BGDC – Race Promotion Night : La BMW M3 #163 (D3) et la Peugeot RCZ #1 (D1) s’offrent l’été indien du BGDC !


  • Publié le dimanche,08 novembre , 2015 á 5:10 | Dans la catégorie : Circuit, Sport

    Par

  • Une clôture de championnat tout simplement parfaite ! 400 minutes durant, les bolides du Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC) en ont décousu dans des conditions parfaites sur le circuit de Zolder, la piste restant sèche d’un bout à l’autre de la Race Promotion Night, tandis que dans l’allée des stands et les paddocks, chacun pouvait profiter de températures flirtant avec les 20 degrés. Le bonheur ! Et comme le déroulement de l’épreuve fut d’une limpidité presque parfaite, les sourires étaient nombreux sur le coup de 22h30, à l’heure de la remise des prix…
    Auteur de la pole position au volant de leur BMW M3 E46 #163, Stienes Longin et Thomas Piessens, qui avaient reçu le renfort appréciable de Bert Longin en personne, allaient d’abord croiser le fer avec la M3 E46 #64 de Koen De Wit, que devait seconder Fred Vervisch, avant que le bolide blanc, qui avait déjà décroché la couronne en D3 au terme de l’avant-dernière joute de Francorchamps, ne s’immobilise, victime d’un bris de cardan. La voie était donc libre pour la famille Longin et Thomas Piessens, qui décrochaient une éclatante victoire en dépit d’une petite alerte technique qui lui a coûté 5 minutes à mi-parcours.
    Comme le veut la tradition, cette Race Promotion Night, en fait la course la plus longue du calendrier BGDC, allait faire son lot de victimes et de malchanceux, dont la M3 #555 de Engelen-Van Mechelen-Verlinde, qui s’immobilisait au niveau du Rea, avant de renoncer dans les stands. Ce sont dès lors des concurrents irréguliers du BGDC, la M3 E46 #145 de Paul et Bart Lievens, qui s’en retournaient avec de somptueux lauriers d’argent en Division 3, l’ultime podium de l’année étant complété par une autre bavaroise, la #9 de Davy et Vincent Convents, qui a conservé le meilleur sur la #39 de Roland Van Asch, Harry De Wit, Johan De Kergel et Dave Van De Velde.
    Des RCZ… et des filles !
    Engagés à Zolder avec une Peugeot RCZ en version strictement Cup, avec le renfort de Vincent Vandenabeele, François et Benoît Semoulin n’ont laissé à personne le soin de mener la danse en Division 1. Jamais la lionne à l’inédite décoration n’a faibli, se mêlant à la lutte pour le top 5 général en croisant le fer avec des bolides ne relevant pas du BGDC. Au bout du compte, la #1 a achevé une saison quasi parfaite sur une nouvelle victoire, avec la bagatelle de… 5 tours d’avance sur des poursuivants auteurs quant à eux d’une incroyable remontée.
    Car autant le reconnaître, après les qualifications, les choses semblaient très mal embarquées pour la Peugeot RCZ #188 de Jérôme Heinen, Grégrory Paisse et Philippe Ménage, pénalisée en raison du bruit (95 dB maxi ce samedi) ! Le circuit de Zolder faisait finalement amende honorable, ayant constaté un dysfonctionnement de son système de mesure, ce qui permettait à la Peugeot de partir des stands et d’entamer une gigantesque remontée qui allait se terminer sur la deuxième marche du podium en Division 1 et en Classe D !
    Un bonheur que n’aura pas connu la troisième Peugeot RCZ présente au départ, la #32 de Denys et Emilien Buffet, qui dépassait à deux reprises la limite sonore durant la course, ce qui se traduisait par un drapeau noir en bonne et due forme, à la grande désillusion de l’équipe. Quant à la Renault Clio #503 de François Jeukenne, Greg Vannetelbosch, Michaël Schmetz et Jérémy Princen, elle s’élançait in extremis de la voie des stands pour la même raison que la Peugeot de Heinen and co, mais devait renoncer pour raison mécanique un peu plus tard. Point d’arrivée non plus pour la diabolique Mini Cooper S #666 de Grégory Serck et Bart Van Samang, qui pointait clairement dans le peloton de tête de la D1 en première partie de course, avant de renoncer.
    Contre toute attente, quelques Renault Clio Cup de pointe allaient faire les frais de cette course d’endurance traditionnellement très dure envers les mécaniques, la #117 de Van Riet-Cartenian-Detry et la #110 de Divoy-Asnong-Frère-Hayot finissant par disparaître des classements avec des ennuis de moteur qui n’étaient peut-être pas étrangers aux subterfuges trouvés par chaque équipe pour limiter les émissions sonores. Quant à la Clio #62 de Philippe Braekevelt et Daniel Braun, elle défrayait la chronique en début de course, avant de percuter le rail de sécurité et de renoncer !
    C’est néanmoins une autre Renault Clio, la #28 des demoiselles dans la course qu’étaient Angélique Charlier et Sarah Bovy, et de leurs chevaliers servants Olivier Siegenthaler et Patrice Lacroix, qui complétait le podium de la Classe D, devançant la Clio #70 d’Eric Dewaelheyns et Patrick Vander Eecken, ainsi que la Honda Civic #6 de Navric De Laet et Patrick Van Billoen, qui s’offrait un plantureux top 5 là où on ne l’attendait pas nécessairement. Que dire alors de la 7ème place de classe de la Honda Civic #46 de Breckpott-Gillion-Thiroux-De Rycke, en fait la seule voiture de la Classe C (1600cc) présente, automatiquement reversée en Classe D, qui s’offrait un résultat de choix au beau milieu de bolides bien plus puissants ? Parfait, tout simplement…
    Héroïque M3 E30
    La Classe E était hélas marquée par les ennuis et abandons trop rapides de la Nissan 200 SX-R #200 de Lannaux-Niclot-Close-Reip et de la Porsche Boxster #24 de Beeckman-Denis-Neutelers-Degeer, ce qui permettait aux BMW de faire la différence. C’est sans doute l’une des voitures les plus anciennes du plateau, la M3 E30 #83 d’Edwin Beyers, Pascal Deckers et Ronny Van de Water, qui décrochait la timbale de manière autoritaire, s’offrant même le luxe d’un podium absolu en Division 1 ! Le bolide argenté devançait les meilleures 325i Clubsport Trophy, la #57 de De Breucker-Geurts Jr-Van Haeren s’imposant devant la #58 de Donniacuo-Donniacuo dans cette course dans la course, tandis que la #325 de Eyckmans-Dewulf-Maassen complétait le podium de la coupe monomarque chère à Jan Horemans. Une M3 E36, la #077 de Clermont-Grysouille-Spigeleer, garnissait elle aussi le top 5 de la Classe E.
    Victoire au général !
    Signalons pour être complet la totale domination de la BMW 120d Recy Racing Team #125 de Jan De Vocht, Johan Van Loo et Geoffrey Heyninck dans le BRCC Club by BGDC, la bavaroise gavée au diesel trouvant dans cette Race Promotion Night un format absolument parfait qui lui permettait de remporter le classement général de la course ! Elle devançait dans sa catégorie la BMW M235i Racing Cup #237 de Rasse-Van Rompuy-Qvick et la VW Golf V TDI #76 de Heirman-Fontan-Gomez-Gonzalez.
    Rideau sur le BGDC 2015. Dans les prochains jours, les grandes lignes du millésime 2016 seront officialisées, et si quelques changements sont prévus, qu’on se le dise, dans l’esprit des promoteurs de cette compétition réservée aux amateurs, gentlemen-drivers et jeunes loups fourbissant leurs premières armes en sport auto, une chose est sûre : on ne change pas une formule qui gagne ! (communiqué BGDC – V Franssen / Photos : J Letihon)

    , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • BGDC 2016 : cette fois, c’est parti !
    L’événement était attendu avec impatience, et comme de coutume, il a été placé sous le signe de la convivialité...
  • BGDC – Race Promotion Night Zolder : Les 400 ultimes minutes de la saison…
    C’est une tradition au calendrier du Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC), la finale se déroule sur le circuit de...
  • Le BGDC en voie de devenir une Série Internationale FIA en 2016 !
    Au terme d’un avant-dernier épisode à multiples rebondissements dans le cadre du Racing Festival de Francorchamps, et alors que...
  • BGDC – 6.7 Racing Festival – Koen De Wit (M3) et Cristinelli-Duquesnoy (RCZ) brillent à Spa !
    Pour la première fois de son histoire, le Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC) s’est produit dans le cadre d’une...
  • Les commentaires sont fermés.