutes de l’arrivée, Il passait au stand pour laisser le volant à Fässler pour la dernière partie de la course.
    Le pilote suisse comptait une large avance sur la Porsche n°18 de Jani. Mais une pénalité sous forme de Stop-Go pour avoir abusé du franchissement des limites de la piste contrariait les plans de l’équipe Audi Sport. Il semblait pourtant que l’Audi n°7, avec 72 secondes d’avance, pouvait passer dans les stands et ressortir confortablement en tête. Lorsque Fässler entrait dans la pitlane pour ravitailler il s’obligeait à un nouvel arrêt au tour suivant pour effectuer sa pénalité. Tout le monde retenait son souffle jusqu’à ce que l’Audi n°7 ne reprenne la piste en tête avec huit secondes d’avance à moins de quinze minutes de l’arrivée.
    Jani tentait de profiter de la situation pour prétendre à la victoire. La Porsche n°18 réduisait l’écart, mais le temps était insuffisant pour revenir sur l’Audi. L’Audi n°7 s’imposait pour 4,6 secondes devant la Porsche n°18. Sébastien Buemi terminait au troisième rang à seulement 5,6 secondes de la Porsche.
    En LMP2, Nick Tandy avec l’Oreca 05 Nissan KCMG prenait un parfait départ prenant la tête de la catégorie. Il devait néanmoins surveiller les deux Ligier G-Drive Racing. Sam Bird prenait la tête dans le 6e tour, mais Tandy pouvait encore résister. Un radiateur percé forçait pourtant l’Oreca à rentrer au stand pour un long arrêt. La voiture repartait pour permettre à l’équipe de Hong-Kong de terminer à la cinquième place du LMP2, derrière la nouvelle Strakka Dome de Nick Leventis, Danny Watts et Jonny Kane.
    La Signatech-Alpine n°36 de Paul-Loup Chatin était victime d’une violente sortie de piste à Copse. Le pilote français n’était pas blessé, mais sa voiture était trop endommagée pour continuer, entrainant un drapeau jaune qui ralentissait la course durant quelques tours.
    Les deux Ligier G-Drive poursuivaient leur duel avec Roman Rusinov devant Gustavo Yacaman, à mi-course. Les positions ne changeaient pas durant la seconde moitié de l’épreuve. La Ligier n°26 terminait un tour devant la n°28 à moteur Nissan. Roman Rusinov, Julien Canal et Sam Bird pouvaient savourer la plus haute marche du podium avec leurs équipiers Gustavo Yacaman, Ricardo Gonzalez et Pipo Derani au deuxième rang. La HPD-Honda Extrême Speed Motorsports n°39 sponsorisé par Tequila Patron et pilotée par Scott Sharp, David Heinmeier-Hansson et Ryan Dalziel montaient une nouvelle fois sur le podium en WEC pour ce qui devrait être la dernière course de l’ARX03B à cockpit ouvert. (communiqué WEC / photos Audi Motorsport – Toyota Motorsport)

    , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Esteban Muth un espoir… étonnant
    Entretient – En 3 décades dans le milieu, on peut que des espoirs, on en a déjà vus et...
  • Esteban Muth en Formule Renault Eurocup avec M2 Compétition
    Team info – Comme il l’a démontré cet hiver en Toyota Racing Series, Esteban Muth apprend vite, très vite...
  • WEC – 6 H de Silverstone – Toyota gagne de justesse !
    WEC – 1.9 (GBR) – course – Le retrait d’Audi est désormais oublié car, même avec 2 constructeurs impliqués,...
  • WEC – 6 H de Silverstone – Toyota domine Porsche
    WEC – 1.9 (GBR) – Qualifications – Depuis le début de ce premier week-end de course en WEC, Toyota...
  • Les commentaires sont fermés.