Rallye International Police E1 – Délicats premiers tours de roues : 21 voitures, 6 motos à la faute


  • Publié le samedi,28 mai , 2016 á 11:17 | Dans la catégorie : ASAF, Reportage, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Si la météo s’avérait clémente au moment du départ, ses caprices de la nuit ont laissé partiellement des traces sur le parcours que devaient emprunter la cinquantaine de concurrents, auto et moto confondus.
    C’est dans la première, la spéciale de Juprelle, que celles-ci ont eu raison de l’envie de ceux-ci d’en découdre avec le chrono. Et plus spécialement pour les motards qui, vu la dangerosité – 10 cm d’argile sous autant d’eau – l’ont parcourue en neutralisée.
    Ce n’est que logique puisque auparavant, Depraye au volant de sa Ford Escort Cosworth se faisait piéger et sortait assez durement que pour renoncer au sortir de la spéciale. Et un candidat au podium de moins, un !
    Cela étant dit, la suite n’allait pas être mieux puisque c’est l’équipage Hellings / Heusicon qui se prenait une pénalité de 900 s malheureusement assortie du plus mauvais de sa catégorie pour avoir oublié de faire un second tour dans la spéciale show de Othée ! Et hop, second candidat au podium renvoyé à ses pénates.
    Décidément, cette première boucle nous réservait encore de sacrées surprises dont celle de voir revenir en tête Steve Seret au volant de sa Renault Clio (#12) au cumul des catégories (1er équipage civil).
    Pourtant, vu l’état du terrain, on s’attendait à voir outre les deux pré-cités (éliminé ou retardé), Christophe Castermans (#2) en leader. Mais le pilote de la Mitsubishi Lancer partait à la faute dans la spéciale 3 de Herstappe, juste à l’entrée du village. Un gros freinage bien négocié mais sur de la glaize l’envoyait faire une excursion dans le talus. Du coup, il rentre second du général et 1er équipage Police. Et il ne sera pas le seul à se faire surprendre. Ils seront 19 à se faire piéger à cet endroit !
    Le podium que l’on croyait presque fait… sur papier part en lambeaux et c’est Julien Fossion (Ford Fiesta R2) qui occupe à cet instant la dernière marche. Il pointe à 29s du leader et ne compte que 4s de boni sur la Renault Clio pilotée par Cravillon. Raphaël Beaufort est 4ème et 1er équipage mixte.
    De retour au parc de regroup autant dire que les mines étaient dubitatives quant à la façon d’aborder cette épreuve. Les stigmates que portaient les bolides allaient de la simple éraflures à la calandre enfoncée, voire le bouclier avant totalement arraché !
    Empruntant le parcours juste après les voitures, les motards n’étaient pas non plus à la fête. La neutralisation de la 1ère n’était qu’un répit puisque le rallye débutait vraiment pour eux à Othée.
    De rejouer les gendarmes et les voleurs puisque c’est un civil, Stéphane Toussaint qui mène la danse devant Olivier Gabillon, policier de son état, avec près d’une minute d’avance au guidon de sa KTM. Ce dernier étant sous la pression des britanniques Stevens père et fils, Nigel ayant 9 s à combler, mais devançant son fils Michaël de 22s. (photo : P Hayot – ©2016 auto-center.be)

    , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Bouvy en « number 1 » aux Crêtes
    ASAF – Rallye des Crêtes – Certes, l’épreuve n’a lieu que dans un mois et demi, mais avec le...
  • Rallye International Police – Le bilan et les insolites
    Devant trouver de nouvelles contrées puisque la région d’Houffalize ne le désirait plus, le Rallye International Police a migré...
  • Rallye International Police – Victoire de Castermans en auto, de Toussaint en moto
    Que ce soit au classement général auto ou moto, la logique de la journée s’est confirmée avec la victoire...
  • Rallye International Police – Etape 3 : podium toujours incertain en auto, roue libre pour Toussaint
    Entre relativité et réalité, la différence est ténue et se résume au classement général auto à quelques secondes alors...
  • Les commentaires sont fermés.