Mercedes AMG GT R comme… racée et racing


  • Publié le mardi,28 juin , 2016 á 3:05 | Dans la catégorie : Actualités, Mercedes

    Par Patrick Hayot

  • NOUVEAUTE – Le Festival of Speed de Goodwood, en Angleterre, est devenu en 3 ans la nouvelle scène de spectacle des constructeur. Ils profitent de l’occasion pour présenter en avant-première, si pas en première mondiale, un nouveau modèle, une nouvelle version sportive.
    C’est justement le cas de Mercedes qui y a exhibé l’évolution encore plus racée de sa GT S en devenant maintenant GT R.
    La différence est sensible tant au visuel qu’en mécanique.
    Présentée dans une parure verte qui fait référence au surnom du circuit du Nürburgring, l’enfer vert, là où elle a été développée, la Mercedes AMG GT R reprend aussi le style des versions course GT3 qui y roulent en VLN et 24h du Ring.
    Délivrant une puissance maxi de 375 kW (510 ch) pour un couple maxi de 650 Nm dans sa version S, en devenant R, la puissance fait un bon à 430 kW (585 ch) soit une augmentation de 14,85%. Le couple gagne quant à lui 13% en passant de 650 à 700 Nm. Le 0 à 100 km/h gagne 2/10ème et se fait en 3,6 s. La GT R pointe à 318 km/h. Bridée malgré tout puisque la petite sœur pointe déjà à 310 et qu’elle est elle aussi limitée grâce à l’électronique. La consommation mixte étant de 9,2 l aux 100 km, soit 259 g de CO2 par km.
    Visuellement, la GT R change de calandre pour une à barrettes verticales, traitée noir mat, un nouveau pare-chocs avant qui voit la partie inférieure devenir une lame à géométrie variable, d' »air curtain » comme le fait BMW, qui aère la roue avant et une ouverture inférieure très travaillée.
    Les flancs, du fait des ailes plus larges (+46 mm), mais admirablement intégrées, voit l’écope d’évacuation d’air chaud moteur prendre de la grandeur et de la profondeur et même de se prolonger de façon bien plus marquée que GT S sur la porte.
    Tout comme à les ailes avant, à l’arrière, cela s’élargit aussi (+57 mm) et de profiter de lui redessiner le bouclier. Aux extrémités, on retrouve deux grandes écopes d’évacuation de l’ai chaud des freins, alors que le diffuseur redessiné, remonte jusqu’aux feux inférieurs et accueille en sa partie centrale, la double sortie de la ligne d’échappement.
    Sans concession, mais cela lui va à merveille, l’aileron vient coiffer la malle.
    Le châssis reçoit un tarage de suspension spécifique et repose sur des roues de 10 x 19 ET56 à l’avant, chaussées de  Michelin Pilot Sport Cup de 275/35 ZR; de 12 x 20 ET52 à l’arrière et pneus de 325/30 ZR.
    Au niveau du freinage, GT R se dote de disques composite de 390 mm à l’avant et de 360 mm à l’arrière. Ils se reconnaissent par les étriers de frein peint en jaune. L’exigeant trouvera son bonheur dans un système céramique qui permet de gagner 17 kg et si à l’arrière, le diamètre ne change pas, à l’avant par contre, il augmente encore pour arriver à 402 mm. L’étrier devient alors rouge.
    La Mercedes AMG GT R sera en vente à partir du 21 novembre 2016 et sera lancée sur le marché européen en mars 2017. Elle est d’ores et déjà une des vedettes du salon de Genève. (source / photos Mercedes)

    , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • BMW M2 Competition – Futura 2000 : Trois versions uniques et une édition limitée
    Nouveauté – On connaissait les « Art Cars » du constructeur bavarois. La spécificité était d’être un œuvre unique roulante d’un...
  • BMW M2 CS Racing – Objectif performance
    Nouveauté course – Si la M2 CS sait se montrer polyvalente, sa déclinaison Racing n’a d’objectif que la piste...
  • BMW M2 CS, chers plaisirs concentrés
    Nouveauté – Il n’y a pas à dire, par le temps qui courent où le bien pensant écologique fait...
  • Alpine A110 S comme… sommet
    Nouveauté – Comme, mais aussi vers d’autres sommets dont une plus grande sportivité encore puisque cette version S frise...
  • Les commentaires sont fermés.