Skoda Fabia R5 Loix – Gitsels .. Jeu, set et match !


  • Publié le vendredi,19 juin , 2015 á 12:10 | Dans la catégorie : BRC, Sport

    Par Patrick Hayot

  • C’est à Limelette, dans les installations de la Justinne Hénin Academy que Skoda a présenté la nouvelle Fabia R5 du duo Loix-Gitsels.
    Cachée sous un drap blanc, elle nous attend au soleil, alors que Vincent Struye joue son rôle de modérateur lors de la traditionnelle conférence de presse.
    L’ambiance est détendue et l’une des réflexions sur le côté « ch… » de Freddy Loix aura un échos particulier en fin de journée.
    Mais le plus important était de découvrir cette fameuse Fabia R5.
    A tout seigneur, tout honneur, et dans le cas présent c’est à l’équipage de lever le voile sur une voiture que les deux comparses connaissent déjà bien !
    Jeu
    D’emblée, elle réunit tous les suffrages tant elle est belle dans sa forme et dans ses couleurs. Au-delà de ce constat émotionnel, elle impressionne dans deux domaines : un design moderne et compacte, une finition étonnante !
    Set
    La Fabia R5 va vite faire oublier le côté étriqué de la défunte S2000 désormais remisée au musée. Ses ailes élargies et la hauteur de son habitacle réduite lui confèrent des proportions bien plus équilibrées. Elle paraît même plus compacte que cette dernière alors qu’elle a gagné en longueur.
    Et c’est lors de ce constat que l’on remarque la finition. Premier détail indicateur : le rétroviseur qui s’agrémente de l’indicateur auxiliaire de direction !
    Mais c’est surtout en ouvrant la porte que cela saute aux yeux avec l’insert carbone moulé qui reprend le logement de l’arceau et du montant. Rebelotte à l’arrière avec en plus la forme pour couvrir les charnières. Vraiment impressionnant !
    Bien évidemment le « mobilier » n’a rien à voir la voiture de série si ce n’est qu’un frêle tableau de bord qui évoque ses gènes commerciaux. La colonne de direction, composée de 3 fins tubes de soutient, supporte un fin volant presque plat signé Sparco. Celui-ci est réglable en inclinaison via un simple boulon et écrou.
    Face à lui, Loix ne voit que le bloc indicateur de rapports de vitesse et de simples « loupiotes » d’alertes.
    Johan Gitsels n’est pas mieux loti puisque le copilote n’a rien sous ses yeux. Tout est donc consacré à l’efficacité. Mais le superflue n’est pas pou autant de mise puisque toutes les commandes se retrouvent groupées dans un boîtier entre les baquets. L’espace y est compté puis que le règlement impose une distance de sécurité entre la porte et le baquet. Tant et si bien que Johan nous a avoué se demander où mettre les casques durant la liaison entre les spéciales.
    Le « pauvre » est décidément le perdant dans ce nouveau bolide puisqu’il est en charge de gérer les alertes à la place du pilote.
    Match
    De constater aussi que les préceptes de positionner et center les masses au maximum initiés par Christian Loriaux il y a une bonne dizaine d’années ont toujours cours. Preuve en est avec le pédalier qui n’est plus suspendu et qui voit les cylindres récepteurs de frein et d’embrayage protégé par le cale-pied en carbone. De même, la roue de réserve est juste derrière le baquet car il était impossible de la mettre plus bas en raison de la présence du réservoir de plus grande dimension imposé par la FIA.
    La recherche de l’efficacité absolue fait que le moteur est positionné lui aussi plus bas qu’à l’origine. Plus incliné aussi. Et son environnement n’est pas en reste. Les extensions de contre-ailes sont en carbone et, alors que les larges ailes sont elles-même fixées par 5 boulons anodisés, sont étonnement rivetées à la coque !
    Tout est donc fait pour que le pilote se concentre et soit au maximum de ses capacités pour attaquer sans sommations. Bien calés dans leurs baquets, en sécurité dans la forêt de tube qui compose l’arceau, le duo Loix-Gitsel et la nouvelle Skoda Fabia R5 nous donne déjà rendez-vous à Ypres avec une volonté affirmée d’y décrocher la victoire dès sa première ! (photos P Hayot – auto-center.be)

    , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • BRC : Peugeot cherche à se venger !
    Kris Princen, Peter Kaspers et leur Peugeot 208 T16 de DG Sport ont véritablement animé le Championnat de Belgique...
  • Rent Speed Racing : Bilan 2015
    A l’heure où chacun se présente les meilleurs vœux, toute l’équipe de Rent Speed Racing s’associe pour vous annoncer...
  • BRC 9.9 Rallye du Condroz : Ces jeunes qui poussent – Emeric Rary
    On n’a pu suivre tous les pilotes, mais que chacun d’entre eux soit félicité pour être à l’arrivée d’une...
  • BRC 9.9 Rallye du Condroz : Découverte et réussite pour Emeric Rary et Laurent Mouton
    Cette 42eme édition du  rallye du Condroz revêtait d’un double Challenge pour l’équipage Thudinien. Pour une première course avec...
  • Les commentaires sont fermés.