BRC 9.9 Rallye du Condroz : Ces jeunes qui poussent – Emeric Rary


  • Publié le samedi,21 novembre , 2015 á 9:14 | Dans la catégorie : BRC, Sport

    Par Patrick Hayot

  • On n’a pu suivre tous les pilotes, mais que chacun d’entre eux soit félicité pour être à l’arrivée d’une épreuve toujours aussi difficile. Et c’est un peu l’opportunité d’un contact, d’une demande que l’on a suivi du coin de l’œil entre autre la prestation de l’équipage de la Citroën DS3 composé de Emeric Rary et Laurent Mouton.
    C’était d’autant plus intéressant que ce duo se formait pour la première fois et que Emeric Rary s’engageait pour une première fois également en R3. Que de choses à apprendre en un week-end… surtout sur un rallye tel que le Condroz dont on connaît la difficulté. Ce n’est pas pour rien que celui-ci soit un des must du championnat de Belgique des rallyes.
    A l’appréhension de la participation dans sa globalité, Rary s’est tout simplement contenté de rester bien campé sur sa ligne de conduite qui était celle de la découverte. L’intelligence de cette approche lui vaut un résultat d’ensemble très honorable avec une 30ème place au général et une 6ème de groupe.
    Méthodique, et après avoir pris conscience du coup qu’il pouvait jouer, il a pris ses marques avant de hausser le rythme. Bien lui en a pris. D’autant que la voiture s’est montré aussi fiable que performante. Ce « one shoot » réalisé avec le concours de la structure luxembourgeoise du TransSport Racing en appellera, espérons le, d’autres en 2016. Même si, comme à chaque fois, tout est question de budget.
    Dans le sens inverse, les annonceurs potentiels se doivent de comprendre que l’on a rien sans rien et que miser sur nos jeunes, c’est se construire un avenir et de montrer ainsi son dynamisme.
    Sur ce point, Emeric ne tarit pas de petites anecdotes qu’il a vécu sur cette 42ème édition du Condroz. Le comportement sain de sa DS3 lui a ouvert les yeux sur des vitesses atteintes en spéciales. Avec des pointes à plus de 200 km/h, il y a effectivement de quoi avoir l’estomac bien accroché. Son côté pragmatique lui a permis de rester serein et de ne pas s’enflammer… Son copilote veillant à le canaliser. Il est même « amusant » de constater qu’au sortir des spéciales, il y avait dans l’habitacle comme un silence de cathédrale… Avant d’être en communion quant au vécu de celles-ci. Un dialogue constructif qui s’est fait jour naturellement.
    Ayant assisté au shakedown, il est aussi à remarquer l’évolution dans l’analyse du comportement du bolide rouge et blanc. Cernant peu à peu le cas d’école, le partage de l’information a été plus précis sans être vindicatif. Dans un calme et une pondération de moine, Rary et le team TransSport Racing ont ainsi évolué positivement tout au long de ces 3 jours de course. On en arriverait presque à dire que le résultat est logique. Il est tout simplement amplement mérité ! (vidéo / photos auto-center.be)

    , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Auto-Center.be et le sport… clap de fin
    EDITORIAL – Si 2018 a été très difficile d’un point de vue personnel que je développerais pas, d’un point...
  • BRC – Rallye de Wallonie – Présence en force du SAN Mazuin Racing
    4.9 – Team info – Partenaire fidèle de la manche nationale belge, le Groupe SAN Mazuin sera, une nouvelle...
  • BRC – Rallye de Wallonie – Affiche cinq étoiles avec 16 R5 et 6 Porsche !
    4.9 – Présentation – En avril, le JobFixers Belgian Rally Championship passe à la vitesse supérieure. Trois semaines après...
  • BRC – Rallye de Wallonie – Manu Canal-Robles et Francis Lejeune en Skoda WRC RSR
    4.9 – Team info – La belle surprise aura pu être gardée jusqu’à la dernière minute. Parmi les derniers...
  • Les commentaires sont fermés.