Test Day de Thirimont, le premier officiel du genre


  • Publié le mardi,27 février , 2018 á 6:52 | Dans la catégorie : ASAF, Rallye, Sport

    Par Patrick Hayot

  • On vous en avait évoqué le cas à Noël des « essais privés » ou bien souvent annoncés comme « Test Day » qui devenaient de plus en plus populaires et surtout « public » grâce à l’interaction sur les réseaux sociaux.
    Alors soumis à la réglementation de la commune qui donne le droit d’usage de la route ou portion de route, du côté sécurité d’un public qui ne devait être là, ça devenait la fête à Neuneu et de reconnaître, qu’il est étonnant que l’on n’ait pas connu d’accident corporel !
    Victime d’un succès qu’il n’aurait jamais dû connaître puisque privé, ce genre de manifestation est désormais encadré par l’ASAF.
    Décors planté…
    En effet, le Bomerée Motor Club vient d’annoncer l’organisation du 1er « Test Day » (journée d’ essai) dans notre pays !
    Il se déroulera le dimanche 25 Mars 2018, sur le territoire de Thirimont mieux connu par « Le petit soldat », haut-lieu du Leptines Rally. Le parcours long de 2,1 km se fera dans le sens inverse des passages actuels et… sans connotation chronométrique !
    Cette manifestation est ouverte à tous et à toutes afin de permettre de tester sa monture avant un championnat de Côte ou Rallye.
    Il faut comprendre par là que le véhicule doit être équipée d’un arceau et système de sécurité régit par le règlement de l’ASAF… Et qu’il en est de même pour le pilote car le quidam aura la possibilité de se mettre dans le baquet de droite (moyennant le montant de € 20,00 – assurance comprise) pour découvrir la sensation d’un copilote.
    Le Bomerée Motor Club a fixé les frais de participation pilote à € 75,00 avec un quota d’inscrits à un maximum de 50 voitures.
    Pour tout renseignements ou inscription : degroote.louis@gmail.com
    Le bon côté
    Il n’est positif que sur le plan juridique car, en cas d’accident avec un ‘spectateur’ non invité, que serait-il arrivé ? Des procès qui traînent, une réputation autophobe contre le sport automobile, sans compter dans la foulée, une interdiction pure et simple de ces essais privés.
    Désormais, il y a un cadre qui est imposé par l’ASAF, comme une journée de sprint en fait, et donc à chacun de prendre et d’assumer ses responsabilités. Ambulance, commissaires, matériels anti-incendie…
    En bon terme
    La donne de ce qui arrive aujourd’hui est à distinguer en fait des vraies journées d’essais privés qu’effectuent certains teams.
    Ces derniers de fait restent le plus discret possible et le font en semaine. À part la demande communale pour réserver le « terrain », il est acquis que l’ASAF n’interviendra pas dans ce cadre.
    Il faut donc faire le distinguo entre essais privés et test day !
    Effet pervers
    En ce qui concerne ces Test Day, cela se déroule le week-end. Et donc, comme c’est en complément du calendrier des courses, il est probable que cela fasse doublon d’une organisation à l’autre bout du territoire. Cette année, cela tombe à point puisque la date est celle du Rallye des Ardennes qui a été malheureusement, mais logiquement, annulé.
    Quand il y aura plus de demande du genre, qu’en sera-t-il de la réaction de l’organisateur d’un rallye, d’un sprint, d’une côte qui voit un potentiel de participants se « dégourdir » à un test day alors qu’il pourrait bien être présent à sa manifestation ?
    Connaissant l’ambiance entre certains clubs, il serait même tentant de « saboter » une épreuve simplement en programmant une date commune.
    Plus insidieux encore
    Quel sera l’impact auprès des riverains qui, selon les régions, les périodes, la fréquence d’épreuves dans un rayon de 20 km, commencent déjà à saturer et à poser pas mal de problème. Les communes ne deviendront-elles pas elles-même plus restrictives ?
    On n’en veut pas du tout au Bomerée Motor Club qui a saisit l’opportunité d’organiser son 1er Test Day, il fallait oser. Tout comme, on ne peut lui reprocher de vouloir faire ça dans les règles de l’art et donc de se rassurer en impliquant l’ASAF.
    L’avocat du diable
    Alors de se poser la question : à part rentrer de l’argent dans les caisses du club, nous savons que c’est difficile actuellement, à quoi sert ce genre de journée (week-end ?) car nous ne sommes pas en championnat du monde à ce que l’on sache ? N’est-ce pas se tirer une balle dans le pied ?
    En attendant, tous à Thirimont le 25 mars car l’ambiance promet d’y être aussi chaude que sympa !


    Photos P Hayot ©2017 auto-center.be

    , , ,

    La rédaction vous propose...

  • RS « Mémorial Fanny » – Bouts inaugure (D4), Vecoven réédite sa victoire
    CSAP Namur – 3ème édition – Organisé pour la bonne cause, à la mémoire de la jeune pilote trop...
  • RS « Mémorial Fanny » – Dewulf (D4) et Vecoven (D 1-2-3) vont devoir se défendre
    CSAP Namur – 3ème édition – C’est entre Namur et Gembloux, à Isnes plus précisément (chapiteau sur parking BEP...
  • Rallye de Trois-Ponts – Radoux renoue avec la victoire, Delleuse confirme
    CSAP Liège – 28ème édition – Suite à l’affaire des reconnaissances illicites, Marc Demain a dû se réorganiser et...
  • Rallye de Trois-Ponts – Merci les cons, merci le système !
    CSAP Liège – 28ème édition – Enfin !… Il n’y a pas à dire, mais le Rallye de Trois-Ponts...
  • Les commentaires sont fermés.