F4 – Ugo de Wilde – Un prometteur sans-faute dans les rues de Pau


  • Publié le mardi,23 mai , 2017 á 8:36 | Dans la catégorie : Actualités, Circuit, Hors-frontières, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Team info – En terminant intelligemment les trois manches paloises à la douzième place, sans commettre la moindre erreur tout au long du week-end et en se rapprochant progressivement des chronos des plus expérimentés, Ugo a encore franchi un cap important dans sa carrière débutante en monoplace. Vivement la prochaine étape de la F4 FFSA Academy, dans un peu plus de quinze jours, chez nous à Francorchamps.
    Considéré comme un second Monaco, le GP de Pau fêtant cette année ses 76 ans représente un sacré défi. Un combat de rues où l’adhérence est précaire, on flirte avec les rails, on saute sur des chicanes en descente, on passe à fond de cinquième des virages masqués et l’on freine tard face à des murs. Objectif pour les apprentis pilotes de la F4: ne pas voir sa monoplace suspendue par une des nombreuses grues dégageant rapidement la piste. Excès d’optimisme, manque de contrôle, attaques suicidaires, ils sont neuf ce week-end en F4 à s’être laissés piéger à l’image du champion du monde de karting et ex-leader du championnat Victor Martins qui a tapé à deux reprises. Certes moins véloce que les redoublants fortement avantagés sur ce terrain particulier, Ugo, lui, n’a pas confondu vitesse et précipitation, le benjamin du peloton montant en puissance tout au long du week-end sans mettre une seule roue de travers. Une belle preuve de maturité pour un garçon de 14 ans et 5 mois à peine.
    « Pau est vraiment un circuit de fou, j’ai vraiment adoré rouler ici avec une impression de vitesse plus grande qu’à Monza, » confie l’un des chouchous du nombreux (30.000 personnes) public palois. « C’est extrêmement difficile d’aller vite sur ce tourniquet.»
    D’autant plus quand vous n’avez qu’une demie heure d’essais libres le vendredi à 8h30 du matin pour découvrir ce toboggan de 2,2 km et que cela se passe sous la pluie. « Une véritable patinoire. L’objectif était de rester sur la piste ce que j’ai réussi à faire en me classant 12ème ce que je considérais pas mal pour un début. Malheureusement, j’ai commis l’erreur de modifier mes réglages en mettant beaucoup plus de grip à l’avant. Mais la qualification s’est disputée sur le sec. L’auto décrochait de l’arrière dans le gauche et le très long droite du deuxième secteur où je perdais énormément de temps. Je n’étais pas du tout dans le rythme et déçu de ma 16ème place. D’autant qu’ici il est quasi impossible de doubler… »
    Le retour du soleil, un changement de set-up, les conseils de son ingénieur et du poleman et régional de l’étape Arthur Rougier allaient toutefois lui permettre de vite trouver un bien meilleur tempo.
    « On m’a conseillé de simplement rester sur la piste et c’est ce que je me suis efforcé de faire tout en essayant de me rapprocher des glissières au fil des tours, » poursuit Ugo. « En slicks sous la pluie, les trois derniers tours de la première manche ont été un véritable enfer. Mais j’ai gardé le bon cap et je revenais même sur certains concurrents comme l’Italien Aldo Festante. »
    Communiqué


    Photos ©2017 D Delien Pro Photos Sport

    , , ,

    La rédaction vous propose...

  • F4 – Ugo de Wilde bien au point à Francorchamps
    Team info – C’est sous un soleil estival et devant des supporters venus nombreux qu’Ugo a franchi, le week-end...
  • F4 – Nogaro – Une rentrée en signe d’observation
    Championnat de France F4 – Meeting 1.7 – Inscrit dans des évènements importants et prestigieux, ce championnat de monoplaces...
  • F4 – Ugo de Wilde: “Hâte que cela commence!”
    Team info – A 14 ans et un peu moins de cinq mois, Ugo de Wilde sera, le 16...
  • Ugo de Wilde (14 ans) engagé à la FFSA Academy, le championnat de France de F4
    Team info – Le Bruxellois de 14 ans sera le plus jeune pilote au monde cette année en monoplace...
  • Les commentaires sont fermés.