BGDC-Zandvoort : Huygens-Vandenabeele (BMW) renouent avec la gagne, Semoulin-Semoulin (Clio) insistent


  • Publié le dimanche,15 juin , 2014 á 8:35 | Dans la catégorie : Circuit, Sport

    Par

  • Planté en bord de Mer du Nord, à proximité de la ville de Haarlem, le circuit de Zandvoort s’impose comme une piste parfaite pour le Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC), offrant un tracé à la fois technique et rapide, avec une longue ligne droite conditionnant l’impressionnant freinage de Tarzan, mais aussi de nombreuses courbes en aveugle. Dès les essais, interrompus au drapeau rouge, les incidents allaient se succéder, se traduisant hélas par plusieurs forfaits, dont ceux de la Renault Clio #108 de Bourdouch-Brugmans et la Honda Civic #26 de Thiroux-Heinen-Gillion, qui s’accrochaient dans la ligne droite au moment où la séance était arrêtée, les pilotes ne s’étant pas compris… Pas de chance non plus pour l’originale VW Cox de Bernard Cornet, une fois encore contrainte de déposer les armes avant même le début du combat…
    Auteur d’une nouvelle pole position, Stienes Longin (BMW #163) se laissait surprendre par Vincent Vandenabeele (BMW #17) au départ, les BMW entamant un duel bientôt interrompu par la première montée en piste de la Voiture de Sécurité, conséquence d’un contact entre la BMW #299 de Franssen-Franssen et la Renault Clio #12 de Jeukenne-Goffard-Schmetz. Cette dernière était assez abîmée et renonçait. Imitée par la seconde plus tard dans la course, après un nouvel accrochage, cette fois avec la Clio #37 de Deger, De Borman et Vannetelbosch ! Chaud devant…
    Les neutralisations allaient d’ailleurs se succéder durant la première partie de l’épreuve, la Honda Civic #27 de Bastien-Bosteels provoquant la deuxième en arrachant une roue, tandis que l’arrêt en bord de piste des Hollandais Jansen et Vörös (BMW #114) entraînait une troisième neutralisation avant même la moitié de la distance.
    Ayant misé sur une stratégie volontairement décalée, avec un premier arrêt dès l’apparition de la première ‘Safety’, Stienes Longin semblait une fois encore tenir le bon bout au volant d’une BMW M3 E46 #163 décidément très efficace. Comptant jusqu’à 50 secondes de bon sur la BMW #17 de Huygens et Vandenabeele, elle voyait néanmoins cet avantage réduit à néant, ou presque, lors de la deuxième neutralisation. L’équipe tentait alors le même coup de poker qu’en début de course… sauf que cette fois, des ennuis de boîte de vitesses l’immobilisaient plus longtemps au stand ! Pas de troisième victoire de rang donc pour le fils de Bert Longin et son compère Thomas Piessens, qui se sont contentés d’une place d’honneur…
    La #163 retardée, Johan Huygens et Vincent Vandenabeele ne se sont pas fait prier pour placer la #17 au sommet du classement, ne commettant pas la moindre faute. Après avoir dominé la fin de saison 2013 en D3, le bolide vert et blanc a donc repris une certaine vitesse de croisière. Les vainqueurs du jour ont devancé la M3 E46 #64 d’un Koen De Wit qui a retrouvé son sourire, ayant pris le meilleur en fin de parcours sur la M3 E36 #142 des métronomes John et Grégory Rasse. Joli retour aux affaires pour Benoît Navez et Geert Verwimp (M3 E46 #714), qui ont flirté avec le podium, terminant devant Piet Dobbelaere et Kenzi Qvick (M3 E36 #131), bien dans le coup eux aussi… Les BMW #75 (Frère-Heck) et #76 (Blaise-Esch) ont entouré la #163 de Longin Jr et Piessens…
    Et un, et deux… pour la #25
    En Division 1, Benoît et François Semoulin (Clio #25) ont remis cela en restant quasi de bout en bout aux commandes de la course. Leur hégémonie aurait pu être menacée par la BMW 320is de Vincent Despriet et Yves Van Colen, contrainte de s’élancer depuis le fond de la grille de départ après un bris de boîte lors des essais. Alors que le podium était en vue, c’est le moteur qui rendait l’âme… Les Clio avaient toutes les cartes en main pour monopoliser les trois marches du podium, mais la #18 de Paul Lejeune et Grégory Paisse finissait par rencontrer un souci moteur la contraignant à l’abandon. En dépit d’un problème de fixation du baquet lors d’un pit-stop, la Clio #297 de Wiebe Wijtjes et Steve Vanbellingen s’offrait les lauriers d’argent, précédant l’inattendue Vauxhall Astra Coupé de Guy Katsers et Michel Plennevaux, dont les mécanos ont passé une bonne partie de la nuit à mécaniquer après des essais contrariés.
    Evoluant à domicile avec le Luxembourgeois Patrick Dubois pour équipier, le Hollandais Ragnar Van der Heijden a échoué au pied du podium en D1 et en Classe D sur sa très ‘oranje’ Honda S2000, tandis qu’une autre Honda, la Civic 2 litres de Patrice Lacroix, s’offrait un joli top 5 en précédant les Renault Clio de Van Riet-Cartenian (#117), Car-De Robiano-Cools (#59), Charlier-Dupont-Zahnen (#28), Buffet-Buffet (#32) et De Latre du Bosqueau-Seebach-Van Marsenille (#65). A noter le 15ème rang de la ‘Rookie Car’ du BGDC, la Suzuki Baleno des jeunes loups Navric De Laet, Filipe Teixeira-Vieira et Martin Businaro…
    Encore la #90, enfin la #48
    Les leaders se sont succédé dans le Classe E de la Division 1, mais au bout du compte, la BMW 325i #90 de Boeykens et Wastiels a remporté une nouvelle victoire, s’imposant comme la plus efficace en fin de course, même si son avantage sur la M3 #077 de Clermont-Deridder-Grysouille n’excédait pas 14 secondes au terme des 180 minutes d’action. Deuxième apparition cette saison, et deuxième podium de catégorie pour la Nissan 200 SX-R de Lannaux, Huybrechts et Niclot, qui a devancé la meilleure des BMW 325i Clubsport Trophy. Et c’est à la stratégie de la #251 de Lorenzo Donniacuo et Thierry De Zan a de nouveau brillé, décalant ses pit-stops, pour finalement l’emporter devant les jeunes Bernard Claes et Samuel Lay, dont la montée en puissance est impressionnante. On a aussi apprécié le premier podium d’un autre Rookie, Vincent Convents, le fils de Davy, qui a complété le top 3 du Clubsport Trophy en compagnie de son paternel et d’Olivier Hermans. Un autre jeune loup, Guillian Reyniers, associé à Alain Feraille, a loupé le podium d’un rien dans cette spectaculaire course dans la course…
    Enfin, en Classe C (1600cc), totale domination de la Honda Civic #48 de Maxime Pasture et Rémy Van Warbeck, bien aidés par un certain Stéphane Lémeret. La nipponne noire est restée constamment aux commandes, pour l’emporter devant les Suzuki Swift de Peeters, Van Belle et Chapel d’une part, De Saeger, Frans et Brekpot de l’autre.
    Cette fois, c’est officiel, le BGDC 2014 a passé le cap de la mi-saison. Après deux bons mois de trêve estivale, les bolides remonteront en piste en septembre sur le circuit de Mettet. Où, c’est déjà sûr, la grille de départ sera full… (com org / photo J Letihon)

    ,

    La rédaction vous propose...

  • 100′ Series – Awards et rideau sur la saison 2018…Cap sur 2019 !
    Remise de prix – L’événement, incontournable, était cette fois organisé dans les infrastructures de ‘The Gate’ à Mont-Saint-Guibert, et...
  • Une RCZ qui lorgne sur le nord
    100’Series 2017 – Le SemSpeed, Champion en titre, n’ayant déjà plus rien à prouver en BGDC, et vu le...
  • Le BGDC évolue en 100’Series pour 2017
    100’Series 2017 – À chaque année, ses nouveautés ! C’est ainsi que l’on assiste à un changement de fond...
  • BGDC 2.7 New Race Festival Zolder – Sluys-Lanting (M3 – D2) et Lambert (RCZ – D1) au bout du suspense !
    Disputée ce dimanche après-midi sur le circuit de Zolder dans le cadre du New Race Festival, la deuxième manche...
  • Les commentaires sont fermés.