BRC Ypres : Conférence de presse Thierry Neuville – Invité – Hyundai Shell World Rally Team


  • Publié le vendredi,20 juin , 2014 á 8:53 | Dans la catégorie : BRC, ERC, Sport

    Par

  • Thierry, c’est ici à Ypres que tout a commencé pour vous.
    « C’est effectivement ici que presque tout a commencé. En 2010, j’ai décroché mon premier podium et en 2009 j’étais présent pour la première fois avec un 4×4 au niveau international. C’est toujours un plaisir de revenir à Ypres, en particulier parce que l’atmosphère y est toujours extraordinaire. Ypres a peut-être la plus belle zone d’assistance du monde.  »
    Ce matin, vous avez rencontré les jeunes pilotes de l’ERC.
    « J’étais là pour les conseiller. Ils doivent simplement se donner à fond. Et quand vous donnez le meilleur au bon moment, vous pouvez atteindre le plus haut niveau. Quand ils voient ce que cela a donné pour moi, ce doit être une motivation pour eux et cela doit les aider à y croire « .
    L’affiche est magnifique cette année. Dommage que vous n’y figuriez pas ?
    « C’est regrettable en effet mais nous n’avons aucune Hyundai R5 en ce moment. Pourtant, même en mon absence, il y aura une bataille féroce aux avant-postes. Je suis persuadé que la lutte sera serrée. Je leur souhaite à tous beaucoup de plaisir. »
    Cela dit, vous n’êtes pas là en touriste. Vous êtes ici comme expert pour Eurosport et vous avez un horaire chargé.
    « Ce week-end est chargé mais j’espère avoir un peu de temps pour aller voir en spéciale. Les trois prochaines semaines seront également très occupées. Dimanche, je me rends en Pologne pour le Championnat du Monde. Ensuite je serai à GoodWood, puis j’enchaine pour 5 jours en Corée pour une exhibition avec la Hyundai i20 WRC et de là nous nous dirigeons tout droit vers la Finlande pour des tests. La première moitié de l’année a été bonne, même si nous avons connu quelques problèmes mineurs. Bien entendu, je veux me battre partout pour gagner mais ceci viendra plus tard dans la saison. »
    ERC_Geko_Ypres_Rally-2014_Conférence_Neuville-Tsjoen-Cherain-Casier
    Cédric Cherain – Ford Fiesta R5
    Cedric, par rapport aux autres ténors, de toute évidence vous avez déjà une certaine expérience du R5.
    « J’ai quelques kilomètres dans les jambes avec la R5, puisque c’est mon 4e rallye avec cette auto. Mais mes concurrents ont beaucoup d’expérience avec des voitures de haut niveau. »
    Vous visez plutôt un bon résultat ou vous favoriserez le BRC ?
    « Je dois regarder le classement du BRC mais bien sûr je ne roule pas chaque année avec une top voiture qui peut gagner à Ypres. Je vais surveiller les autres Belges mais en tant que sportif je veux prouver ma valeur à Ypres face aux ténors. »
    Vous savez combien il est difficile de battre Freddy Loix ?
    « Je n’ai pas l’ambition de battre Freddy. Freddy vient ici depuis des années et il y est la référence. Beaucoup d’étrangers ont déjà essayé et les choses ont souvent mal tourné. Je serais déjà heureux avec une 5e place mais nous verrons comment les choses se passent… Je suis très heureux d’avoir un programme complet avec la Ford Fiesta R5 cette année. Maintenant, à moi de prouver mes capacités, tout en restant les pieds sur terre, car je tiens absolument à franchir la ligne d’arrivée ».
    Quelle est la stratégie pour ce soir?
    « Ce soir, nous commencerons à un bon rythme. Disons que nous conduirons à 95%. »
    Bernd Casier – Ford Fiesta R5
    Bernd, l’an dernier vous étiez tour à tour copilote avec Pieter Tsjoen. Cette année, vous retrouvez le volant. Ce sera un sentiment différent…
    « Très différent, d’autant que l’an dernier j’ai eu très peur à côté de Pieter et peut-être même étais-je heureux de pouvoir prendre… un repos anticipé. »
    Quelle sont vos impressions vis-à-vis de la Ford Fiesta R5 ?
    « La Fiesta R5 est très agréable à conduire. Je peux difficilement comparer à une WRC ou une S2000, car cela fait trop longtemps que j’ai roulé. Pour moi, c’est un nouveau départ, avec une nouvelle voiture et de nouveaux pneus. Nous avons défini de bons réglages à Wervik. Si je les durcis, la voiture est plus nerveuse et je suis moins en confiance. »
    Vous n’êtes jamais monté sur le podium à Ypres…
    « En effet. Une fois, j’ai eu plus d’un demi-minute d’avance, mais j’ai fait une petite faute. Mon meilleur résultat est 4e palce mais je me console, je suis plus jeune que Pieter Tsjoen, donc j’ai encore un peu de temps ! Mais, je serais heureux avec un Top 5. Si j’ai une chance d’accrocher le podium, je la tenterai mais nous devons rester réalistes. Je n’ai plus roulé ces derniers temps ; les autres pilotes sont presque tous les jours dans leur voiture ».
    Pieter Tsjoen – Peugeot 208 T16
    Pieter, hier le moteur de votre voiture a pris feu à l’arrivée de votre second passage sur la Qualifying Stage. Que s’est-il passé ?
    « Un trou dans le moteur. A l’arrivée, une fuite d’huile s’est répandue sur l’échappement bouillant et a provoqué l’incendie. Heureusement, nous étions à l’arrivée, sinon la voiture aurait été complètement détruite. Pour DG Sport, c’était un sacré coup au moral car l’équipe a travaillé durement pour terminer la voiture dans les temps. Cependant, nous avons reçu beaucoup de soutien de la part des équipes de Peugeot Sport et Saintéloc. Dès minuit, les mécanos étaient en action, ce jusqu’à 10h ce matin pour remettre la voiture en état avec un autre moteur de chez Peugeot Sport ».
    Quelle est votre ambition ?
    « J’ai à peine roulé depuis deux ans. Je vais devoir retrouver le rythme et m’habituer à la R5. Le châssis et les freins sont très bien, mais j’éprouve un peu de peine avec la boîte de vitesses à cinq rapports pour maintenir le moteur à son régime idéal ; les R5 n’ont pas beaucoup de couple. Cette année, nous menons un mini-programme en Belgique pour préparer notre campagne 2015, avec le titre national pour objectif. »
    Vous faites votre retour en sport automobile. Manifestement, le virus du rallye est difficile à guérir.
    « Eh bien, je pense que le virus n’est pas curable. C’est un microbe dont il est impossible de se séparer. Avec les nouvelles R5, le championnat pourrait être fantastique si les importateurs s’investissent. »
    Eddy, votre copilote, a déclaré cette semaine qu’il arrêterait si vous ne gagnez pas…
    « Eddy est souvent sentimental (rire). Je pense qu’il va se rendre compte de lui-même qu’avec 5 minutes de pénalité, nous ne serons pas en mesure de jouer avec Freddy et les autres… » (com / photo BFO-BRC)

    , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • ERC-Ypres Geko Rally : Loix pour une 9ème ?
    Certes, la spéciale qualificative ne veut rien dire en terme de temps car les pilotes se la jouent parfois...
  • Les commentaires sont fermés.