Volvo Concept 26 : la face cachée de la conduite autonome…


  • Publié le jeudi,19 novembre , 2015 á 9:11 | Dans la catégorie : Actualités, Volvo

    Par Patrick Hayot

  • Volvo a mis en place un grand programme de développement, de tests en situation réelle pour la conduite autonome. Un pari logique sur l’avenir que le constructeur suédois veut conjuguer dès 2017, c’est-à-dire demain. Le but étant d’introduire une flotte de véhicules autonomes dans des conditions quotidiennes de circulation sur les routes de Göteborg (Suède). ….ça, c’est pour la partie conduite, mais pendant ce temps, que fait le conducteur ou qu’est-il susceptible de faire ?
    La réponse est tirée des premiers enseignements récoltés de différentes expériences en la matière qui confirment que les trajets du quotidien gâchent souvent le plaisir de conduire. En conséquence, les automobilistes disent être naturellement plus enclins à déléguer la conduite à un véhicule autonome, lors de petits déplacements quotidiens ou encore sur autoroute. Un temps moyen estimé à 26 minutes, d’où le nom de Concept 26 ! CQFD
    « L’humain est au centre de tout ce que nous faisons. Nos recherches démontrent clairement que de nombreuses personnes souhaitent utiliser leur temps de trajet de façon plus créative lorsque le mode conduite autonome est disponible. D’autres aspirent plus simplement à se détendre, à consulter les médias en ligne, ou à écouter de la musique. La conduite autonome rendra tout cela possible. C’est précisément sur ces bases que le Concept 26 a vu le jour, afin de revisiter entièrement l’expérience de conduite », a déclaré Robin Page, Vice President Interior Design chez Volvo Cars.
    Toute l’idée de ce concept est donc de proposer un espace de vie adaptable et adapté à ces moments aussi différents que complémentaires. Concept 26 est donc doté de sièges nouvellement brevetés qui assurent un maximum de confort au conducteur lors de l’activation de l’un des trois modes ‘‘Conduite, Création, Détente’’. A chaque mode, il y a une proposition adaptée. Ainsi lorsque le conducteur souhaite déléguer la conduite au véhicule, le volant s’escamote, le siège s’incline et un large écran émerge du tableau de bord, autorisant alors le conducteur à s’adonner à l’activité de son choix. De quoi saisir l’opportunité du business et de collaboration high-tech.
    « Nous avons déployé de gros efforts afin d’appréhender le défi que représente la conduite autonome pour les années à venir et les opportunités qu’elle génère. Dans cet objectif, nous avons adopté une approche conceptuelle flexible issue de notre nouvelle architecture produit évolutive (Scalable Product Architecture), qui nous permet facilement de donner réalité à ce nouveau concept », a expliqué le Dr. Peter Mertens, Senior Vice President Research & Development chez Volvo Car Group.
    La face cachée de la conduite autonome ne l’est plus ou presque caron constate que c’est bien le passager qui, du point de vue ergonomie, en profitera le plus. (source / photos (7) : Volvo)

    , ,

    La rédaction vous propose...

  • Volvo Cars et Uber : prêt pour la conduite autonome
    Technologie – L’accord conclu en 2016 entre Volvo Cars et la société de VTC Uber porte ses fruits puisque...
  • Mercedes-Benz Experimental Safety Vehicle 2019
    Conduite autonome – Avec son ESF 2019, Mercedes-Benz fait un pas de plus vers le véhicule à conduite autonome....
  • Toyota TRI-P4 dévoilée au CES
    CES – Los Angeles – Même si c’est bien une Lexus LS 500h qui sert de support, c’est bel...
  • BMW présentera l’avenir du plaisir de conduire et le potentiel de la connectivité
    Salon CES (Consumer Electronics Show) – Technologie – Dans la ville qui ne dort jamais, BMW va en mettre...
  • Les commentaires sont fermés.