Rallye de Hannut – Coup pour coup !


  • Publié le mardi,12 mars , 2019 á 9:50 | Dans la catégorie : ASAF, Historic, Rallye, Sport

    Par Patrick Hayot

  • 51ème édition – « Ravi du parcours, mais vraiment piégeux dans ces conditions. La pluie, le vent… la boue aussi. On a beaucoup appris ! » Tels sont les mots de Nicolas Ciamin, large vainqueur de l’édition 2019 du Rallye de Hannut.
    Annoncé sans numéro à quelques jours du départ vu une présence limite, on l’avait « catalogué » comme « guest », mais il était évident que la participation du Français au volant de la Volkswagen Polo R5 du THX Racing de Christian Jupsin et managé par Lionel Hansen, faisait de lui le favori logique à la victoire.
    Celle-ci ne souffre d’aucuns contextes, même si ce fut parfois « chaud » comme il avouait lui-même.
    Et c’est vrai que la météo faisant des siennes depuis plusieurs jours a quelque peu, même parfois beaucoup, influencé le comportement des pilotes. Entre un parcours presque sec, des cordes de plus en plus boueuses, des flaques provoquant un aquaplaning presque incontrôlable, seuls sont sortis du lot les plus forts.
    Saluons cependant tout le courage et l’abnégation de devoir affronter ces éléments tant pour le premier que le dernier. en tout cas, ce genre de conditions a démontré toute l’importance de la prise de notes ou/et de la bonne connaissance du terrain et de son bolide.
    Sans donner de nom, tant c’était général, on remarquait en un seul virage et autant de freinage l’hésitation de rester pied dedans ou de monter sur les freins !
    Preuve en était avec une brève réaccélération sitôt le point incriminé passé, pour effectuer à nouveau un freinage modéré afin de s’engager dans un quitter droit qui aurait dû être un point chaud ! Bref, très intéressant pour l’observation.
    Ceci dit, bravo à tous car sur les plateaux, autant dire qu’avec les coups de vents très violents de ce dimanche, il fallait savoir rester sur la route !
    En tout cas, dès la première spéciale, le ton était donné par Ciamin qui collait d’emblée près de 30s à son plus proche rival. Le Français, même si il s’agissait d’un « entraînement », était largement au-dessus du lot. Seule l’erreur ou le problème technique pouvait entraver sa marche victorieuse.
    La logique sera pourtant mise à mal par Turrion qui, au volant de sa Mitsubishi Lancer Evo VIII, s’offrait un joli 2ème temps dans cette même spéciale. Parti sur des chapeaux de roues, si il se voyait renvoyé à 26s par le leader, il en faisait autant envers Cédric Hubin qui pilotait pour la première fois la Skoda Fabia WRC du Rent Speed Racing et même 33 sur la Citroën DS3 WRC de Jean-Luc Berleur, lui aussi pour une première au volant d’un tel bolide.
    Un apprentissage délicat pour ce dernier puisque dans l’ES3, il cassait un cardan et se lançait alors dans une course poursuite pour le podium. Un podium dont fut presque éjecté à ce même instant Turrion qui perdait alors 46s sur Hubin qui le repassait au général. Ces deux pilotes s’affrontaient dans un mano à mano qui ne durera, hélas, que le temps de la première boucle.
    En effet, à la reprise, et très certainement avec l’envie de bien faire tout en allant chercher son rival direct, Cédric Hubin cassait une jante, ce qui l’obligeait à s’arrêter pour changer de roue, condition sine qua non de la poursuite de sa course.
    La course par élimination ayant décanté la situation, on se retrouvait avec Ciamin en solide leader, Turrion en second tout aussi « confortablement » installé sur la seconde marche du podium puisque, dans le même temps, Hubin étant renvoyé au Top 15, il n’avait qu’à calquer son rythme sur celui de Berleur qui faisait le forcing pour revenir. Mais étant encore à 1min39s de la Mitsubishi, et vu les perfs de son pilote, Berleur savait, la mort dans l’âme et de pester contre la casse du matin, qu’il ne pourrait faire mieux que 3ème.
    Ce ne fût pas un coup de maître, mais la prestation de Johnny Poelmans au volant de la Mitsubishi Mirage Proto, pour rappel il s’agit d’une R5 développée en 2015, a fini confirmé nos dire d’avant rallye puisqu’on le voyait proche, si pas sur le podium.
    En tout cas, sans se brûler les neurones sur ce terrain très délicat, il a réussit à accrocher la 4ème place avant de voir Hubin revenir avec des bottes de sept lieues et de lui ravir la position.
    Mais avant cet épisode, il aura aussi vu un Philippe Helling en très grande forme lui donner la réplique au point de le déposséder de son bien. Pour le pilote de la Lancer Evo IX, c’était le signal aussi d’une rentrée en résistance.
    Farouche, mais sympa, Hellings ayant acquis la 4ème place de haute lutte une première fois avant d’en être délogé, y reviendra et la défendra bec et ongles. Il la conservera au final pour 1s face à un Cédric Hubin presque dépité du temps perdu dans la première boucle.
    Vandevelde (Mitsubishi Lancer Evo), Van Craenenbroeck (idem), Allerts (idem), même Coffey (Ford Fiesta S2000) auront animé le peloton des poursuivants, mais leurs fortunes diverses les relègueront au second plan, voire l’abandon après s’être embourbé pour le Britannique !
    Et d’avoir vu émergé de la tempête l’Allemand Kraus qui réalise une excellente course en finissant 7ème avec une Audi TT qui n’est pas restée longtemps d’un blanc immaculé.
    On le dit souvent, de telles conditions sont propices à l’exploit des divisions inférieures.
    Une fois encore, les « gros cœurs » se sont amusés sur ce terrain et Manu Bouts confirmait son retour et surtout la prise en main de son Opel Astra en rentrant leader en Div123 et à la 10ème place du général à la fin de la première boucle.
    Hélas, après son abandon à Freux, il se retirait à nouveau et ce dès la reprise des hostilités. Il n’aura raisonnablement pas tenté le diable puisque à l’assistance une odeur d’huile brûlée l’inquiétait déjà. Il préférait dès lors se retirer sur la pointe des pieds, laissant dès lors Geoffrey Vecoven occuper cette position. Ce dernier la mérite tout autant tant il a été magistral avec sa vielle Golf. Comme quoi !
    Et dans le genre : qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivraie… Corentin Tordeur a fait très fort avec sa Renault Clio RS engagée en 2/6 puisqu’il s’est offert le 7ème chrono du général dans la longue spéciale de Clipet – Burdinne lors du premier passage !
    Il s’adjuge la victoire de classe bien sûr et le seconde de cette division toujours aussi âprement disputée.
    Car on peut y ajouter aussi Joffrey Wuidar et son Opel Corsa engagée en 3/9 qui a fait un tabac en signant à deux reprises le 7ème temps du général (ES9 et ES10). Il termine 12ème non sans avoir dû prendre la mesure d’un David Schmetz qui n’a pas été avare non plus en performance. Le pilote de la Peugeot a même signé l’exploit de cette épreuve avec un impressionnant 5ème temps dans la spéciale 10 de Clipet – Burdinne !
    Ils sont du cru, mais ont connus des fortunes diverses. Il s’agit des frères Remilly. Outre le fait d’être du coin, cette épreuve leur tient à cœur car ils veulent y réaliser « LE » résultat afin d’honorer la mémoire de Dan qui était bien plus qu’un pote mécano. Merci pour lui !
    Pour Jonathan, la course de sa Renault Clio finira malheureusement dans un champ d’où il ne pourra s’extraire sans l’aide d’un 4×4 alors qu’il était 2ème de la Div123 et autant dans la classe.
    Quant à Jordan, il fera valser sa Citroën C2R2 Maxi et de s’offrir et de lui dédier un magnifique Top 10 !
    C’est aussi en ce terme, mais avec la réalité des faits, que l’on a vu Jeremy Princen et sa Citroën DS3 R3T lui contester la place en signant un 4ème temps général dans la spéciale 3 avant d’envoyer celle-ci en tonneau dans la suivante !
    Une position difficile à tenir puisque Stéphane Delporte la tenait au terme de la boucle 1 avant de devoir abandonner sur sortie à la reprise.
    Au rayon des clin d’œil sympa, on peut évoquer l’abnégation du duo Les qui dans leur Peugeot 306 Peugeot ont connu d’insolubles problèmes de freins et de terminer quand même à la 57ème place finale. De Laurent Lo Vullo (Citroën Saxo VTS #91) par exemple qui jouait le top 10 de la classe 3/9 avant de se retirer à une spéciale de la fin sur problème mécanique. De Julien Delleuse (Opel Astra) qui jouait le top 15 du général et la classe 3/10 avant de se retirer lui aussi, mais dans la dernière spéciale sur bris de cardan, de Cédric Michiels (Citroën AX #105) qui s’arrêtait définitivement dans l’ES8 Avin.
    Du côté des historiques qui ouvraient la route avec non moins de 36 partants, c’est Heinz-Walter Schewe qui surprenait les régionaux avec sa superbe Porsche 911.
    Auteur de deux meilleurs temps en quatre spéciales, Laurent Detal aurait pu tenir tête à l’allemand avant des soucis avec sa Ford Escort. Finalement, c’est celle de Jean-Philippe Schrynen qui prenait le relais devant celle de Detal, auteur d’une belle remontée. Huitième des 16 classés, Jochen Brichau remportait la classe 17 avec sa VW Golf au même titre que Patrick Philipps et son Audi 50 en PH/16. Dans le classement PH/SR où les anciennes diffèrent de la fiche d’homologation de l’époque, Benoit Gillot n’avait aucune difficulté a imposé sa Ford Escort même si Jean Degreef (VW Golf) aurait pu lui donner du fil à retordre. Finalement, ce dernier remontait sur le podium juste derrière l’originale Renault 5 GT Turbo de David Leleux.
    Prochaine épreuve : Rallye des Ardennes le 24 mars
    Source ASAF


    Photos P Hayot ©2019 auto-center.be
    Résultat final D4 – D123 (72 classés)
    Pos
    Equipage
    Véhicule
    Div/Cl
    Dif 1er
    Dif préc
    1144Ciamin N - Roche YVolkswagen Polo GTI R54/14109.7
    22Turrion M - Moons EMitsubishi Lancer Evo VIII4/14+5:15+5:15
    35Berleur J - Lallemand TCitroën DS3 WRC4/14+6:26+1:11
    420Hellings P - Heusicom NMitsubishi Lancer Evo IX4/14+10:15+3:49
    51Hubin C - Riguelle JSkoda Fabia WRC4/14+10:16+0:01
    612Poelmans J - Cruys JMitsubishi Mirage RS Proto4/14+10:50+0:34
    734Kraus K - Juchmes TAudi TT4/14+11:29+0:39
    855Vecoven G - Van Huffel LVolkswagen Golf II GTi3/10+11:44+0:15
    998Tordeurs C - Jadot TRenault Clio RS2/6+13:01+1:17
    1077Remilly J - Bolle JCitroën C24/12+13:04+0:03
    1115Vandevelde E - Simons KMitsubishi Lancer Evo X4/14+13:18+0:14
    1282Wuidar J - Pestiaux DOpel Corsa B GSi3/9+14:03+0:45
    139Allerts P - Pattyn BMitsubishi Lancer Evo VI4/14+14:36+0:33
    1484Schmetz D - Dechany KPeugeot 106 GTI3/9+14:38+0:02
    1526Theuwissen K - Bollaerts NBMW M3 E364/14+14:51+0:13
    1625Windmolders B - Salmon LMitsubishi Lancer Evo X4/14+14:52+0:01
    1795Detrait G - Stevenaert AOpel Corsa B GSi3/9+15:46+0:54
    18116Peeters J - Laudens ACitroën Saxo VTS2/5+15:49+0:03
    1971Willem D - Desmet DBMW 323 TI Compact3/11+16:09+0:20
    2027Guillemin A - Maes PNissan 350 Z4/14+16:22+0:13
    21107Brion P - Brion JVolkswagen Polo GT3/8+16:54+0:32
    2258s Heeren K - Godfrin PCitroën DS3 R3T3/10+17:03+0:09
    2363Honnay S - Pire NCitroën DS3 R3T3/10+17:31+0:28
    24108Vincke A - Ausloos DPeugeot 2053/8+17:32+0:01
    2560Balthasar E - Jadot VPeugeot 309 GTI 163/10+17:34+0:02
    2640Dechany J - Dechany KPeugeot 207 RC R3T4/13+17:55+0:21
    2759Carlier J - Compère MCitroën DS3 R3T3/10+18:04+0:09
    2889Pirotte J - Devivier TOpel Adam Cup3/9+18:46+0:42
    29112Dumont L - Jamoul OPeugeot 106 GTI2/5+18:52+0:06
    30122Jansemme M - Schutz MCitroën Saxo VTS2/5+19:06+0:14
    3145D'Hondt J - Ombelet KRenault Clio RS4/13+19:11+0:05
    32115Rousseau C - Grenier DRenault Clio2/5+19:53+0:42
    3316Trekels S - Swysen IBMW M3 E304/14+20:12+0:19
    34114Dardenne R - Verhaeven JCitroën Saxo VTS2/5+20:14+0:02
    3565Horward G - Prignon MOpel Astra GSi 16V3/10+20:17+0:03
    3618Orban G - Cailloux CMitsubishi Lancer Evo VIII4/14+20:26+0:09
    3747Ledoux A - Plasman OPeugeot 206 RC4/13+20:31+0:05
    38117Mahaut T - Dethiege GPeugeot 1062/5+20:40+0:09
    39109Pirnay M - Hick SCitroën AX Sport3/8+20:57+0:17
    40123Buyle A - Loyson CCitroën Saxo VTS2/5+21:04+0:07
    4179Brahy V - Poncelet BOpel Adam R24/12+21:05+0:01
    4274De Rooms L - Delwiche FBMW E363/11+21:07+0:02
    43139Dekens W - Keyen HPeugeot 306 GTI1/2+21:17+0:10
    4492Pirard P - Pietquin GCitroën Saxo VTS3/9+21:24+0:07
    457Lemmens L - Duchesne PBMW M3 E464/14+21:25+0:01
    4617Taylor D - McNulty SMitsubishi Lancer Evo X4/14+21:29+0:04
    4767Verbeke F - Waltzing LRenault Clio RS3/10+22:09+0:40
    48100François P - Domine LVolkswagen Golf GTi2/6+22:15+0:06
    49118Moes J - Vanwachtendonk GPeugeot 1062/5+22:23+0:08
    5093Boffin S - Dautreloux DPeugeot 1063/9+22:37+0:14
    51103Radoux L - Fastres SPeugeot 1063/8+22:55+0:18
    5278Henrioulle P - Lefebvre JCitroën Saxo4/12+23:10+0:15
    5376Jalet J - Melon DPeugeot 206 XS4/12+23:20+0:10
    54136Constant M - Toussaint JRenault Twingo RS R12/5+23:55+0:35
    55120Courbois E - Courbois JPeugeot 106 GTI2/5+23:56+0:01
    56130Cuyvers J - Theunissen JPeugeot 1062/5+24:08+0:12
    5742Les F - Les APeugeot 3064/13+25:05+0:57
    58119Leruste G - Leruste EPeugeot 206 XS2/5+25:29+0:24
    59111Coenart B - Dessy FOpel Corsa A GSi2/5+26:24+0:55
    60142Collins A - Gerlache MPeugeot 205 Rallye2/4+27:57+1:33
    6132Anderson J - McLaren SPorsche 996 GT34/14+28:07+0:10
    62129Napen M - Godin APeugeot 206 XS2/5+28:28+0:21
    63140Vaes G - Govaerts RPeugeot 1061/2+28:36+0:08
    6496Mottoulle D - Urbain PPeugeot 205 GTI 1.63/9+28:37+0:01
    65134Collard R - Destexhe SCitroën DS32/5+28:41+0:04
    6690Humblet P - Van Hove AToyota Corolla 1600 GT3/9+30:29+1:48
    67128Henry P - Michaux QPeugeot 1062/5+30:42+0:13
    68135Beguin J - Raes JPeugeot 206 XS2/5+30:54+0:12
    69141Willems D - Binet JOpel Corsa B2/4+36:20+5:26
    7033Fruyt F - Cornelis FBMW E304/14+37:02+0:42
    71126Mottin C - Noël JCitroën Saxo VTS2/5+38:28+1:26
    7250Brulez L - Brulez FSeat Ibiza4/13+40:56+2:28

    Résultat final PH – SR (23 classés)
    Pos
    Equipage
    Véhicule
    Div/Cl
    Dif 1er
    Dif préc
    1253Schewe H-W - Blondeel FPorsche 911 SCPH19
    2256Schrynen J-P - Houpresse PFord Escort RS 2000 MKIIPH18+0:47+0:47
    3261Detal L - Stevaux SFord Escort RS 2000 MKIIPH18+1:10+0:23
    470Gillot B - Gillet LFord Escort RS 2000 MKIIPH18+1:50+0:40
    5255Lamy B - Masson OVolvo 242PH19+2:12+0:22
    6254Courtin Etienne-P - Van Crombrugge LFord Escort RS 2000 MKIIPH18+2:16+0:04
    7257Commencais S - Salvador MFord Escort RS 2000 MKIIPH18+4:20+2:04
    8202Leleux D - Gillard KRenault 5 GT TurboSR+4:26+0:06
    9271Brichau J - Schollaert LVolkswagen Golf I GTi 1.6PH17+5:23+0:57
    10205Degreef J - Bridoux RVolkswagen Golf GTiSR+5:33+0:10
    11260Verhaeghe K - Ghesquiere RFord Escort MK1PH18+6:41+1:08
    12266Vanwinckelen E - Van Brussel WOpel Ascona BPH18+6:51+10
    13269Schouffler E - Delathuy VPorsche 944PH19+8:26+1:35
    14270Somville M - Guion HFord Escort RS 2000 MKIIPH18+8:41+0:15
    15263Renard L - Fraipont DFord Escort RS 2000 MKIIPH18+8:52+0:11
    16203Laporte R - Manshoven JOpel Ascona BSR+8:58+0:06
    17212Robyns P - Wéry DSuzuki SwiftSR+9:05+0:07
    18274Philips P - Van Der Perre SAudi 50 (1-OAA-971)PH16+9:14+0:09
    19258Renette D - Renard DOpel Manta APH18+11:24+2:10
    20272Willems Q - Thuillier KBMW 316 E30PH16+12:43+1:19
    21268Beguin F - Beguin NBMW 1602PH18+16:39+3:56
    22204Driesen P - Defourny EOpel Ascona BSR+25:14+8:35
    23210Sanzot C - Gillet OOpel Corsa ASR+27:30+2:16

    , , , , , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Rallye de Hannut – Grosse baston en vue !
    51ème édition – Et pas question d’appeler les autorités… Non, on va laisser faire ! Il y a de...
  • Les commentaires sont fermés.