Retrait volontaire du TAC Rally pour la Skoda Fabia WRC-RSR !


  • Publié le dimanche,12 avril , 2015 á 7:52 | Dans la catégorie : BRC, Sport

    Par

  • Aussi serein que motivé au départ de la troisième course du championnat belge, Benoît Allart et Théo Surson ont démarré prudemment une nouvelle épreuve qu’ils découvraient sans pression. Malheureusement, une erreur d’un starter voulait les obliger à démarrer derrière une voiture proche de l’origine, sans profiter d’un écart de deux minutes comme prévu par le règlement. Un départ que refusait l’équipage RSR pour d’évidentes raisons de sécurité. Même si l’organisation reconnaissait son erreur de retour au centre, Benoît et Théo préféraient en rester là, déçus du traitement réservé à des voitures toujours appréciées du grand public.
    Partis en pneus slicks, comme de nombreuses autres montures, le duo savait qu’il ne vivrait pas une première boucle évidente lorsque la pluie s’invitait avant la première spéciale. Souhaitant d’abord rejoindre l’arrivée, il démarrait prudemment jusqu’au retour à la première assistance où l’équipage RSR occupait la 13ème place devant la Porsche de Van Parijs ou encore la DS3 R5 de Grooten qui découvrait également l’épreuve. Enfin bien chaussée en deuxième boucle, la WRC grimpait dans le classement avant le départ de la sixième spéciale. « Je n’avais jamais roulé sur la pluie et juste avant le sixième chrono, nous avions enfin chaussé les bons pneus. Malheureusement, le responsable de spéciale n’a pas voulu nous attribuer les deux minutes séparant notre quatre roues motrices de 300 chevaux au dernier Junior engagé sur une R1 de 125 chevaux ! Je comprends que le promoteur veut favoriser les jeunes mais il faut au minimum respecter le règlement au niveau des évidentes normes de sécurité, d’autant plus que nous avions fait le nécessaire pour rappeler l’écart prévu de deux minutes. Nous n’avons donc pas démarré mais en plus de l’erreur effectuée, c’est le comportement inadmissible du starter qui m’a révolté. D’habitude, je suis très calme mais cela m’a bien perturbé. Malgré tout, nous avons fait une bonne spéciale mais démarrée plus de deux minutes après l’heure du carnet. Dans de telles conditions, je n’étais plus concentré et continuer ainsi n’était pas la meilleure chose à faire… »
    Très actif afin de faire rouler son fils, Daniel Allart regrette les évènements et a vraiment l’impression de déranger la fédération et le promoteur du championnat en alignant une WRC. « Notre projet initial était d’apprendre les manches du championnat en vue de 2016 et une éventuelle R5. A Saint-Vith l’an dernier, nous avions rencontré le RACB qui nous avait confirmé que les WRC seraient toujours admises cette année. Nous avons alors remué ciel et terre pour aligner une telle monture et à moins de deux mois du début de saison, on modifie le règlement qui les pénalise. A Tielt, l’organisateur a fait ce qu’il pouvait pour l’appliquer mais une grosse erreur a tout de même été commise. Là et ailleurs, les organisateurs doivent respecter des règles où on les oblige à faire des choses illogiques. Si on met les importateurs en avant, il ne faut pas oublier que sans les amateurs, le sport auto n’est rien. Je trouve dommage de ne plus retrouver Van Woensel, Bonjean et d’autres avec qui nous aurions voulu nous battre. »
    Quoi qu’il en soit, les conséquences du TAC Rally pourraient avoir une influence sur la suite de la saison de Benoît et Théo : « Nous restons motivés et nous serons au départ du Wallonie, rendez-vous d’autant plus important pour nos partenaires. Quant à la suite, nous devons nous réunir car rouler en WRC reste un investissement conséquent et nous ne tenons plus à être victimes d’une erreur comme celle de ce week-end. »
    L’actualité de Rent Speed Racing :
    Prochain grand rendez-vous de RSR, le Rallye de Wallonie comptera toutes les montures de l’équipe au départ. Benoît Allart et Théo Surson retrouveront la Skoda Fabia WRC qu’ils étrennent depuis le début de saison. Laurent Mottet et Benjamin Falmagne, actuels leaders du championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles, aligneront l’autre Fabia WRC sur la quatrième manche de la saison. Enfin, Eric Cunin et Stéphanie Balcaen se retrouveront en RC2 sur la Mitsubishi Lancer Evo9 R4. Rendez-vous à Jambes les 1, 2 et 3 mai prochains ! (communiqué / photos Rent Speed Racing)BRC 2015 - 3.9 - TAC Rally - #18 Skoda Fabia WRC - Allart-Surson - Crédit photo Rent Speed Racing -

    , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • BRC 5.9 Sezoensrally – Retour gagnant pour Kris Princen
    41ème édition – Si il est vrai que l’on peut faire dire n’importe quoi aux chiffres, force est de...
  • BRC 5.9 Sezoensrally – Maintenant, Achiel doit égrener les kilomètres et progresser
    Team info – Nous y sommes presque. Lors du Sezoenrally qui se tiendra le week-end prochain, Achiel Boxoen entamera...
  • BRC 5.9 Sezoensrally – Verschueren en mode confirmation, Princen en mode affirmation
    41ème édition – Si ce n’était la péripétie du classement du Spa Rally, une véritable épine dans le pied...
  • BRC 4.9 Rallye de Wallonie – Abbring et Peugeot renoue avec le succès
    Jour 3 – Avec 7 scratchs à son actif, le Néerlandais Abbring était leader de l’épreuve au départ du...
  • Les commentaires sont fermés.