BRC 2.9 Spa Rally – Jour 2 : Loix double la mise


  • Publié le dimanche,20 mars , 2016 á 6:06 | Dans la catégorie : BRC, Citroën, DS, Historic, Peugeot, Reportage, Škoda, Sport

    Par Patrick Hayot

  • L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt disions-nous… Et Freddy Loix ne fait que corroborer l’adage car dès 7h00, il descendait déjà de sa chambre, frais comme un gardon, pour aller prendre une pitance et de se préparer à une journée qui allait s’annoncer rude au combat.
    Son insignifiante avance de 9/10ème ne le mettait en effet pas du tout à l’abri d’une attaque de Kris Princen, quasi son égal.
    Pour tous, la journée allait se focaliser sur ce duel de géants et d’aborder la première spéciale avec la question : qui allait « enfoncer » l’autre ?
    Et d’emblée, le pilote Skoda renforçait sa position en collant entre 7 et 8/10ème du km à son rival. Ce n’était que le début puisque « Fast » Freddy et malgré la réplique du pilote Peugeot qui échouait à 2 s, s’octroyait 6 scratchs consécutifs ! Le trinôme Loix / Gitsels – Skoda est bien le plus fort.
    Est-ce le style de conduite qui fait toute la différence ? En tout cas, elle est flagrante car autant Freddy glisse peu et utilise la route presque à la manière d’un pistard, autant Kris y va en force et glisse des 4 roues. Le spectacle est total. Il sublime notre championnat des rallyes de la plus belle manière car la victoire se dispute dès le début et le leader, quel qu’il soit, ne peut relâcher la pression.
    C’est pourtant ce qui arrivera au leader et de voir revenir Princen qui se met à enchainer lui à son tour les meilleurs temps. S’adjugeant la 12 et la 13, il entrevoit l’espoir de revenir disputer la victoire dans un sprint final qui s »annonce haut en couleur.
    Loix a compris l’avertissement et se remet de plus belle à gagner les 3 spéciales suivantes. Princen sent la victoire lui échapper une seconde fois et pour se donner du baume au cœur, de s’offrir le dernier chrono de Spa Rally qui s’est révélé plaisant et palpitant à suivre.
    Un rallye qui doit son succès aussi au profil et tracé. Bourré de pièges, de passages pour « grands garçons », il a fait la part belle à celui qui avait l’audace raisonnable de le défier. A ce niveau, on peut franchement dire que Loix et Princen ont fait jeu égal. Mais quelle belle victoire et doublé au championnat pour Loix.
    « Cette victoire prend un relief tout particulier car elle est conquise au terme d’un rallye stressant pour moi », commentait-il en descendant du podium. « J’ai eu beau attaquer au maximum, je ne suis jamais parvenu à distancer définitivement Kris. Durant l’après-midi quand j’ai légèrement levé le pied dans le secteur le plus exigeant, il m’a repris 3 secondes… Donc, j’ai réagi immédiatement. C’est comme ça que j’aime le rallye : la bagarre à coups de secondes ! Je terminerai en soulignant combien j’ai été séduit par le parcours qui, à part l’une ou l’autre portion de terre, était absolument superbe et terriblement sélectif. Des spéciales pareilles, on en redemande ! »
    « A la régulière, je ne vois pas comment j’aurais pu battre Freddy », expliquait-il en s’extrayant de sa belle 208T16 R5. « J’attends avec impatience la prochaine évolution qui apportera une quinzaine de cv supplémentaires à ma monture. Cela dit, cette 2ème place me convient car elle a été acquise de haute lutte après un terrible duel sur un terrain superbe. »
    Dans un autre registre, à quelque distance, les duels opposant Bouche à Verschueren, De Cecco à Dilley, ont été tout aussi sublime. L’attaque des uns et des autres nous a fait comprendre avec les deux derniers cités, que la relève est bien là. Juste une question de temps, juste le temps d’apprendre !
    Longtemps sur la 3ème marche du podium, pour son « one shoot » au volant de la Skoda Fabia R5 ex-Loix, Xavier Bouche a été loin de démérité. Mais voilà, Vincent Verschueren s’est montré intraitable en ce 2ème jour et de signer d’excellents chronos au moment même où le Marchois faiblissait légèrement. Car après avoir stabilisé l’écart à 17s après la seconde spéciale du samedi, Bouche voyait son avance fondre dès la relance de la seconde boucle. L’inversion des positions se confirmera au terme de la 13ème des 17 spéciales où il rend d’un seul coup tout son avantage.
    Comme marqué par l’évènement, il va continuer à concéder du temps pour échouer à 30s de son copain de jeu. Mais le mérite reviens aussi à Vincent Verschueren qui, pour son 2ème rallye au volant de la Skoda Fabia R5, a bien redressé la barre. Un pilotage au cordeau lui a permis de tirer la quintessence de son bolide vert et noir.
    Avec Dilley et De Cecco dont c’était la première au volant d’une R5, en l’occurrence la Peugeot 208 T16, on avait à l’affiche le combat de la jeunesse. Une jeunesse pas si insouciante en fait car si Guillaume Dilley a piloté en force dès la reprise, il revenait au contact de De Cecco dès la 7ème spéciale avant de voir le Fléronais lui coller au basque pour 6/10ème dans la suivante.
    Il trouve les ressources pour faire un trou de 10s dans la 10, de l’augmenter légèrement dans la 11 avant de marquer le pas et de rendre d’un coup 30s dans la suivante suite à une crevaison. La messe est dite et il ne pourra revenir. Au pilotage flamboyant de l’un, l’intelligence de l’autre de ne pas s’allumer a fait la différence. Et si on est assuré de voir le pilote de la Citroën DS3 R5 toute la saison, on espère, lui aussi, d’ailleurs, revoir bien vite Cédric De Cecco au volant de la Peugeot 208 T16. Et ce avant l’East Belgian Rally et le Rallye du Condroz, si tout va bien.
    « Quelle auto fabuleuse ! », confiait-il avant de franchir le podium. « J’ai suivi mon plan de bataille en m’efforçant de la découvrir progressivement et je suis fier d’avoir signé deux 3èmes temps ce samedi. Là, j’éprouve juste un regret : celui de devoir rendre un jouet absolument fabuleux… dont j’espère pouvoir disposer à nouveau le plus vite possible. »
    C’est la fin des WRC ! Bridées, que ce soit les Skoda Fabia WRC de Allart et Cunin, respectivement 7ème et 8ème, ou la Mini JCW WRC de Kenis, elles pointaient déjà à plus d’une minute après…. 3 spéciales !
    Et si ce dernier rendit rapidement les armes, Allart prenait la mesure de Cunin et finissait avec un matelas de près de 3min 25s.
    Le top 10 aura été très disputé, là aussi, par les duetistes de Mitsubishi Lancer Evo 9 de Albert et Martin. Avantage final de 18s pour le premier cité.
    Au tableau d’honneur du BRC, on rangera encore Stéphane Hermann (Fiat Punto) souverain en 2 roues motrices après avoir signé plusieurs performances « décoiffantes », Frédéric Bouvy (Porsche 997) lauréat en RGT et excellent 13ème de la hiérarchie absolue, les régionaux Fabrice Jehenson (Renault Clio) et Antoine Luxen (Peugeot 205) épatants sur leurs petites tractions, et Amaury Molle (Opel Adam) meilleur Junior. (source BRC / photo P Hayot – ©2016 auto-center.be)

    Classement jour 2 (après 17 spéciales)
    Pos
    No
    Equipage
    Véhicule
    Cat
    Gr
    Diff 1er
    11Loix / GitselsSkoda Fabia R5RC2VR5
    26Princen / KaspersPeugeot 208 T16 R5RC2VR5+00:35.6
    34Verschueren / HostensSkoda Fabia R5RC2VR5+02:33.8
    410Bouche / FernandezSkoda Fabia R5RC2VR5+03:07.9
    512De Cecco / JamoulPeugeot 208 T16 R5RC2VR5+03:40.6
    62Dilley / PrévotCitroën DS3 R5RC2VR5+05:16.0
    717Allart / SursonSkoda Fabia WRCRC1WRC 2,0 T+05:54.9
    818Cunin / DepierreuxSkoda Fabia WRCRC1WRC 2,0 T+09:25.6
    919Albert / MergnyMitsubishi Evo 9RC1A8+09:34.1
    1023Martin / LouetteMitsubishi Evo 9RC1A8+09:52.4
    1133Hermann / MaraiteFiat PuntoNCMM15+11:20.6
    1215Fumal / HotteletCitroën DS3 R5RC2VR5+15:21.5
    1313Bouvy / GressensPorsche 997RGTRGT+15:30.0
    1447Jehenson / RousseauRenault ClioRC3VR3C+17:24.7
    1558Luxen / PezzettiPeugeot 205NCMM15+18:30.6
    1626Barbier / DeberghMitsubishi Evo 10RC1A8+18:47.9
    175Van Rompuy / FeysCitroën DS3 R5RC2VR5+19:12.4
    1816Lejeune / AntoinePorsche 997 GT3RGTRGT+19:56.0
    1938Bouillon / De PreterFord Fiesta r200NCMM14+20:34.6
    2041Dedouaire / LaschetFord FiestaNCMM14+21:57.7
    2152Goblet / MonjoieCitroën C2 R2 MAXRC4VR2B+22:04.5
    2245Henrard / DejongeRenault ClioNCMM15+22:43.0
    2331Molle / HermanOpel Adam R2RC4VR2B+22:45.1
    2473Delrez / LecoqPeugeot 106NCMM14+23:24.8
    2542Dehaye / GullyVW Golf K-CNCMM15+24:28.1
    2620Destrument / EtienneMitsubishi Evo 9RC1A8+24:31.8
    2748Genten / RosenBMW E30 325NCMM16+24:35.6
    28100Pirot / BodetBMW 323iRC4VR2B+27:12.8
    2953Schmetz / VandenbusscheHonda CivicNCMM14+27:40.2
    3039Brüls / KeppensFord FiestaRC4VR2B+28:03.1
    3140Ceuppens / WernerBMW 130iNCMM16+28:05.3
    3246Honnay / HansePeugeot 207 R3TRC3VR3T+28:46.0
    3350Dovifat / JacqueminCitroën DS3RC5VR1B+30:11.3
    3462Hubin / JadotOpel AdamRC4VR2B+31:24.0
    3551Jacquemin / RazziPeugeot 106NCMM13+31:36.9
    3657Blaise / HenrardCitroën Saxo VTSNCMM14+32:30.3
    3730Walbrecq / RossignolRenault TwingoRC5VR1B+32:37.3
    3859Dumez / SoretRenault Clio 2 RSNCMM15+32:45.5
    3967Cawez / SimonVW Polo 16VNCEE9+33:49.7
    4055Lepaily / HabotteRenault ClioNCMM15+35:10.0
    4169Beulen / SimonisPeugeot 106NCEE10+36:56.2
    4266Borlez / BorlezSkoda FabiaRC5N1+43:06.2
    4364Marin / HendriksRenault Clio RSNCEE11+46:50.3
    4471Bronkart / BoalchNissan MicraNCEE9+49:48.1
    4572Petit / GailliezOpel CorsaNCMM13+52:17.6
    4660Fagnant / PetitfrereRenault ClioNCMM15+55:25.6
    4729Bedoret / WalbrecqRenault TwingoRC4VR2B+56:25.9
    4874Servais / ServaisCitroën SaxoNCEE10+1:02:22.7

    , , , , , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • WRC – Ogier prend les commandes
    9.14 Rallye d’Allemagne – Jour 2 – Une faute, un mauvais choix de pneus et voilà que la situation...
  • WRC – Crash pour Lefebvre, abandon pour Molle
    9.14 Rallye d’Allemagne – Jour 2 – Gros Crash en cette fin de matinée pour Stéphane Lefebvre dans la...
  • WRC – Mikkelsen leader sous pression
    9.14 Rallye d’Allemagne – Jour 1 – On ne peut pas dire que ce Rallye d’Allemagne soit inintéressant car,...
  • WRC – Neuville and Co
    9.14 Rallye d’Allemagne – Tant Hyundai que notre compatriote et représentant de la marque Thierry Neuville sont dans une...
  • Les commentaires sont fermés.