Ford Focus ST… new look et pas que !


  • Publié le lundi,30 juin , 2014 á 6:24 | Dans la catégorie : Actualités, Ford, Marque

    Par Patrick Hayot

  • Surprise puisque c’est aussi à Goodwood que Ford a présenté la version sportive de sa gamme Focus.
    À mettre au pluriel puisqu’une motorisation Diesel fait désormais partie de l’offre de la Focus ST. Mais avant toute chose de bien remarquer le nouveau regard de cette version. Les optiques fines encadrent avec force une calandre retravaillée et un bouclier qui l’est tout autant en adoptant des formes plus tranchantes au niveau des prises d’air inférieures. Le tout est surplombé d’un nouveau capot moteur plus nervuré. Cette nouvelle face allonge, semble-t-il, quelque peu le porte-à-faux. Le kit de carrosserie sport fait bien entendu partie de la panoplie et se compose des jupes latérales en teinte carrosserie, du becquet de toit et d’un nouveau diffuseur arrière à lames et qui voit en son centre sortir la double sortie d’échappement centrale de forme hexagonale. Essence et Diesel étant au diapason sur ce sujet.
    Travail subtil qui apporte là aussi une impression de dynamisme et qui trouve aussi son origine par le nouveau dessin des feux qui montent moins haut sur le pilier C et dont l’embase est plus rectangulaire. Cela élargit artificiellement l’auto. De plus, le nouveau bouclier est légèrement plus bas et de voir la Focus ST recevoir un nouvel hayon où la zone de la plaque minéralogique a été redessinée.
    Spécifique aux photos présentées, les contours des phares noirs, le badge ST et les nouvelles jantes en alliage de 19″ au design ST, sont en fait des options.
    Comme la précédente, ST est disponible en version compacte à 4 ouvrants et hayon et en break.
    Pour cette nouvelle génération de ST, Ford offre le système Stop & Start à la version essence. Du coup, le 2 litres Ecoboost qui développe toujours ses 184 kW (250 ch) voit sa consommation baissée de 6% et de se situer à 6,8 l/100 km pour un taux d’émissions de CO 2 de 158 g/km. Doté de la suralimentation, du double calage variable de la distribution ainsi que l’injection directe à haute pression, le couple gagne 20 Nm pour culminer désormais à 360 Nm tout en étant disponible de 2.000 à 4.500 t/min. Sa vitesse maxi s’élève à 248 km/h alors qu’elle accélère de 0 à 100 km/h en 6,5 s.
    La grande nouveauté est l’implantation d’une motorisation Diesel 2.0 TDCI boostée à 136 kW (185 ch)  à 3500 t/min. Le surcroît de 23 % en puissance par rapport au 2,0 de 110 kW (150 ch) est rendu possible par un calibrage électronique, un système d’admission d’air remanié et un nouvel échappement sport. Le couple de 400 Nm est disponible de 2.000 à 2.750 t/min et lui permet d’atteindre une vitesse maxi de 217 km/h. Équipée elle aussi d’une boîte à 6 rapports, sa reprise de 80 à 120 km/h se fait en à peine 9,7 s, soit 2,2 s de mieux que la version 110 kW !
    Elle abat le 0 à 100 km/h en 8,1 s pour une consommation de 4,4 l/100 km et un taux de CO 2 de 114 g/km puisque, tout comme son homologue essence, le Stop & Start fait partie de son équipement de base.
    Couvée par le Ford Team RS, la nouvelle ST se dote, au niveau de la suspension, de nouveaux ressorts avant ainsi que d’un nouvel amortissement avant et arrière au réglage plus sportif. Combinées aux barres antiroulis spécifiques à cette version et aux ressorts arrière de la précédente génération, ces améliorations permettent des performances dynamiques encore plus vives. Cela va de pair avec le recalibrage de la direction assistée électronique et des systèmes de contrôle électronique de la nouvelle Focus ST.
    L’intérieur a été quelque peu revu au profit d’une configuration plus intuitive et surtout plus simple, avec une connexion visuelle plus claire entre les principaux composants et nettement moins de boutons dans l’habitacle. On note l’apparition des trois indicateurs supplémentaires – trait typique de la ST – destinés à vous informé de la pression de suralimentation, la température de l’huile et la pression d’huile.
    Comme d’autres constructeurs, Ford a cédé au volant à méplat inférieur typique d’une monoplace. Qu’on aime ou pas, celui-ci est garni de cuir doux au toucher. Le pommeau de levier de vitesses en finition chrome satinée et les pédales ST offrent la touche sportive attendue par les conducteurs de ST.
    Les sièges sport, conçus en collaboration avec Recaro, procurent soutien et confort. Selon le niveau de finition, ils sont soit en tissu uni, en tissu/cuir coloré ou totalement en cuir.
    La technologies de pointe est bien présente avec les diverses aides à la conduite, de commodité et de connectivité via système de connectivité SYNC 2. Une première sur la ST ! Celui-ci offre un accès commode aux fonctions audio, de navigation, de climatisation et de téléphonie mobile via une commande vocale dernier cri. L’écran tactile couleurs haute résolution est de 8″ .
    Première également sur ST au niveau de l’éclairage de type adaptatif qui ajuste l’intensité et l’angle du faisceau des projecteurs bi-xénon HID selon la vitesse du véhicule, son angle de braquage et la distance par rapport à un obstacle afin d’éclairer la chaussée de manière optimale. L’alerte de véhicule en approche fait également partie des nouveaux ajouts de la Focus ST. Ce système avertit le conducteur de tout véhicule susceptible de croiser sa trajectoire lors des manœuvres de sortie d’un emplacement de stationnement. Plus efficace, le système d’évitement des collisions Active City Stop est désormais opérationnel jusqu’à 50 km/h. Pour rappel, il prépare le circuit de freinage si un impact potentiel est détecté et active automatiquement les freins si le conducteur ne réagit pas. L’aide au maintien de trajectoire fait également partie de la panoplie.
    Disponibles à la commande en Europe à partir de l’automne 2014, les premières Focus ST seront dans les concession début 2015. (source / photo Ford)

    , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Peugeot 308 GT… le sport pluriel très singulier !
    Bizarre comme titre… autant que la démarche du constructeur français en fait car la sportive que l’on attendait au...
  • Les commentaires sont fermés.