F1 3.21 GP de Chine – Victoire logique de Rosberg


  • Publié le dimanche,17 avril , 2016 á 10:23 | Dans la catégorie : F1, Ferrari, Honda, McLaren, Mercedes, Renault, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Comme on vous l’avait dit, Rosberg, si il ne loupe pas son départ, il n’est pas le plus prompt non plus puisque Ricciardo ne s’est pas privé de faire l’intérieur au premier freinage au poleman.
    La Red Bull vire en tête et après un tour s’échappe entraînant dans son sillage la Mercedes de Rosberg.
    Mais où sont les Ferrari ?
    Touché dans le premier virage par Kvyat qui s’immisce dans un trou de souris, Vettel s’écarte un peu et percute son équipier. Vettel s’en sort bien et poursuit à l’inverse de Räikkönen qui voit son aileron avant disparaitre, l’obligeant à repasser au stand. Même sanction pour… Hamilton qui, parti dernier, voit Nasr lui couper la trajectoire et de lui arracher le même élément que la Ferrari.
    Ce double incident a pour effet de voir le duo Ricciardo / Rosberg faire le trou avec un boni de 4s sur Kvyat.
    On était cependant pas au bout de nos surprises et surtout celle du leader qui voit la bande centrale de son pneu arrière gauche partir dans les airs et retomber le long des rails !
    Obligé de lever le pied, il voit Rosberg et puis Kvyat le dépasser. Il rejoint son box pour changer de roues et de se relancer.
    Cette nouvelle préripétie oblige la Direction de course a faire entrer la safety car. Pas une bonne chose pour le nouveau leader qui est chaussé en pneus tendres. La plupart de ses rivaux étant en super tendres, ceux-ci en profitent pour passer au stand et changer de roues.
    Très pressé, Vettel y va même d’un audacieux dépassement dans la ligne d’entre des stands.
    C’est en tout cas le chahut pour trouver son box et entre hésitation et précipitation, on frise l’accrochage entre ceux qui entre et ceux qui sortent. Heureusement tout se passe bien !
    Repartit dans le top 10, Kvyat remonte un à un ses rivaux et de revenir 2ème au 12ème tour.
    Vettel est lui aussi très incisif, tout comme, un peu plus loin Hamilton. L’allemand se retrouve dans le top 4 lorsque des bouts de sa Ferrari se disloquent de son aileron avant devant Alonso qu’il vient de dépasser.
    Revenant sur Massa, Vettel doit pourtant repasser au stand au 17ème tour. De 4ème, il repart 13ème et attaque de suite Ericsson.
    En tête de course, Rosberg aligne des chronos de références en étant au minimum 1s plus rapide que tout le monde.
    Pour Räikkönen, c’est la débâcle puisqu’il rentre à nouveau, visiblement avec une voiture aux réglages plus que déficients.
    S’étant construit une avance de 12s au 23ème tour, autant dire que Rosberg est en confortable leader alors que derrière, les luttes sont à tous niveaux avec un intérêt certains pour celle opposant Kvyat et Vettel qui tournent dans les mêmes chronos au centième près !
    Un nouveau changement de roues pour tous redistribue un peu les cartes et de voir Ricciardo, avec une stratégie totalement décalée, revenir à la 2ème place. Position éphémère puisqu’il doit repasser au stand pour son dernier set de pneus. Dommage car Vettel s’est offert le scalp de Kvyat, le boullant pilote Ferrari pointe à plus de 25s du leader. Il ne peut que sécuriser sa position sur ses poursuivants.
    Les écarts étant creusés entre les pilotes, le retour de Ricciardo se fait plus facilement et après Hamilton, il s’offre la Williams de Massa.
    Revenant du diable vauvert, Räikkönen fait une fin de course tonitruante en dépassant en 1 tour Hamilton et Massa. Il entre ainsi dans le top 5 et a des visées sur Ricciardo qui n’a que 7s d’avance en ce 47ème tour des 56 à accomplir.
    Derrière, la lutte est rude entre Verstappen, Sainz et Pérez qui la jouent la 9ème place à coup de dixièmes alors que Hamilton joue au yoyo avec Massa et revient au contact.
    Bottas, 8ème, voit la Toro Rosso de Verstappen grossir dans ses rétros. Sa Williams est inconduisible et il se loupe au freinage, tout profit pour son rival qui le passe facilement alors que c’est Sainz qui met la pression.
    Rosberg passe la ligne en grand vainqueur devant un « chanceux » Vettel et un très performant Kvyat.
    Ricciardo termine finalement 4ème et devance dans l’ordre Räikkönen, Massa, qui a réussit à contenir Hamilton (7ème), Verstappen, Sainz et Bottas qui s’est donc fait avoir dans le dernier tour. (source FIAF1 / photo Mercedes AMG Petronas)
    F1 2016 - 3.21 GP de Chine, course, winner, p1, #6 Nico Rosberg, crédit photo : ©2016 Mercedes AMG Petronas,
    Résultat course (R)
    Pos
    Pilote
    Nat
    Team
    Écart
    Pts
    16Nico RosbergGERMercedes F1 W07 Hybrid56 trs25
    25Sebastian VettelGERFerrari SF16-H+37.776s18
    326Daniil KvyatRUSRed Bull RB12+45.936s15
    43Daniel RicciardoAUSRed Bull RB12+52.688s12
    57Kimi RäikkönenFINFerrari SF16-H+1:05.872s10
    619Felipe MassaBRAWilliams FW38 Mercedes+1:15.511s8
    744Lewis HamiltonGBRMercedes F1 W07 Hybrid+1:18.230s6
    833Max VerstappenNEDToro Rosso STR11 Ferrari+1:19.268s4
    955Carlos SainzESPToro Rosso STR11 Ferrari+1:24.127s2
    1077Valtteri BottasFINWilliams FW38 Mercedes+1:26.192s1
    1111Sergio PerezMEXForce India VJM09 Mercedes+1:34.283s0
    1214Fernando AlonsoESPMcLaren MP4-31 Honda+1:37.253s0
    1322Jenson ButtonGBRMcLaren MP4-31 Honda+101.990s0
    1421Esteban GutierrezMEXHaas VF-16 Ferrari+1 tr0
    1527Nico HulkenbergGERForce India VJM09 Mercedes+1 tr0
    169Marcus EricssonSWESauber C35 Ferrari+1 tr0
    1720Kevin MagnussenDENRenault R.S.16+1 tr0
    1894Pascal WehrleinGERManor MRT05 Mercedes+1 tr0
    1914Fernando AlonsoFRAMcLaren MP4-31 Honda+1 tr0
    2012Felipe NasrBRASauber C35 Ferrari+1 tr0
    2188Rio HaryantoINAManor MRT05 Mercedes+1 tr0
    2230Jolyon PalmerGBRRenault R.S.16+1 tr0

    , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • F1 – Belgique : Rosberg en pole
    GP13.21 – Qualifications – Toujours aussi prompt, Rosberg place sa Mercedes au sommet de la hiérarchie. Il ne lui...
  • F1 – Belgique : Raïkkönen refait surface
    GP13.21 – Essais libres 3 – La chaleur est toujours aussi écrasante, mais cela n’a, semble-t-il que peu d’influences...
  • Porsche Mobil 1 Supercup 2016 – John Wartique seul Belge en piste au Grand Prix de Belgique !
    Team info – Après avoir effectué un retour remarqué sur la scène internationale à l’occasion de la manche hongroise...
  • F1 – Belgique : Au tour de Verstappen
    13.21 – Essais libres 2 – La canicule qui s’est installée depuis 3 jours sur la Belgique n’arrange pas...
  • Les commentaires sont fermés.