Rallye Sprint de Marchin : Autopsie d’une sortie


  • Publié le mardi,29 mars , 2016 á 11:58 | Dans la catégorie : ASAF, Crash, Historic, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Il est nullement dans notre intention de trouver un coupable, chacun jugera après en son âme et conscience, mais les images ont de quoi faire froid dans le dos, même si, une fois de plus et comme ça se termine bien, tout le monde s’en fout.
    Rallye Sprint de Marchin, sortie du village, en parallèle de la rue Grand-Marchin, la descente de Ereffe. Un droit en sommet donne l’élan pour se retrouver dans le droit en cuvette au terme d’une descente rapide. Pour y parvenir, tout est simple puisqu’il y a un léger gauche pour venir plonger à la corde de celui-ci.
    Sauf que Dewulf nous l’a démontré, ce carrefour entre la route principale et les chemins de remembrements n’est pas simple et qu’il y a une bosse qui éjecte le train arrière au rebond.
    Arrive pour son premier passage, Arnaud Garsou au volant de sa Peugeot 206.
    Là où je suis, je ne le vois pas débouché et pourtant, j’entends un spectateur dire : « waouw, là ça va vite ! »
    comme je me déplaçais, je suis pris de court, vise et voit effectivement le bolide déjà en fâcheuse posture.
    Après avoir rebondie et zigzaguée, elle part vers le talus. Le nez de la 206 s’y enfonce et sert de pivot. Elle devient subitement le jouet imaginaire d’un gosse qui vient de lancer sa toupie. Elle se soulève et on se demande bien si elle va finir sa cabriole les 4 fers en l’air.
    Heureusement, la roue avant reprend contact avec le sol et freine légèrement l’auto. Elle retombe alors  lourdement sur ses gommes, mais poursuit sa pirouette. Dernier réflexe, Arnaud arrive à garder l’auto à l’équerre alors que maintenant c’est l’arrière qui mord dans le monticule qui sépare la route du champ.
    Comme guidée par ce rail de terre, la 206 fonce vers un spectateur qui n’a pas encore compris la dangerosité de la situation. Il ne bouge toujours pas. Il filme… la main dans la poche.
    Sans zoomer, il vient enfin de comprendre que ce qui grossit dans le cadre de son écran lui vient droit dessus !
    Il décampe au tout dernier moment, laissant son sac là où il l’a déposé.
    C’est passé tout près. Et alors que la « lionne » meurtrie vient mourir à nouveau le nez dans le talus, il ne lâche toujours pas sa caméra et revient chercher son sac pendant que les premiers spectateurs viennent en aide à Arnaud et Isabelle et d’autres remontent la route pour signaler la sortie de route afin d’éviter le sur-accident.
    Oui, tout le monde est saut… Et c’est tant mieux.
    Mais, bordel… Quelle inconscience de filmer à un tel endroit. De se mettre aussi près de la route alors qu’il a un zoom 40x minimum et qu’il aurait très bien filmer tout ça en toute sécurité… Ma position en atteste.
    Dewulf était déjà passé bien près du premier pylône, cet équipage a eu la chance de ne pas aller s’encastrer dans le troisième.
    Quelle chance aussi que le public réagisse de cette façon car, il faudra plus de 5 minutes avant qu’un commissaire ne vienne sur les lieux. Il en faudra encore 2 de plus avant d’arrêter la course et de voir la Direction arriver sur les lieux.
    Il y a eu des fautes, il y a eu des manquements…
    Outre ce constat, on voit à nouveau combien la chance était du bon côté. Mais jusqu’à quand ?
    Alors au lieu de regarder ces photos avec un certain voyeurisme, si pas un voyeurisme certain, qu’elles soient au moins un déclic quant à la décrépitude d’assurer la présence d’un nombre suffisant de commissaires sur une épreuve. Et dire qu’ils trouvent encore la motivation à être là où ceux qui les critiquent souvent injustement et trop facilement ne sont même pas capables de regarder ce spectacle en toute sécurité. Adulte ?… Bof. Responsable ?… re-Bof !
    En attendant et pour le sport que nous aimons ne disparaissent pas car il plaît toujours à de joyeux drilles…
    Ah, au fait, Arnaud… Ton copain te l’avait dit le dimanche soir qu’à cet endroit ça aller sauter. Tu n’as pas écouté. Et si tu as voulu impressionner Yves Matton… Je pense que c’est raté. (photos P Hayot – ©2016 auto-center.be)

    , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Auto-Center.be et le sport… clap de fin
    EDITORIAL – Si 2018 a été très difficile d’un point de vue personnel que je développerais pas, d’un point...
  • Salamandre Rally – Affiche internationale avec Bedoret, McRae, Gonon, Berlandy…
    8ème édition – Une nouvelle fois, le Salamandre Rally, épreuve régionale du championnat hennuyer de la discipline, présentera un...
  • ASAF 1.14 – Rallye de Trois-Ponts – Verschueren en référence !
    29ème édition – Racing Cars Organisation et les autorités compétentes ayant trouvé un terrain d’entente, l’édition 2019 de ce...
  • Rallye de Trois-Ponts – Il n’y a que… !
    29ème édition – Oui, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ! Tel est le...
  • Les commentaires sont fermés.