Francfort : Ford GT, mix de proto


  • Publié le mercredi,16 septembre , 2015 á 4:47 | Dans la catégorie : Actualités, Ford, Francfort, Salon, WEC

    Par Patrick Hayot

  • Il y a des coups de cœur dans tous salons. Il n’engage effectivement que celui de votre rédacteur, mais la fibre sportive qui est en moi fait que j’ai craqué pour l’ hybride de chez Ford.
    Non pas qu’elle porte la couleur de votre site auto-center.be, mais parce qu’elle marque une évolution certaine dans le monde pourtant très fermé des GT.
    Et la GT de Ford est effectivement d’exception : de par sa finition qui mélange alliage léger et carbone, mais aussi pas une ligne qui en 50 ans n’a pas pris une ride et qui innove par l’adéquation pratique entre la forme et l’efficacité.
    De fait, pour peu que l’on n’y prête qu’une faible attention, GT est presque telle qu’en 1966… Dimensions exceptées.
    Néo-rétro jusqu’à la base de l’habitacle, GT devient une hybride aérodynamique dès le pied du pare-brise !
    En effet, l’habitacle, dévoué à l’ambiance course avec ses lignes simples et tableau de bord moderne et épuré full carbone, se resserre petit à petit et de finir fortement cintré au final de son capot arrière.
    GT est tout simplement le mariage entre la tradition et l’avenir, entre la GT d’aujourd’hui et la proto qui l’est tout autant. Isolant au maximum le train arrière et les roues dans leur carénage, Ford donne la priorité à l’aéro et fait de sa nouvelle icône, une hybride entre GT et LMP1/LMP2. Du jamais vu !
    Aux historiques évacuations d’air du capot avant, répondent celles du capot moteur et, astuces étonnantes, celles au centre des optiques arrière. Le pare-chocs est symboliquement une lame qui joint les carénages de roues et se pose sur le berceau central qui supporte moteur et train roulant. Fruit d’une étude très poussée, l’extracteur inférieur entraîne avec lui les relents de chaleur via deux larges évacuations sises à peine au-dessus de celui-ci. Au centre, les deux impressionnantes sorties de l’échappement ressemblent à des bouches de canons.
    Visiblement, Ford n’a pas élaboré GT pour aller se promener ses courses le samedi au supermarché, mais bel et bien le dimanche sur une vraie piste. Pur produit à sensations, elle est née pour courir et son ADN est la compétition. Point barre !
    Dans ses entrailles, c’en est fini du V8 puisque l’on aura un V6 biturbo de 3,5 litres développant plus de 440 kW (600 ch) couplé à une boîte double embrayage à 7 rapports.
    Commercialisée l’an prochain, GT sera produite au rythme de 250 exemplaires par an. Malgré les 380.000 euros annoncés, le carnet de commande sera vite rempli. (source Ford / photos P Hayot – auto-center.be)

    , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • 24H du Mans : Quatre Ford GT engagées
    Voilà, c’est confirmé. Il y aura bien 4 Ford GT à la prochaine édition des 24 Heures du Mans...
  • WEC : Nissan déclare forfait pour 2016
    Après avoir affolé et inondé les médias quant à son implication aux 24 Heures du Mans 2015 en LMP1,...
  • WEC : 2 Ford GT à partir de Silverstone
    La Ford GT40 fêtera ses 50 ans et surtout la première victoire et triplé aux 24 Heures Le Mans...
  • Ford retournera au Mans en 2016 avec la Ford GT !
    Afin de marquer son triplé de 1966, Ford fêtera ce 50ème anniversaire en engageant sa nouvelle supercar, la Ford...
  • Les commentaires sont fermés.