Clio Cup Young Talent : Les trois candidats pour la finale connus


  • Publié le lundi,05 mai , 2014 á 7:49 | Dans la catégorie : Circuit, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Le sport automobile et la Renault Clio Cup Benelux font toujours rêver les jeunes. La preuve en a encore été apportée, ce jeudi 1er mai à City Kart, avec l’épreuve de présélection du Clio Cup Young Talent Challenge rassemblant cent vingt pilotes entre 16 et 23 ans.
    « Nous sommes très heureux d’avoir pu attirer autant de candidats, de toutes les régions du pays (55% de Francophones et 45% de Néerlandophones) et même du Luxembourg, en à peine dix jours, » a commenté Karl Schuybroek, responsable de la communication pour Renault Belgique Luxembourg. «Cette opération destinée aux jeunes a été un véritable succès et nous tenons à remercier tous les participants.»
    Clio Cup Young Talent 2014 - (de g à d) : Régis Gosselin, Lorenzo Donniacuo, Tomas De Bakker
    Tous les candidats ont défié le chronomètre entre 8h et 20h dans les huit simulateurs Ellip6 du City Kart de Forest. Chaque jeune concurrent a eu droit à un quart d’heure pour établir le meilleur tour possible de Francorchamps aux commandes d’une Renault Clio de compétition, le record revenant à Samuel Lay en 2.48.484.
    Les seize plus rapides ont ensuite été répartis en deux pelotons équitables pour les demies finales, des courses de sept tours, les quatre premiers de chaque joute étant qualifiés pour la grande finale. Compte tenu de l’enjeu, la pression était maximale, vers 21h, au départ de la course décisive courue sur dix tours, soit près d’une demie heure de concentration extrême.
    Et au terme d’une épreuve très disputée (il y a tout de même eu un concurrent exclu pour conduite anti-sportive), les trois grands finalistes ont émergé.
    Le lauréat du jour s’appelle Lorenzo Donniacuo, un Montois de 21 ans. « Je suis vraiment très heureux d’avoir pu m’imposer face à autant de participants. Cela a été une longue journée, très stressante, mais j’ai géré cela au mieux, surtout lors de la finale où j’ai eu la pression constante de Régis, » a déclaré le vainqueur possédant déjà une petite expérience de la course. « J’ai disputé quelques épreuves de BGDC en amateur et me réjouis de pouvoir piloter la Renault Clio R.S 200 EDC à Francorchamps. En vrai cette fois… »
    Pas loin du tout derrière lui, on retrouvait le pilote de Charleroi Régis Gosselin, 21 ans lui aussi.
    « J’ai vécu une journée fantastique. C’était très bien organisé et je remercie déjà Renault Belgique Luxembourg de nous offrir un aussi beau cadeau. Je vais essayer de profiter pleinement de cette opportunité, » confiait le petit-fils de Gustave Gosselin, vainqueur des 24H de Spa 1964. « J’ai déjà disputé une course en BGDC l’an dernier mais à Zolder. Pour le reste, j’ai juste fait quelques tours de Francorchamps lors d’essais. »
    Le troisième candidat sélectionné a créé la surprise. Tout dernier pilote à se qualifier pour les demies finales en fin de journée, Tomas De Bakker, Un Flamand de 16 ans à peine originaire de Reet dans la province d’Anvers, s’est révélé par son sens de l’attaque et sa capacité à garder son sang froid lors des courses.
    « Mon expérience en sport auto se limite à des épreuves de quatre temps en karting, » a indiqué le plus jeune des lauréats qui découvrait les simulateurs Ellip6. « C’est un rêve de pouvoir figurer parmi les sélectionnés pour la finale. Maintenant, on verra ce que cela donne dans la réalité. »
    Le plus rapide lors des qualifications, vainqueur de sa demie finale mais poussé à deux reprises en finale (dont une fois fautivement), Samuel Lay, un pilote de 18 ans de la région d’Arlon est remonté avec le meilleur tour jusqu’à la quatrième place. La plus mauvaise… L’organisation l’a désigné réserviste et l’a invité à rejoindre les trois finalistes jeudi matin pour le passage des licences.
    « Je suis heureux d’avoir vu autant de jeunes motivés à l’idée de pouvoir participer à deux courses de la Clio Cup Benelux, » a souligné Xavier Laporta, Directeur Publicité et Promotion de Renault Belgique Luxembourg, qui a symboliquement remis le volant aux trois finalistes. « Je suis curieux et impatient de voir maintenant ce qu’ils peuvent faire à Francorchamps sur notre Clio. S’ils vont aussi vite qu’en virtuel, cela promet.»
    Ces trois jeunes talents se retrouveront maintenant ce jeudi matin à Francorchamps pour la grande finale avec à la clé le volant d’une Renault Clio R.S 200 EDC pour le 2e meeting de la Clio Cup Benelux, les 30, 31 mai et 1er juin prochains, dans le cadre des World Series by Renault à Spa. Un sacré cadeau pour lancer la carrière d’un jeune. Et que le meilleur gagne…
    Résultat de la finale sur simulateurs Ellip 6. 1. Lorenzo Donniacuo ; 2. Régis Gosselin ; 3. Tomas De Bakker ; 4. Samuel Lay ; 5. Sébastien Bédoret ; 6. Timo Van Impe ; 7. Martin Leburton ; 8. William Gorlé. (communiqué Renault Belgique-Luxembourg)

    , ,

    La rédaction vous propose...

  • Régis Gosselin sélectionné par Audi Sport !
    On l’a déjà souligné dans nos colonnes, Régis Gosselin est bien entouré et Dieu sait que sa compte énormément...
  • Clio Cup Benelux : Fin de saison haute en couleurs, Régis Gosselin champion de Belgique
    Depuis seulement 4 mois, le jeune pilote belge Régis Gosselin porte haut les couleurs nationales belges sur sa Clio...
  • Clio Cup Benelux-Zandvoort : Gosselin… avec les honneurs
    Après une première course bien difficile, Régis Gosselin s’est remis en question. Il a aussi modifié quelque peu ses...
  • Clio Cup Benelux-Zandvoort : Chauffe Marcel
    Dans sa lutte pour le titre en Junior, Régis Gosselin se devait d’être devant Loris Hezemans su la grille...
  • Les commentaires sont fermés.