Victoire et passe de 4 pour Ogier


  • Publié le dimanche,16 octobre , 2016 á 5:42 | Dans la catégorie : Citroën, Ford, Hors-frontières, Hyundai, Škoda, Sport, Volkswagen, WRC

    Par Patrick Hayot

  • WRC 12.14 Rallye d’Espagne – Jour 4 – Avec moins de 6s d’écart entre Ogier et Sordo, on se disait qu’il y avait là un très bon coup à jouer de la part de l’Espagnol puisque, pouvant assurer, Ogier était quasi certain de décrocher son 4ème titre consécutif de Champion du monde des pilotes.
    Mais Ogier avait l’appétit vorace et surtout de mettre l’art et la manière pour embellir encore un peu plus son sacre. Il donnait d’ailleurs le ton en remportant la première spéciale de ce dernier jour de course.
    L’avertissement n’a rien changé à la donne et Sordo a fait en sorte de mettre la pression au volant de sa Hyundai i20 WRC. Malheureusement, souvent proche, mais jamais devant, l’Espagnol ne gagnera pas son épreuve. Toujours est-il qu’il a magistralement démontré le potentiel de son bolide. Tout comme l’auraient fait Neuville et Paddon si l’un et l’autre n’avaient commis la faute ou de connaître divers soucis techniques.
    Mais finalement… Et si l’homme du week-end n’était pas en fait Latvala ?
    S’adjugeant encore 3 scratchs ce dimanche, il ne peut que nourrir des regrets de son incartades dans les petits bois. Lancé dans une course poursuite depuis son retour en rally2, le Finlandais n’a commis aucunes faites. Il est ainsi remonté jusqu’au 14ème rang final avec l’énergie du désespoir de marquer encore quelques points précieux pour la fin du championnat.
    Une VW qui gagne, des Hyundai qui font le podium… Il ne manque vraiment pas grand chose à  la coréenne que pour être la rivale sur tous les terrains car, question pilotage, à partir du moment où en conditions égales vous fassiez jeu égal si pas mieux, la différence vient effectivement du bolide. Il faut que Hyundai, et les autres, comprennent que l’efficacité de la VW Polo réside dans ses suspensions qui sont de véritables « effaceurs » de terrain. L’exemple le plus criant se situait ce dimanche à 400 m du final au moment de passer la cuvette de jonction des routes. Là où les autres se tassent et remontent légèrement sur leurs suspensions, la Polo avale d’un trait linéaire cette même cuvette. Cette inertie de caisse est grandement dûe aux débattements des amortisseurs et leur façon de travailler. L’acquis du Dakar est mis à profit depuis l’entrée en scène de VW en WRC… Et 4 ans après, ça marche toujors et permet à Ogier de cindre en autant d’années la couronne. Et si ça n’avait été lui, Latvala ou Mikkelsen aurait assuré la rélève.
    En tout cas, Hyundai a été très sportif de ne pas brider ses pilotes. Sordo s’est concentré sur sa course, libéré de toute pression avec ses 40s de boni sur son premier poursuivant, alors que Neuville et Paddon se sont livrés jusqu’au bout à un duel de proximité pour la dernière marche du podium catalan.
    Sauf que notre compatriote devait en plus gérer le fait de faire la bonne opération au championnat suite à l’abandon de Mikkelsen. Thierry l’a très bien fait et a rendu coup pour coup à son équipier-rival. Gagnant bien souvent son duel, il a fait le job. Très bien même puisqu’il occupe la seconde place au championnat, à égalité de points de Mikkelsen. Il reste deux épreuves pour les départager !
    DS repart avec la déception d’avoir vu Meeke arracher sa roue, alors que Breen parvenait difficilement à revenir dans le top 10 pour en décrocher le dernier point.
    L’ombre d’elles-mêmes. Après un rallye de France intéressant, on s’attendait à voir une Ford mettre la zizanie dans le groupe de tête. Tänak a bien montré l’exemple, à l’avantage des conditions météos certes, dès le début en signant le scratch. Mais après… Rien, nada, nothing, niets ! Juste un rôle de figuration qui permet toutefois à Ostberg et Tänak de finir respectivement 5ème et 6ème.
    Abbring, sur sa Hyundai i20 de première génération, a fait le travail demandé et qui lui était possible de faire. Sa 7ème place est méritée.
    Kopecky et Tindemand se sont tiré une bourre incroyable tout au long de l’épreuve. Leur duel dans le WRC2, qui est presque une coupe monomarque tant les Skoda Fabia R5 sont légions, a été somptueux. Dans l’ordre, ils sont 8ème et 9ème du général. Loubet place sa Citroën DS3 au 3ème rang du groupe, mais… à 10 min de ce duo.
    Ghislain de Mévius (Skoda Fabia R5) a finit par allier l’arrivée à une 46ème place du général et qui ne reflète pas sa course des deux premiers jours. Son frère, Guillaume a vécu la galère et de finir par se retire de l’épreuve. Faisant très bonne figure en rentrant dans le top 30 au volant de sa Ford Fiesta R2, Wagemans a lui aussi vécu une fin éprouvante, en deux jours, de rétrograder à la 43ème place du général. (source WRC / photo Volkswagen Motorsport)
    Julien Ingrassia (F), Sébastien Ogier (F) Volkswagen Polo R WRC (2016) WRC Rally Catalunya 2016 Photo: Helena El Mokni
    Classement général final (jour 4 – 51 classés)
    Pos
    Équipage
    Véhicule
    Gr Cl
    Diff pré.
    Diff 1er
     
    11S. Ogier / J. IngrassiaVolkswagen Polo R WRCRC13:13:03.6
    24D. Sordo / M. MartiHyundai NG i20 WRCRC1+15.6+15.63:13:19.2
    33T. Neuville / N. GilsoulHyundai NG i20 WRCRC1+59.4+1:15.03:14:18.6
    420H. Paddon / J. KennardHyundai NG i20 WRCRC1+12.8+1:27.83:14:31.4
    55M. Ostberg / O. FloeneFord Fiesta RS WRCRC1+1:56.6+3:24.43:16:28.0
    612O. Tanak / R. MolderFord Fiesta RS WRCRC1+2:00.5+5:24.93:18:28.5
    710K. Abbring / S. MarshallHyundai i20 WRCRC1+2:06.4+7:31.33:20:34.9
    834J. Kopecky / P. DreslerSkoda Fabia R5RC2+1:33.8+9:05.13:22:08.7
    933P. Tidemand / J. AnderssonSkoda Fabia R5RC2+15.3+9:20.43:22:24.0
    108C. Breen / S. MartinCitroën DS3 WRCRC1+36.7+9:57.13:23:00.7
    1137L. Bertelli / S. ScattolinFord Fiesta RS WRCRC1+1:10.5+11:07.63:24:11.2
    1214S. Al Qassimi / C. PattersonCitroën DS3 WRCRC1+8:16.9+19:24.53:32:28.1
    1336P. Loubet / V. LandaisCitroën DS3 R5RC2+12.6+19:37.13:32:40.7
    142J. Latvala / M. AnttilaVolkswagen Polo R WRCRC1+1:57.3+21:34.43:34:38.0
    1522V. Gorban / V. KorsiaMini JCW WRCRC1+7.2+21:41.63:34:45.2
    1642F. Turan / G. ZsirosFord Fiesta R5RC2+2:17.6+23:59.23:37:02.8
    1763F. Andolfi / M. FenoliPeugeot 208 R2RC4+1:30.8+25:30.03:38:33.6
    1884N. Solans / M. IbañezFord Fiesta R2RC4+2:07.3+27:37.33:40:40.9
    196E. Camili / B. VeillasFord Fiesta RS WRCRC1+1.1+27:38.43:40:42.0
    2081E. Boland / M. JFord Fiesta R5RC2+4:01.9+31:40.33:44:43.9
    2149J. Van Den Heuvel / J. DockxMitsubishi Lancer Evo XRC2+2:27.4+34:07.73:47:11.3
    2270M. Burri / A. LevrattiRenault Clio R3TRC3+12.6+34:20.33:47:23.9
    23106J. Armstrong / N. O'sullivanFord Fiesta R2RC4+12.7+34:33.03:47:36.6
    2464D. De Tommaso / P. RoccaPeugeot 208 R2RC4+23.4+34:56.43:48:00.0
    25104G. Greensmith / K. BeckerFord Fiesta R2RC4+28.4+35:24.83:48:28.4
    26102M. Vatanen / J. RenucciFord Fiesta R2RC4+5.5+35:30.33:48:33.9
    2783Y. Lemes / R. PeñatePeugeot 208 R2RC4+10.9+35:41.23:48:44.8
    2831T. Suninen / M. MarkkulaSkoda Fabia R5RC2+2:32.9+38:14.13:51:17.7
    2944O. Veiby / S. SkjaermoenSkoda Fabia R5RC2+1:16.7+39:30.83:52:34.4
    30107J. Brzezinski / J. GerberFord Fiesta R2RC4+28.0+39:58.83:53:02.4
    3135M. Aasen / V. EnganFord Fiesta R5RC2+3:39.2+43:38.03:56:41.6
    3291P. Frigola / M. SauledaPeugeot 208 R2RC4+2:11.8+45:49.83:58:53.4
    33103O. Pryce / D. FurnissFord Fiesta R2RC4+1:26.4+47:16.24:00:19.8
    3448S. Pärn / J. MorganFord Fiesta R5RC2+46.6+48:02.84:01:06.4
    3589H. Bakkenes / A. AaltinkMitsubishi Lancer Evo XRC2+17.9+48:20.74:01:24.3
    3662M. Fabre / M. VilmotCitroën DS3 R3TRC3+1:13.7+49:34.44:02:38.0
    3741J. Suarez / C. CarreraPeugeot 208 R5RC2+1:53.0+51:27.44:04:31.0
    3890J. Domenech / M. MarchalCitroën DS3 R3TRC3+42.5+52:09.94:05:13.5
    3969E. Brazzoli / M. BaronePeugeot 208 R2RC4+1:19.2+53:29.14:06:32.7
    4094M. Andersson / J. JönssonOpel Adam R2RC4+16.4+53:45.54:06:49.1
    4186J. Ramos / J. CarvalhoMitsubishi Lancer Evo XRC2+4:51.2+58:36.74:11:40.3
    4250R. Triviño / M. Gonzalez TomeCitroën DS3 R5RC2+50.5+59:27.24:12:30.8
    4393J. Wagemans / A. De BaeremaekerPeugeot 208 R2RC4+1:23.9+1:00:51.14:13:54.7
    4443J. Maurin / V. SarreaudSkoda Fabia R5RC2+3:58.3+1:04:49.44:17:53.0
    4597T. Vilenius / S. RyynänenCitroën DS3 R1RC5+14.2+1:05:03.64:18:07.2
    4639Gh. De Mevius / J. JaletSkoda Fabia R5RC2+8:45.2+1:13:48.84:26:52.4
    4788R. Rozada / A. LopezMitsubishi Lancer Evo XRC2+4:22.5+1:18:11.34:31:14.9
    4847A. Foulon / G. DelarcheMitsubishi Lancer Evo XRC2+33.8+1:18:45.14:31:48.7
    4995C. Giampaoli / J. KvickPeugeot 208 R2RC4+5:23.0+1:24:08.14:37:11.7
    5085J. Mora / A. PerezFord Fiesta R2RC4+5:59.5+1:30:07.64:43:11.2
    5198R. Castells / X. EstalellaSuzuki SwiftRC5+20:41.4+1:50:49.05:03:52.6

    , , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Hyundai Motorsport – Line-up sud américain
    WRC – Team info – Hyundai Motorsport abordera la double-tête du Championnat du Monde des Rallyes FIA (WRC) en...
  • WRC Rallye du Mexique – Ogier aux commandes, Tänak en embuscade, Neuville, le perdant battant
    WRC 3.14 – Jour 2 – Dans la fournaise, on a relevé des pics à 31°, et avec l’altitude...
  • WRC Rallye du Mexique – Mauvaise fatalité pour Neuville !
    WRC 3.14 – ES2 – « Après environ 5 km, j’ai essayé d’éviter les pierres que Tänak avait sorties,...
  • WRC Rallye du Mexique – 7, 21, 24… Entre ridicule et étonnement !
    WRC 3.14 – ES1 – Si vocable WRC se traduit par World Rally, rallye mondial en bon français, on...
  • Les commentaires sont fermés.