Boucles claviéroises : autopsie d’une sortie de route


  • Publié le lundi,16 février , 2015 á 1:02 | Dans la catégorie : ASAF, Reportage, Sport

    Par Patrick Hayot

  • La saison est à peine commencée que la voilà peut-être bien terminée pour certains. Comme de coutume, la manche d’ouverture, qu’importe la catégorie automobile, a été le théatre de certaines sorties de route.
    Dans le cas présent, à Clavier, dans la spéciale 7 (Clavier – Bois-et-Borsus), Mommen (Renault Clio S #24) arrive près du Château de Vervoz dans un enchaînement rapide avant de plonger vers le carrefour en cuvette.
    Pour être sincère, ne trouvant pas ce dernier spectaculaire, je remontais vers le pif-paf juste avant le sommet qui mène à cet endroit pourtant annoncé comme « point chaud » sur la carte.
    Intrinsèquement, ce double virage ne l’est pas d’avantage quand on voit le passage des premiers. Mais quant Listrez passe avec sa Skoda Fabia, mon avis change tant il sort large et  de se retrouver à la corde de l’autre côté. Il coupe légèrement dans l’herbe et d’entendre un bruit sec quand sa roue avant droite tape dans un trou. Il s’en tire bien puisque le pneu résiste et ne crève pas.
    Le miaulement des moteurs des pilotes qui suivent sont un régal pour l’oreille et de se dire que finalement ce gauche pour arriver à ce très court passage boisé est plus impressionnant qu’il ne paraît.
    Arrive au loin une Clio, du champ on a une vue à 300 m, le pilote, Mommen, négocie le T droit comme il se doit et relance la mécanique pour venir venir nous.
    Curieusement, il a une autre trajectoire et coupe ce fameux gauche, reste dans le bas-côté avant de remonter sur la route.
    Et là… tout bascule !
    Mommen sent le train arrière se dérober, lève légèrement le pied et de récupérer ainsi son bolide. Sauf que le coup de raquette traditionnel à ce genre de réflexe, envoie la Clio dans l’autre sens. Violemment, mais il arrive à limiter ce mauvais pas de danse et de la garder à l’équerre.
    Arrivant un peu plus vite que les autres, et donc vitesse aidant, de voir la Clio plonger du nez dans le fossé… Sauf que plus loin, il y a un arbre !
    Le choc est très violent…
    Sonnés, pilote et copilote sont sous le choc. Il y a de quoi. Le platane n’a pas bougé et même de laisser son empreinte dans le flanc du bolide agressif. Il renvoie celui-ci à près d’un mètre de sa base sans autre forme de procès.
    Étant sur place, on est ainsi le témoin de ce fait de course, mais aussi du manque de commissaires. Ce sont les spectateurs qui ont fait ralentir les pilotes suivants avant de voir le pauvre commissaire arriver su place après un sprint de 300 m. Son collègue, à 100 m n’ayant rien entendu, n’a pas bougé.
    Le temps que les secours arrivent, Mommen était déjà sorti par sa fenêtre alors que Houbotte s’était extirpé de l’épave par sa porte.
    Autant dire qu’ils ont eu une chance inouïe de percuter cet arbre à hauteur de l’aile arrière. La voiture est détruite, mais les compères s’en sortent bien. Et c’est bien là le plus important… Grosse frayeur en tout cas ! (photos P Hayot – auto-center.be)

    , ,

    La rédaction vous propose...

  • Auto-Center.be et le sport… clap de fin
    EDITORIAL – Si 2018 a été très difficile d’un point de vue personnel que je développerais pas, d’un point...
  • Salamandre Rally – Affiche internationale avec Bedoret, McRae, Gonon, Berlandy…
    8ème édition – Une nouvelle fois, le Salamandre Rally, épreuve régionale du championnat hennuyer de la discipline, présentera un...
  • ASAF 1.14 – Rallye de Trois-Ponts – Verschueren en référence !
    29ème édition – Racing Cars Organisation et les autorités compétentes ayant trouvé un terrain d’entente, l’édition 2019 de ce...
  • Rallye de Trois-Ponts – Il n’y a que… !
    29ème édition – Oui, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ! Tel est le...
  • Les commentaires sont fermés.