Herock Spa Rally, l’incontournable rendez-vous !


  • Publié le samedi,02 mars , 2019 á 9:54 | Dans la catégorie : Actualités, BRC, Citroën, Ford, Rallye, Škoda, Sport, Volkswagen

    Par Patrick Hayot

  • BRC 2.4 – Trois semaines après son coup d’envoi en Hesbaye, le Belgian Rally Championship 2019 va planter ses tréteaux à Spa, pour une deuxième manche particulièrement attendue. Jamais sans doute, au cours des dernières années, le niveau de la compétition nationale n’a été aussi élevé, de quoi décupler la motivation de chacun, exacerber l’enthousiasme des fans et rendre tout pronostic malaisé…
    Fort de sa victoire au Rally van Haspengouw, Kris Princen aura à cœur de tenter la passe de deux au volant de la Volkswagen Polo R5 de la formation BMA. Une allemande qui s’est imposée comme la nouvelle arme absolue à Landen, et dont disposera aussi un Patrick Snijers déjà en quête de gros points après son abandon précoce à l’Haspengouw. Quant à Cédric Cherain, qui pilotait la VW Polo R5 THX Racing à Landen, il sait qu’il sera au départ de l’épreuve spadoise, qui lui a bien réussi par le passé… Au volant d’une Polo R5 ? D’une Skoda Fabia R5 ? Les prochains jours le diront…
    Si la nouvelle venue badgée Volkswagen semble bousculer les valeurs établies, la Skoda Fabia R5 reste la plus populaire des voitures de cette catégorie qui fait l’unanimité. Lui aussi malchanceux à l’Haspengouw, Adrian Fernémont, vainqueur du Spa Rally 2018, aura pour seul objectif de tenter la passe de deux, tandis que Ghislain de Mévius tentera lui aussi de mettre la pression sur les hommes de tête. Cédric De Cecco profitera de son côté du Herock Spa Rally pour lancer sa saison 2019. Il croisera notamment sur sa route les jeunes Amaury Molle et Renaud Herman, qui passent eux aussi à la Fabia R5, avec pour espoir de tenter de défrayer la chronique. De Skoda, il en sera aussi question pour Vincent Prégardien, qui poursuivra l’apprentissage du bolide tchèque.
    Finalement, c’est peut-être de la Citroën C3 R5 de Guillaume de Mévius que viendra la plus grande menace pour Kris Princen. Trop tôt contraint à l’abandon à Landen, le pilote battant pavillon RACB National Team s’est empressé d’officialiser sa présence à Spa, histoire d’accumuler les kilomètres avant un déplacement en Corse, dans le cadre de la compétition WRC-2.
    De R5, il en sera aussi question pour Armand Fumal, qui se fera plaisir au volant de sa DS 3, pour Joachim Wagemans, qui aligne une bien connue Peugeot 208 T16, et pour Pieter-Jan Michiel Cracco, qui aligne la Ford Fiesta R5.
    Le chant du Flat Six dans les campagnes spadoises
    Si les bolides de la catégorie ‘R5’ constituent le haut de l’affiche dans le Belgian Rally Championship (BRC), nul doute que la saison 2019 sera placée sous le signe du ‘Flat Six’ ! Relevant de la catégorie RGT, les Porsche 997 GT3 sont en effet annoncées en nombre au Herock Spa Rally ! C’est ainsi que John Wartique, ex-pilote de GP3 Series et de Porsche Supercup en lever de rideau des Grands Prix F1, est engagé avec Arnaud Lardinois, tandis que Francis Lejeune, autre régional de l’étape, fera honneur à l’épreuve signée DG Sport en compagnie de Grégory Antoine. De son côté, Pascal Gaban confirme son grand retour aux affaires avec Jean-Pierre Delmelle dans le baquet de droite, et une ‘911’qui risque de déménager. De Porsche, il en est aussi désormais question pour Romain Delhez, qui a acquis l’une des montures de Gunther Monnens, bien décidé à faire parler de lui pour son grand retour dans la compétition belge. Quant à Fred Bouvy, il est actuellement en train de monter une nouvelle 997 GT3, dont les débuts sont clairement prévus à Spa, en compagnie d’André Toubon.
    D’incertitude, il en sera question à tous les niveaux de classement, puisque dans le sillage des bolides de pointe, et sans doute des meilleures Porsche, on retrouvera la Mitsubishi Lancer Evo10 de l’ex-pistard Steve Vanbellingen, les versions Evo9 de Pierre Hubin et Jean-Pierre Destrument, mais aussi la chantante Fiat Punto S1600 de Stephan Hermann, désormais copiloté par Jean-Marc Bodarwe. Relevant de la Classe RC3, la belle italienne sera opposée aux DS 3 R3T de Michiel Becx et Harry Bouillon, ainsi qu’à la Renault Clio de Raphaël Lahaye.  Quant aux bolides de la catégorie R2, ils seront sans doute emmenés par les deux Opel Adam R2 de Grégoire Munster et du Hollandais Timo Van der Marel. Sacré duel en perspective, arbitré par Thibaud Mazuin (Peugeot 208 R2), Kristof Lombaerts (Opel Adam R2), Laurent Cravillon (Peugeot 208 R2), Tobias Brüls (Peugeot 208 R2), sans oublier la touche féminine représentée par Julie Devalet et Romy Servais (Skoda Fabia R2).
    Communiqué
    brc_1.9_g1_1_princen19022308602021101
    Photo ©2019 auto-center.be

    , , , , , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • BRC – Rallye de Wallonie – Adrian Fernémont s’impose à domicile
    4.9 – Jour 3 – Nul n’est prophète en son pays… Faux puisque, après s’être déjà battu pour la...
  • BRC – Rallye de Wallonie – Fernémont émerge
    4.9 – Jour 2 – Au lendemain d’une belle journée, c’est un véritable déluge qui s’est abattu sur le...
  • BRC – Rallye de Wallonie – Cherain « Chevalier » de la Citadelle
    4.9 – Jour 1 – Alors que la météo se montrait menaçante durant la journée, la prise de la...
  • BRC – Rallye de Wallonie – Un plateau fantastique à l’assaut de la Citadelle de Namur
    4.9 – Présentation – Il n’y a pas que sur les spéciales du JobFIXers Belgian Rally Championship que le...
  • Les commentaires sont fermés.