ERC-Ypres : Entretien avec Luca Rossetti


  • Publié le jeudi,19 juin , 2014 á 3:46 | Dans la catégorie : BRC, ERC, Sport

    Par

  • Le triple champion d’Europe Luca Rossetti revient cette semaine en ERC lors du Rallye Geko d’Ypres. Il a évoqué son retour en terre belge la perspective de plus d’action en ERC en 2014.
    Quel effet cela fait de revenir à Ypres ?
    « Cela me rappelle de très bons souvenirs. Après 2007, je suis venu ici chaque année, d’abord en tant que pilote puis en tant que simple observateur. J’adore ce rallye, l’endroit et les spectateurs. Cette année, ce n’est pas le résultat qui compte. On verra l’année prochaine. »
    ERC - Geko Ypres Rally 2014 - Rossetti
    Pouvez-vous gagner de nouveau après votre victoire en 2007 ?
    « Pas cette année, c’est certain. Cela fait deux ans que je n’ai pas couru en ERC ou pris part à un long rallye. Ma dernière course, c’était en Turquie, en 2012. »
    Qu’est-ce qui vous plaît ici ?
    « Les sensations et les spéciales sont complètement différentes de ce que je connais en Italie. J’habite au milieu des Alpes et l’on m’a dit qu’il y avait une grande montagne sur ce rallye. Je croyais que cela allait être comme en Italie mais il s’agissait de Kemmelberg, or Kemmelberg ce n’est pas une montagne, c’est une colline. De toute façon, je suis immédiatement tombé amoureux de ce rallye en 2007 et encore plus en 2008, quand je suis revenu. J’ai de bons amis ici et quand vous vous sentez bien vous ave envie de revenir à chaque fois. En plus, après le rallye, la fête est sympa. »
    Vous êtes-vous préparé à cette épreuve ?
    « Nous avons fait une journée d’essais avec la voiture en Italie. J’ai dû travailler parce que je ne suis pas dans un bon rythme. Nous avons utilisé une route plate et je me suis tout de suite senti bien avec la voiture. Nous avons changé quelque chose avec les réglages mais cela n’a pas amélioré les choses, donc on est revenu à l’ancien réglage et à la fin la voiture et les pneus étaient parfaits. C’est juste le pilote qui doit travailler encore un peu. »
    Avez-vous la même Fabia Super 2000 que la version usine ?
    « Je suis content de ma voiture, voilà ce que je sais, et j’espère faire un bon rallye. Je suis surtout venu ici pour piloter et pour être honnête je ne suis pas en mesure de me battre pour le podium. »
    Vous portez le numéro un – est-il possible que vous ouvriez la route ?
    « Je ne le saurai pas avant la fin des qualifications. C’est bien d’arborer le numéro un, je pourrai montrer à ma fille des photos de son père avec le numéro un à Ypres. Mais nous ne saurons qu’à l’issue des qualifications quelle position nous pourrons choisir. »
    Allez-vous prendre part à d’autres épreuves en ERC cette année ?
    « Je ne sais pas. DP Autosport m’a contacté en mai et m’a demandé quels rallyes je voulais faire. J’ai dit Ypres, voilà ce qu’il en est pour le moment. Nous essayons de voir si nous pouvons faire d’autres épreuves, mais ça ne sera pas avant la fin de l’été. »
    Quels conseils pouvez-vous donner pour ceux qui débutent à Ypres ?
    « Appuyer sur l’accélérateur et parcourir les étapes le plus rapidement possible. Et ne pas sortir de la route. » (com / photo fiaBFO-BRC)

    Les commentaires sont fermés.