BGDC – Racing Festival – Francorchamps – La rentrée promet d’être… académique !


  • Publié le vendredi,02 octobre , 2015 á 2:30 | Dans la catégorie : Circuit, Sport

    Par

  • Cette fois, on y est ! Non content de se distinguer par des grilles de départ plus que fournies, le Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC) s’est offert une pause estivale de très longue durée depuis le Syntix Superprix de Zolder à la fin juin.
    L’heure de la rentrée… académique a donc sonné, et si les amateurs, gentlemen-drivers et autres jeunes loups vont retrouver le plus beau circuit du monde pour la seconde fois de la saison, ils vont surtout intégrer le Racing Festival cher à Pierre Delettre et au Royal Automobile Club de Spa ! Le BGDC va donc côtoyer le temps d’un meeting de prestige des compétitions internationales aussi relevées que le Supercar Challenge ou l’ADAC Deutsche Tourenwagen Challenge. Avec au programme une qualification de 45 minutes le samedi de 11h25 à 12h10, et une course de 180 minutes le dimanche de 14h15 à 17h15.
    Comme on pouvait s’y attendre, la rentrée, le circuit de Spa-Francorchamps et l’intégration au Racing Festival ont boosté les teams fréquentant le BGDC, à tel point que la liste des engagés dépasse une fois encore le cap des 60 bolides ! Qui plus est avec plusieurs nouveautés. C’est ainsi que dans la Classe D (2 litres) de la Division 1, on note les arrivées des Mini Cooper de Bloem-Hellebuyck et des Luxembourgeois Pilger-Belkreier-Deby, de la Renault Clio III #210 de Brassine-Tricoche (issue des ateliers de Michaël Divoy comme la #10 et la #110), du modèle similaire de Marchiome-Van Gelders, en plus des retours annoncés et confirmés de l’Abarth 500 Trofeo de Peter Bens et de la Seat Ibiza Super Copa Trofeo de Naniot-Naniot-Pilette. De son côté, Roland De Bargigli accompagnera les Franken sur la Honda Civic #47, tandis que Matts Breckpot, vainqueur des 24 Heures Karting de Francorchamps, a trouvé refuge sur la Civic #48 de Thiroux et Gillion, avec une aide directe du BGDC… comme promis avant le double tour d’horloge disputé sur le ‘petit’ Franco !
    Il n’empêche, la Division 1 devrait une nouvelle fois mettre à l’honneur des Peugeot RCZ plus redoutables que jamais. On pense bien sûr aux lionnes de Semoulin-Semoulin, Cristinelli-Duquesnoy, Buffet-Buffet et Heinen-Paisse. Pour tenter d’inverser la tendance de la saison, on pourra compter sur deux BMW Série 3 très performantes, confiées à Van Colen-Despriet et Heyninck-X, mais aussi sur l’habituelle meute des Clio, avec notamment Asnong-Divoy, Deger-X, Car-De Robiano, Frère-Hayot, Meurens-Cezar-Stassen, Jeukenne-Vannetelbosch et consorts. Dans les Ardennes, les Honda Civic et la Vauxhall Astra Coupé (Ménage-Katsers) auront-elles voix au chapitre ?
    Si la Classe E (2,5 litres) de la D1 est celle des BMW Série 3 du Clubsport Trophy cher à Jan Horemans (elles seront une petite dizaine au départ), la variété est désormais de mise avec la Porsche Boxster de Beeckman-Denis-Neutelers, la Nissan 200 SX-R de Lannaux-Niclot, en plus des autres bavaroises plus affûtées que pilotent Clermont-Grysouille-Spigeleer (M3 E36), Boeykens-Wastiels (325i E90), etc. A noter l’arrivée d’une E36 Coupé pour Fava-Wautier, nouveaux à ce niveau de compétition.
    Pour compléter cette liste, relevons la présence de la Honda Civic #5 de Van Damme-Berbion-Deridder, qui relève de la Classe C (1,6 litre), ainsi que le retour attendu de la Citroën AX de Jérémy Princen et Jonathan Peeters, désormais équipée d’un bloc 1400cc qui la renvoie en Classe B.
    Traditionnelle chasse gardée des ‘grosses’ BMW M3, la Division 3 proposera une nouvelle version de la Bataille des Ardennes opposant les bolides de Huygens-Vandenabeele, Koen De Wit, Pirot-Pirot, Longin-Piessens, Engelen-Van Mechelen-Verlinde, Smets-Verbeke, qui seront rejoints par la version E36 de De Volder-Dobbelaere.
    Quant au BRCC Club, il offrira son habituel panachage, avec des Volkswagen Golf TDI (De Wilde-Van Den Berge, Gonzales-Millan-Villanueva et Fontan Alcade-Gomez Gomez-Heirman), BMW 120d (De Vocht-Van Loo et Van den Hove-Bradt), Renault 21 Turbo (Danneels-Danneels), Lotus Exige (Pecoraro-Snel-Close et Colaux-Palm) et Lotus Elise (Gelade-Sandona).
    La course de rentrée du BGDC accueillera également une dizaine de BMW M235i Racing Cup de la compétition belge, avec dans les rôles principaux Schrey, Kox-Dreszer, Bouvy-Dermont, Dumarey-Dumarey, Rasse-Van Rompuy, etc. Des bavaroises qui ont fait un malheur lors des dernières 24 Heures de Zolder.
    En guise de cerise sur le gâteau, les organisateurs et promoteurs du BGDC profiteront du briefing, dimanche sur le coup de 12h45, pour lever un coin du voile sur une saison 2016 d’ores et déjà pleine de promesses. Et qui fera l’objet d’une communication officielle avant même le départ de la course. See you in Spa ! (communiqué BGDC – V Franssen / photos : BGDC / Q Champion)

    , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • BGDC 2016 : cette fois, c’est parti !
    L’événement était attendu avec impatience, et comme de coutume, il a été placé sous le signe de la convivialité...
  • BGDC – Race Promotion Night : La BMW M3 #163 (D3) et la Peugeot RCZ #1 (D1) s’offrent l’été indien du BGDC !
    Une clôture de championnat tout simplement parfaite ! 400 minutes durant, les bolides du Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC)...
  • BGDC – Race Promotion Night Zolder : Les 400 ultimes minutes de la saison…
    C’est une tradition au calendrier du Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC), la finale se déroule sur le circuit de...
  • Le BGDC en voie de devenir une Série Internationale FIA en 2016 !
    Au terme d’un avant-dernier épisode à multiples rebondissements dans le cadre du Racing Festival de Francorchamps, et alors que...
  • Les commentaires sont fermés.