Rallye Sprint de Là L’homme – La saison s’ouvre dans le sud


  • Publié le vendredi,01 mars , 2019 á 1:27 | Dans la catégorie : ASAF, Rallye, Sport

    Par Patrick Hayot

  • 3ème édition – C’est, c’était la plus jeunes des épreuves du calendrier puisqu’elle sera supplantée en fin d’année par le Rallye Sprint Gaumais (12-13 octobre – et encore plus dans le sud !), et à ce titre, on ne peut que féliciter le CMP Chiny de s’améliorer à chaque fois.
    Le plateau en sort grandit puisque de 54 engagés lors de la première édition, on est passé à 62 l’an dernier et d’en être pour ce week-end à 73 sans compter les 20 engagés en Démo !
    Un succès qui s’explique, outre l’organisation, par une situation géographique bien choisie, le centre du rallye étant situé à la Salle du Cercle de Freux (rue suzerain 45, Freux 6800), soit à quelques 6 km de Libramont avec un accès aisé via la N826 (Libramont – Houffalize), il est aisé de s’y rendre via la E25 sortie 25 ou la N4 sortie Amberloup. De plus, l’endroit est buccolique puisqu’il se situe près de l’église de Freux.
    Le Rallye Sprint de Là L’homme est une étape « show » de 12,6 km à parcourir à 4 reprises… 100% asphalte. Il marque l’ouverture du championnat de la spécialité pour la CSAP Luxembourg, mais aussi pour le championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles. De plus, l’épreuve est proposée « open ».
    Vainqueur l’an dernier, Eric Cunin remettra son titre en jeu au volant de sa Škoda Fabia WRC (#1) et il est d’ailleurs le grand favori, logique, de cette 3ème édition.
    Dans cette Div4, on retrouve Steve Becaert (#2 – Mitsubishi Lancer Evo VI) qui pourrait profiter d’une hypotétique défaillance du bolide tchèque. Ceci dit, on regardera du coin de l’oeil les prestations de Didier Grandjean (#4 – Opel Corsa C GSi), David Guarrizzo (#5 – Renault Clio) et Jean-Claude Jacques (#23 – Toyota Corolla).
    La logique de la Division et de la Classe n’étant jamais respectée, il faut voir dans la D3 les pilotes prêts à jouer les troublions au général et de décrocher la lune dans celle-ci.
    Comptons sur Thomas Delrez pour jouer ce rôle, lui qui a une revanche à prendre sur le sort suite à son abandon à Clavier, d’autant que depuis saparticipation l’an dernier, il a changé de copilote, Melissa Poncin sera à sa droite) et de bolide, la ZX ayant cédé sa place à la Renault Clio (#14).
    Pour donner la réplique, il y a bien entendu Manu Bouts qui délaisse le pilotage de sa BMW (propulsion ) pour l’Opel Astra. Et pour sa première en terre luxembourgeoise, il aura en effet bien l’envie de lui tenir tête.
    Un duel qui pourrait profiter à bien d’autres dont Leslie Devillez (#18 – Opel Astra), mais surtout à Laurent Mottet (#6 – Peugeot 306), Dominique Roger (#10 – idem), Sébastien Hiernaux (#11 – idem – Abandon à Clavier), Quentin Clignet (#17 – idem), sans oublier Jean-Yves Lejeune et sa Citroën DS3 R3 (#8) ou Jérôme Lingchamps (#7 – Peugeot 206 RC). Même les pilotes de 106 ont leurs chances de viser le podium. C’est dans les intentions, pas forcément avouées, de Anthony Dauvin (#37), Jean-Marie Legros (#38), Pascal Bomble (#26).
    Il y a bien  évidemment les « performers ». Ceux dont on sait pertinnement que le podium est à leur portée et qu’ils vont tout faire pour y monter. On pense aux Citroën C2 de Michaël Pirnay (#29) et Sébastien Luis (#28). Et dans cette « catégorie », on va y mettre.. Christophe Le Nouvel. Le très très rapide pilote de course de côte a décidé d’explorer ce championnat au volant d’une Peugeot 205. C’est l’outsider à ne pas mettre de côté.
    Un podium décidément très disputé (31 équipages inscrits dans cette D3) puisque les BMW Série 3 (E21, E30 et E46) de Loïc Pirot, Nicolas Blerot et Michaël Tirtiaux et (?) la Porsche 911 SC de Frédéric François auront également des vues sur celui-ci.
    En Div 2, ce ne sera pas triste non plus. Là aussi, il y a pléthore de candidats avec Bertrand Baudoin (#41 – Citroën DS3), Jean-Pol Copinne (#45 – Peugeot 207), Laurent Allart (#46 – Citroën C2 – nouvelle monture par rapport à 2018), Florian Clementz (#54 – Honda Civic – idem), Maxime Lallemand qui a changé de copilote et de bolide (Julien Rumas #52 – Renault Twingo) ou l’organisateur des Boucliers claviéroises, Noël Gelinkirchen, qui prendra le volant de sa Skoda Fabia.
    Du côté des PH, Emile Tollet (Ford Escort #255) et Bruno Nielen (Audi Quattro {253) seront à suivre. Cabu, Bernes, Kettels, Magerotte peuvent jouer le podium. Reste à voir si David Bossicart (VW Golf) viendra mettre la zizanie dans ces propulsions et 4 roues motrices.
    Source Rallye Sprint de Là L’homme


    Photos ©2019 auto-center.be

    , , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Rallye Sprint de Là L’homme – Cunin récidive, Delrez inaugure !
    3ème édition – Qu’importe la monture ! Certes, on ne peut parler d’une très forte concurrence, mais la victoire...
  • Les commentaires sont fermés.