F1-Japon : Accident de Jules Bianchi, c’est à qui fait le buzz !


  • Publié le mardi,07 octobre , 2014 á 10:06 | Dans la catégorie : F1, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Toute vérité n’est pas bonne à dire, mais certaines vérités ont le droit d’être dites à partir du moment où la vie d’une personne est mise en cause.
    Je ne suis ni enquêteur, ni commissaire, ni responsable FIA, ni pilote F1. En théorie, je devrai donc fermer ma g…
    Mais là, je n’y arrive plus. Je lis, j’entends tant de conneries sur les causes, les responsabilités de ce tragique accident que je n’ai pris qu’une seule ligne directrice pour ce rédactionnel : celle de la logique.
    Et devant la logique, n’importe quel imbécile comprend qu’il vaut mieux faire profil bas et dans le meilleur des cas : se taire !
    Après avoir vu et entendu de tout contre le fait du drapeau vert brandi après l’accident de Sutil, je vais démontrer avec logique à certains que ce commissaire du poste 12 et dont ils veulent la « peau », n’est en rien fautif.
    De fait, après avoir perdu le contrôle de sa monoplace, Sutil percute bien le mur de pneus après le poste 12 (voir photo). Le commissaire sort le drapeau jaune. Logique.
    Sans savoir d’où vient l’ordre et in fine la procédure d’intervention du véhicule de dépannage, on voit effectivement cette grue sur roues aller chercher la monoplace pour la transporter en zone sécurisée derrière le rail.
    Il n’y a aucuns débris su la piste, le fait de signaler la zone dangereuse par un drapeau jaune et de ne pas faire monter la safety car en piste est depuis admis de tous bien longtemps : organisateurs, pilotes et spectateurs – logique. Car si cette auto était montée en piste, de mauvais coucheurs auraient pester contre la présence de celle-ci, de fausser la course… Plus que certainement les mêmes qui veulent la « tête » de ce commissaire qui n’a en fait qu’appliquer le règlement, écouter plus que certainement les ordres car c’est le chef poste qui lui transmet la consigne quant à l’usage de son « morceau de tissus ».
    La grue intervient et prend à bout « bras » l’épave et de revenir en marche arrière afin d’atteindre la zone neutre et d’y rentrer en marche avant afin de ne pas être gêner elle-même pour la suite au cas où. Logique.
    Revenant en deçà du poste 12, le danger ne s’y trouvant plus, le commissaire met le drapeau vert : logique.
    Pendant ce temps, les pilotes informés des procédures, eux aussi, ont le devoir de lever le pied de manière significative lors d’un drapeau jaune et d’adapter leur vitesse aux circonstances.
    Le danger étant hors de la piste, il n’y a aucun débris sur la piste, il est tentant et presque logique de garder une vitesse conséquente.
    Sauf que dans le cas présent, les conditions météos n’ont pas arrangé le cours des choses… Malheureusement.
    Ce qui s’est passé est regrettable. Mais de là à aller brailler la honte et l’incompétence d’un seul homme, fut-il commissaire ou pas, n’est pas de notre ressort. Il est encore plus honteux, mais ils doivent bien vendre leur soupe, que certains médias et certains pilotes invectivent par leurs propos et analyses soit-disant de professionnels des quidams qui ne connaissent que le sport auto que par leurs tragédies.
    Ce week-end, il y avait des courses magnifiques à Francorchamps. Il y avait dans les tribunes 3 « pelés » et 2 « tondus ». Dommage.
    Avant de jeter le discrédit sur cette discipline, venez, médias populaires et populistes, quidams autophobes, venez voir et comprendre ce qu’est la course automobile en circuit.
    Je garde l’espoir que Jules puisse s’en sortir. De souhaiter tout le courage à sa famille et ses proches, ses amis, copains…
    Mais de grâce… à tous les autres : fermez-la ! Pas pour moi, mais par respect pour la famille. Merci (photo montage sur base Google Map / irishmirror)F1 - Japon - Circuit de Suzuka -

    , ,

    La rédaction vous propose...

  • Niki Lauda… Au nom du père
    Décès – Je laisse le soin à d’autres de faire la nécrologie détaillée de Monsieur Niki Lauda. Je dis...
  • Renault R.S. 2027 Vision, un autre regard sur la F1 de demain
    Concept-car – De demain.. ou presque puisque si cette étude fête à sa manière les 40 ans du constructeur...
  • McLaren MP4-X : Et si c’était la F1 du futur !?
    D’emblée, imaginez une F1 est interpellant. Mais quand elle devient réalité, autant dire que cela peut chambouler les neurones...
  • JOIN/Motor Show Luxembourg 2015 : Retour aux sources
    Depuis sa première édition à Arlon (Belgique), l’équipe organisatrice n’a cessé d’évoluer dans sa structure, dans sa méthode, dans...
  • Les commentaires sont fermés.