Karting : des tops et des flops à Francorchamps


  • Publié le lundi,18 mai , 2015 á 10:47 | Dans la catégorie : Sport

    Par Patrick Hayot

  • La 2ème manche du championnat de Belgique de karting prenait ses quartiers à Francorchamps ce week-end. Si le samedi, la météo a fait ses caprices en arrosant raisonnablement la piste en fin de journée consacrée aux essais, heureusement, c’est sous un soleil voilé de temps à autre que les différentes catégories se sont affrontées dans des joutes de plus en plus viriles.
    Tant et si bien que deux parents, qui ont dû vivre « l’épreuve » de leur vie en voyant leur chérubin faire preuve d’une hardiesse très prononcée, en sont venus aux mains dans le paddock dès l’arrivée de la course. Lamentable, pitoyable !
    Mais la tension était déjà palpable le matin puisque les « couacs » ne faisaient que se succéder. Après le problème de la balance qui « mentait » de façon éhontée de 2 kg suivant le modèle de karting, ce sont les transpondeurs qui se mettaient à l’honneur en dévoilant des chronos étonnants.
    C’est le moins que l’on puisse dire puisque les pilotes perdaient suivant la séance plus de 1,2 s au tour alors que dans l’ensemble rien ne pouvait justifier une telle baisse de régime.
    Et le sport dans tout cela ?
    Eh bien, les pilotes, jeunes ou moins jeunes, ont tous crânement tenter de sortir du lot. Limite parfois dans leur comportement, à l’exemple de Marnik Battryn qui ralentissait volontairement à deux reprises, suite à un faux départ, jusqu’à rouler pratiquement à pas d’homme formant un peloton compacte de 30 fous furieux en KX30 Sénior et provoquant surtout l’engorgement du carburateur de certains de ses rivaux. Pas très sport ça !
    En tout cas dans chaque catégorie, et cela ira crescendo jusqu’à la finale, la lutte pour le podium aura été âpre, indécise et finalement belle !
    Pour raison d’accrochages éliminatoires, un garçons comme Hugo Dahm s’en est retourné frustré et déçu, mais sûr qu’il aura malgré tout beaucoup appris.
    Et de contre-performance (méforme, rivaux plus incisifs ?), il en est question pour Ugo De Wilde notamment.
    Suiveurs, tout comme son père, étaient en attente d’un très bon résultat. La réalité des faits est pourtant là et le leader du championnat en KX30 Junior a été renvoyé à la 9ème place de chaque manche. N’ayant pu que limiter la « casse », il cède le commandement à
    On a vécu également un très beau moment en Master avec Pierre-Yves Corthals. Pilou a toujours ce sacré coup de volant et fait preuve d’humilité et de simplicité alors qu’il a un actif des plus méritants et mérités comme pilote officiel Honda Accord en Supertourisme, ETCC et de la première année du WTCC. Un grand bonhomme ! (photos P Hayot – auto-center.be)

    , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Superbe victoire de la Nissan GT Acad’amis aux 24H du Nürburgring virtuelles
    Au terme des 24 Heures les plus chaudes de l’histoire, l’équipage de la Nissan GT Acad’amis emmené par Wolfgang...
  • Karting : La revanche des Ardennes
    Quatre semaines après le coup d’envoi à Mariembourg, le Championnat de Belgique de Karting vivra déjà son deuxième rendez-vous...
  • Karting X30 Junior : Ugo De Wilde, le sans faute !
    Une pole, deux victoires en manches qualificatives, une deuxième place lors de la finale, battu par Kenny Roosens pour…...
  • Les commentaires sont fermés.