BRC 9.9 Rallye du Condroz : Dewallef-Rasdolsky, double challenge en Opel Adam R2


  • Publié le samedi,07 novembre , 2015 á 12:30 | Dans la catégorie : BRC, Opel, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Andy Dewallef, titré Champion Junior dans notre championnat de rallye, le BRC, a troqué depuis East Belgian Rally, date du sacre, sa Renault Twingo R1 pour une monture certes aux dimensions minimales, mais à la capacité de tenir le haut du pavé, à savoir une Opel Adam R2.
    Changement de monture, changement de catégorie, le jeune Andy ne reste pas moins les pieds sur terre car depuis l’East Belgian, tout a été très vite. Il a à peine eu le temps de reprendre son souffle, mais il est heureusement très bien entouré.
    Le premier d’entre d’eux n’est autre que Philippe Rasdolsky, son copilote. Pas perturbé du tout, il a cependant une approche qui lui propre. Se voyant assis trop bas dans le baquet de droite dans la polyvalente Adam, il a tout simplement récupéré une hauteur de mousse pour placer son seyant un peu plus haut… De quoi voir la route !
    Eh oui, contrairement à certaines croyances, il y a des copilotes qui veulent voir la route, eux aussi.
    Nanti de cette caractéristique, cela lui permet de corriger certaines notes, tout comme d’anticiper d’autres au niveau de la correction. Rassurez-vous, il n’est seul pas maître à bord, Andy apporte ses remarques et c’est donc une ambiance de partage qui occupe ces deux gaillards une fois assis dans leur auto de course.
    Cette osmose devrait permettre à Andy de passer le cap avec une certaine sérénité, même si tout n’est pas facile car cette Opel Adam R2 n’a rien d’un jouet. La boîte, le volant, les réactions de la caisse en font une auto plutôt virile !
    Il y a de quoi aussi puisqu’il s’agit là d’une rare Adam usine et avec les dernières « évos » sur le marché. Les autres sont jalousement gardées par leurs propriétaires qui ont bien compris que celle-ci est faite pour gagner et faire l’exploit quand il y a un excellent pilote à son volant.
    Ce qui est d’actualité dans le cas présent. Avec toutefois, la nuance pour cette première épreuve à son volant : celle d’avoir l’ambition raisonnable de terminer le mieux possible. Cela sous-entend de démarrer sur un mode mineur sans pour autant se laisser décrocher le samedi, de prendre confiance, d’engranger de l’expérience et de tirer un premier bilan samedi soir. De celui-ci découlera la suite à donner le dimanche parce qu’il sait très bien que Fernelmont et Kobus (Ford Fiesta R2) et De Cecco (Peugeot 208 R2) ne vont pas l’attendre.
    Apprentissage express pour Dewallef, mais qui aura une grande influence sur la saison 2016 puisque le budget annuel est presque bouclé. (photos P Hayot – auto-center.be)

    , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • BRC – 1.9 Rally van Haspengouw – Une finale marquée par le duel Verschueren-Abbring
    Communiqué n°8 – Kris Princen et Peter Kaspers se sont donnés raison d’avoir opté pour la Skoda Fabia R5...
  • BRC – 1.9 Rally van Haspengouw – 123 engagés, dont 7 R5, 1 WRC et 2 Porsche… Les paris sont ouverts !
    Communiqué n°5 – Plus que trois fois dormir et le Championnat de Belgique des Rallyes 2017 vivra sa première...
  • Avec Kevin Abbring et Peugeot, l’affiche devient alléchante
    BRC – 1.9 Rally van Haspengouw – com – On vous disait en terminant notre dernier communiqué de presse...
  • BRC 3.9 – TAC – Junior BRC – Montée en puissance des R1 ! Réveil des R2 ?
    L’an dernier, Andy Dewallef démontrait que, même si on est derrière le volant d’une R1, il y a moyen...
  • Les commentaires sont fermés.