Clio Cup Benelux : autopsie d’un fait de course


  • Publié le lundi,02 juin , 2014 á 7:50 | Dans la catégorie : Crash, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Renault Clio Cup Benelux Logo 2014Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Et quand, de plus, tout va très vite, les retournements de situation peuvent être parfois étonnants.
    Ayant loupé son départ, c’est le moins que l’on puisse dire, Régis Gosselin passait du statut de chassé en chasseur. Pointant après 100 m à la 6ème place, il venait de fait perdre 4 unités en ce début de seconde course.
    Partant un peu sur sa droite pour intimider sesr ivaux plus que pour franchement ferme la porte, il voyait surtout Erbele le dépasser de façon audacieuse par la gauche en mettant 2 roues dans l’herbe !
    Le Suisse revenait peu à peu sur la piste avant de vouloir s’attaquer au Raidillon. Mais, il ne voyait pas ou ne voulait pas voir De Groodt et « les »  Bleekemolen se rabattre eux-aussi pour prendre l’unique trrajectoire idéale à cet endroit.
    Bien marri, Régis Gosselin se voit prendre en étau par cette équipée sauvage. Il a cependant eu le bon réflexe de ne pas bouger de sa ligne. Ce qui devait arriver… arriva !
    Si il partait à droite, Régis aurait tapé De Groodt et Michael Bleekemolen. En restant sur sa ligne, il pilotait comme un pro. C’est donc à Erbele que revient toute la responsabilité de la suite des évènements. Car en se rabattant, il prenait appui sur le jeune Belge. Peut-être pensait-il qu’il aurait la « trouille » de rester pied dedans. C’est mal connaître le jeune pilote Carolo qui a justement décidé de ne plus rester gentil. Il est là pour la gagne car c’est ça qui l’intéresse. Du coup, la Clio de notre compatriote sert de pivot et Erbelle part en travers juste devant son capot.
    Pas de chance car à l’autre bout de ce même capot, mais à droite, a déjà surgi De Groodt (19) alors suivi de près par Michael Bleekemolen (18).
    Moins vite, Régis n’a d’autes choix que de laisser faire les choses. Pour Erbelle, c’est trop tard et il embarque ses deux rivaux qui ne lui avaient vraiment rien demander.
    Bruit de tôles froissées, crissement de pneus et fumée à tout va, ça craint !
    Toujours bien sur sa ligne, Régis Gosselin s’en extirpe avec un bout de pare-chocs en moins et de poursuivre sa course.
    Ce que l’on pensait anondin comme choc se transformait au fil de tours en une inquiétude grandissante dans le clan de Régis. Le train avant est touché et le surprend au passage suivant au Raidillon puisqu’il coupe le sommet de celui-ci car la Clio ne réagit plus comme elle devrait le faire.
    Régis se retrouve en délicate situation de défendre sa place avec une auto mal en point.
    Il fera bien mieux que de se défendre puisqu’il reprendra la dernière place du podium à Van Den Berg avant de la défendre bec et ongles face à son adversaire.
    On connait la suite… Tout en précisant que Erbelle a été sanctionné par la Direction de course d’une sévère réprimande pour conduite dangereuse !

    , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Régis Gosselin sélectionné par Audi Sport !
    On l’a déjà souligné dans nos colonnes, Régis Gosselin est bien entouré et Dieu sait que sa compte énormément...
  • Clio Cup Benelux : Fin de saison haute en couleurs, Régis Gosselin champion de Belgique
    Depuis seulement 4 mois, le jeune pilote belge Régis Gosselin porte haut les couleurs nationales belges sur sa Clio...
  • Clio Cup Benelux-Zandvoort : Gosselin… avec les honneurs
    Après une première course bien difficile, Régis Gosselin s’est remis en question. Il a aussi modifié quelque peu ses...
  • Clio Cup Benelux-Zandvoort : Chauffe Marcel
    Dans sa lutte pour le titre en Junior, Régis Gosselin se devait d’être devant Loris Hezemans su la grille...
  • Les commentaires sont fermés.