Rallye de la Famenne : Benoît Allart et Laurent Wilkin, maîtres des lieux


  • Publié le lundi,22 août , 2016 á 8:22 | Dans la catégorie : ASAF, Reportage, Sport

    Par Patrick Hayot

  • ASAF – Le Rallye de la Famenne est resté fidèle à sa réputation. Difficile et sélectif de par son tracé, la météo a mis un point d’honneur a faire ses caprices en alternant averses et temps sec. Presque une loterie d’où est sorti en grand vainqueur le régional Benoît Allart.
    On s’y attendait certes, mais le pilote de la Skoda Fabia WRC se devait de tenir à distance son rival Xavier Bouche qui lui, comptait sur une Fabia R5 pour en faire son apprentissage et de lui contester la victoire.
    Ce sera juste le temps de faire illusion puisque le Marchois, il se la jouait à domicile lui aussi, renonçait à la relance de la 2ème boucle suite à une casse moteur qui provoquait un incendie. Dommage, car il avait encore toutes ses chances puisqu’il ne pointait qu’à 10s de Allart.
    C’est donc un autre pilote du crû qui se plaçait en ordre utile grâce à sa très bonne connaissance du terrain. Et de son coup de volant car Olivier Collard a, à nouveau, exploiter à merveille les capacités de sa machine. En osmose totale, il a rapidement contré les attaques du luxembourgeois Steve Fernandes (Peugeot 207 S2000). Il signera bien souvent les 2ème et 3ème chronos au volant de sa Mitsubishi Lancer Evo X et terminera logiquement premier dauphin du futur marié, Benoît Allart.
    Fernandes aurait donc pu croire en sa 3ème place, mais Francis Lejeune lui a mené la vie dure tout au long de l’épreuve. Au volant de sa Porsche 997 GT3, il a tout donné. Perdant un temps précieux sous la pluie, il le récupérait quand le tarmac était sec. Un jeu du chat et de la souris dont le pilote de la GT sortira vainqueur non sans s’offrir des sensations fortes. En effet, dans la dernière spéciale de Grune, au sortir de la cuvette du Champ des Fourneaux, il était surpris par la boue en coupant généreusement la corde et partait dans un large travers. Il tiendra le cap alors que son bolide était équipé de pneus slicks et qu’il venait de dracher… Comme d’habitude !
    Un final de ouf pour ces deux-là car, selon la météo justement, et pariant sur des montes de pneus différentes, c’est à coup de secondes, parfois 12, 14 par spéciale, qu’ils se mesuraient pour le gain de cette dernière marche du podium.
    Elle reviendra finalement à Lejeune, mais franchement, Fernandes n’a pas démérité. Il échoue à 12s.
    Même constat pour le luxembourgeois Yann Munhowen qui s’est montré tout aussi menaçant au volant de sa Subaru Impreza STI. Colant ses deux acolytes, à 2s, en fin de 1ère boucle, il restera constamment au contact jusqu’à la boucle 3. Alors à 16s de Fernandes, il lâche 25s dans l’avant-dernière spéciale avant de signer le 3ème temps scratch dans la dernière. C’est beau… mais c’est trop tard. Il sauve même de justesse, pour 6s, son Top 5 que lui disputait Geoffrey Godinas et sa BMW M3 !
    Dans cette Division 4, Francis Lemaire a eu un apprentissage difficile de sa Skoda Fabia S2000. Surpris dans au bas dans la descente du Tiers du Renard, il tirait tout droit dans l’échappatoire. Il y laissait plus de 20s ce qui permettait à Erik Morée de revenir dans ses échappements. Mais il manquera 6s au pilote de la Mitsubishi Lancer Evo X pour lui ravir la 7ème place de la division.
    Jordan Remilly est un des perdants du jour dans cette D4 car, au volant de sa C2R2, il tenait fermement la tête de la classe 12 au détriment de l’allemand Benjamin Schmitt et pouvait prétendre au Top 10. Il quittera la course dans l’avant-dernière spéciale.
    En Div1-2-3, la course a été limpide pour l’homme d ela région, Laurent Wikin. Le pilote de la Peugeot 206 a imposé son rythme au moment où il le fallait, laissant échapper 5 des 12 scratchs. Et c’est à la régulière qu’il s’impose à la Renault Clio de Drieskens qui s’adjuge la seconde marche du podium sur tapis vert puisque Dimitri Pirot a été déclassé pour avoir effectué un demi-tour dans la spéciale show de Tellin lors de la 2ème boucle. De quoi le rendre furax, à juste titre, car il a quand même risqué gros sur ce terrain pour rien pendant 1 boucle entière. Imaginez si il était sorti !
    Cela n’enlève rien à la perf de Drieskens qui a bataillé ferme, outre contre Pirlot, mais aussi contre Jean-Yves Lejeune sur un bolide identique. Ce dernier semblait tenir le bon bout jusqu’à la 10ème spéciale avec un boni de 10s. La météo changeante, voire exécrable, semble avoir favorisé finalement Direskens qui comblait son retard et cresait finalement un trou de 3s… Suffisant à monter sur le podium et sans savoir que peu après, il serait second.
    Conflit de génération pour les 4ème et 5ème place qui reviennent respectivement à Eddy Marique (Opel Astra) et Alan Marée (Opel Kadett).
    En 2-6, victoire de justesse pour Sébastien François et sa Clio. Julien Thirfays concédant finalement 2s avec sa Honda Civic Type-R.
    Des sorties, il y en a eu quelques unes et l’une d’elles aurait pu mal se terminer. Heureusement pour la paire Gérôme Bolette et Sébastien Collin qui se retrouvaient sans freins dans l’étape show. Tapant un premier ballot, puis un second, la Peugeot finira sa course sur le toit dans un fossé en lisière de sapinières après que le pilote eut le réflexe de tirer le frein à main !
    Un bol pas possible aussi pour Vincent Frippiat qui a vu le jour apparaître à ses pieds après que la Renault Mégane pilotée par Simon Penoy ne percute une entrée d’égout d’eau de pluie et de finir par un soleil. Voilà deux des incidents qui auraient pu finir très mal !
    Autant dire que la remise des prix a été chahutée et ce mauvais état d’esprit s’est poursuivi sur la toile puisque certains relevaient la non-conformités de quelques voitures.
    À ceux-ci de rappeler qu’il y a un règlement technique et qu’il y a moyen de porter réclamation et donc démontage… Aux frais du plaignant si il perd, aux frais de l’accusé si il est effectivement hors du cadre défini. De même, les instances en ont connaissances depuis bien longtemps et il est vrai qu’elles pourraient agir en conséquence.
    Mais la morale de ces basses histoires est que celui qui gagne en trichant se voit tous les matins dans son miroir. Qu’il se pose la bonne question : suis-je un vrai pilote, suis-je une personne qui a des vrais valeurs ? (photos P Hayot ©2016 auto-center.be)


    Classement final D4 (21 classés)
    Pos
    Équipage
    Marque
    D-Cl
    Dif 1er
    11Allart Benoit / Alboraletti CarolineSkoda Fabia WRC4-14
    24Collard Olivier / Borlon NathalieMitsubishi EVO 104-142:04
    33Lejeune Francis / Antoine GrégoryPorsche 997 GT34-144:26
    45Fernandes Steve / Rollinger TommyPeugeot 207 S20004-134:38
    511Munhowen Yann / Lanners SteveSubaru STI4-145:29
    67Godinas Geoffrey / Boelens StéphaneBMW M34-146:26
    79Lemaire Francis / Botson KrisSkoda Fabia S20004-137:53
    810Moree Erik / Meijs PascalMitsubishi EVO 104-149:26
    918Debaty Eric / Peeters AlexandreFord Focus RS4-1413:05
    1038Grandjean Didier / Bourguignon PierreOpel Corsa4-1314:17
    1123Schmitt Benjamin / Pohl KerstinCitroën C2R24-1215:52
    1241Pallier Julien / Michels PolPeugeot 2064-1316:04
    1340Remilly Jonathan / Henry DaphnéRenault Clio4-1317:03
    1417Vandeloock Frédérik/ Hugaerts LucSubaru STI4-1418:12
    1515Becker Jean-Marc / Polet MorganeMitsubishi EVO 64-1419:22
    1659Picard Jean-Claude / Quadrini MassimoMini Cooper S4-1519:50
    1739Les Frederic / Les ArthurClio R34-1321:50
    1870Van Gool Stef / Paternotte IvesCitroën Saxo4-1222:27
    1960Guillemin Alexandre / Segers DavidNissan 350 Z4-1523:06
    2069Lamy Nicolas / Charlier LoriCitroën C2R24-1224:41
    2120Coremans Wim / Fleurackers PatrickBMW M34-1430:05

    Classement final D1-2-3 (50 classés)
    Pos
    Équipage
    Marque
    D-Cl
    Dif 1er
    127Wilkin Laurent / De Bolle EricPeugeot 2063-10
    230Drieskens David / Pirotte ClémentRenault Clio3-101:07
    325Lejeune Jean-Yves / Denis LudovicRenault Clio3-101:10
    428Marique Eddy / Marique ChristopherOpel Astra3-102:24
    534Maree Alan / Michaux NadineOpel Kadett3-103:05
    646Francois Sébastien / Piraux MattéoRenault Clio2-63:49
    747Thirifays Julien / Dujardin ManoëlHonda Civic2-63:51
    833Pirot Loïc / Bodet Jean-BaptistePeugeot 2063-104:08
    931Bouchat Vincent / Cochez BenjaminRenault Clio3-104:31
    1050Pezzetti Sergio / Beckers BenoitRenault Clio-104:47
    1164Francois Frédéric / Penoy JérémyBMW 3253-116:37
    1249Daco Alain / Dejonge KevinRenault Clio2-66:58
    1361Compere Vincent / Piret OlivierBMW 3253-117:19
    1499Bomble Pascal / Alexandre JonathanPeugeot 1062-58:06
    1557Naab Udo / Korz HaraldOpel Astra3-108:45
    1662Wirtz Marcel / Renard EmmanuelMercedes 1903-119:50
    17101Baudoin Bertrand / Jacquemin CorentainPeugeot 2072-510:10
    1881Thomas Christophe / Thomas SandyPeugeot 1063-910:58
    1967Willem Denis / Desmet DavidBMW 3233-1111:04
    20112Mathy Benoit / Bastaits MaximeVW polo2-412:09
    2144Feltus Claude / Duton JoëlPeugeot 3063-1012:14
    2293Wuidar Joffrey / Detrait GuillaumeOpel Corsa3-812:21
    23103Verbeke Frans / Higuet StéphaneCitroën Saxo2-512:31
    2466Balbeur Jean-Marie / Poncin MelissaBMW 3253-1113:57
    25110Patiny Christophe / Lete StéphanePeugeot 1062-413:58
    2687Doeran Christophe / Van Steenbrugge DaimenVW Polo3-814:06
    2783Titeux Ludovic / Louviaux FlorentPeugeot 2062-614:08
    28100Allard Laurent / Urbain GwendolineCitroën Saxo2-514:14
    2992Clignet Quentin / Mayne VivianeSuzuki Swift3-814:20
    3051Jaminet Didier / Jaminet RémyRenault Clio3-1015:02
    31106Henin Mathieu / Les MaximeRenault Twingo2-515:24
    32105Kielbasa Nicolas / Septon JérémySubaru Impreza2-515:41
    3377Ponthir Loic / Ponthir KévinPeugeot 2063-915:42
    3456Davreux Rémy / Bihain TanguyPeugeot 2053-1015:56
    3588Legait Patrick / Fleres JohanPeugeot 2053-816:05
    3696Watelet Pierre / Legros DidierPeugeot 1063-816:12
    3789Huberty Andy / Schoos LoganHonda Civic3-816:45
    3898Masson Mickaël / Masson EricBMW 3201-317:32
    3974Marion Dimitri / Arts SébastienCitroën C2R23-917:32
    40111Urbain Valentin / Alexandre FlorantHonda Civic2-417:37
    4191Dederichs Kévin / Hoffmann ThomasSuzuki Swift3-818:43
    4294Macors Michael / Duterme QuentinPeugeot 1063-819:05
    4397Daniels Jean-Claude / Barthelemy PascalRenault Clio1-319:07
    4479Wampach Benjamin / Lamborelle JoffreyCitroën C2 R2 MAX3-919:25
    4585Fagnant Elisabeth / Georges JonathanRenault Clio2-622:09
    46109Willems Quentin / Leufgen PatriciaBMW 3162-523:47
    4782Humblet Philippe / Dethier LudovicToyota Corolla3-924:18
    48131Degreve Laurent / Solot TiffanieFiat Seicento1-126:26
    49107Lemoine Antoine / Vermesse EdouardCitroën Saxo2-528:35
    50108Maranzan Frédéric / Rasschaert BrunoPeugeot 1062-532:44

    , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Final du Championnat Provincial Liégeois
    ASAF – Rallye des Crêtes – La salle de Bellevaux-Malmedy se prépare à accueillir les animateurs du Championnat Liégeois...
  • Chaude fin de saison…
    ASAF – RS Villersois – Alors que le BRC vient d’y tirer sa révérence puisque une spéciale y faisait...
  • La souris grise est prête !
    ASAF Rallye de Jalhay – Comme nombre d’amateurs, que l’on salue bien bas d’ailleurs et avec respect, il est...
  • Rallye de la Famenne : Vers un duel Allart / Bouche
    ASAF – Avec une météo incertaine, sûr que le Rallye de la Famenne va être à la hauteur de...
  • Les commentaires sont fermés.