BGDC 3.7 Trophée de Bourgogne : De Wit (M3) double la mise, Heinen-Hayot (RCZ) inaugurent


  • Publié le mardi,03 mai , 2016 á 2:42 | Dans la catégorie : Circuit, Sport

    Par

  • Comme l’an dernier, le BGDC s’est offert des conditions météorologiques difficiles, voire déplorables, à l’occasion de son déplacement bourguignon sur le pourtant superbe circuit de Dijon-Prenois. Deux joutes de respectivement 90 et 150 minutes figuraient au programme du week-end, et sur ce tracé qui accueillit naguère le Grand Prix de France de Formule 1, les incidents et rebondissements ont été nombreux…
    Avec des neutralisations en pagaille, la joute de samedi était tout sauf évidente à décrypter pour les concurrents et les observateurs. Un premier affrontement permettant néanmoins à la Peugeot RCZ Cup SemSpeed #3 de Benoît Semoulin et Anthony Lambert en Division 1, et l’inévitable BMW M3 E46 #64 de Koen De Wit en Division 2, de prendre une option sur la victoire finale à l’addition des deux manches.
    Ce dimanche, si Benoît Semoulin repartait de plus belle en tête de la meute, la Peugeot RCZ Cup #3 leader en Division 1 devait rapidement laisser le haut du classement général aux BMW M3 de pointe garnissant la liste des engagés en Division 2. Très vite, on s’apercevait que ce week-end ne serait pas celui de Johan Huygens et Pieter Verlinde, dont la M3 E46 #17 rencontrait des ennuis de moteur qui allaient lui pourrir la journée.
    La lutte pour la victoire concernait dès lors la M3 E46 de Koen De Wit et la M3 E36 #142 du revenant John Rasse. Alors que la piste n’était pas totalement sèche, De Wit décidait une nouvelle fois de se démarquer au niveau de la stratégie, chaussant des pneus slicks qui allaient obliger à redoubler de prudence dès la bavaroise blanche remontée en piste. Tout profit pour John Rasse, qui occupait le haut du tableau… avant qu’un souci de transmission au niveau de la roue arrière-gauche ne contraigne la #142 à l’abandon ! Koen De Wit n’avait plus qu’à se laisser glisser vers l’arrivée, remportant une deuxième victoire après celle du Trophée des Fagnes, de quoi lui permettre de récupérer la tête du championnat.
    Le podium de la D2 et de la Classe F était complété par la BMW Z3M Coupé #888 de Pierre De Landsheere, Dimitri Kluyskens et Maxence Vandekerckhove, plus fringante que jamais sous ses nouvelles couleurs, mais aussi par la BMW Compact #444 de Manfred Verbeke et Denis Smets qui décroche un top 3 amplement mérité, venant illustrer la montée en puissance de cette équipe. Nouvelles venues dans le BGDC cette année, les Seat Leon Supercopa sont en constants progrès, avec une 4ème place pour la #35 de Greg Vannetelbosch et Olivier Kirten, qui terminait devant la #33 d’Olivier Meurens, Renaud Cezar et Pierre Stassen. Débuts contrariés par contre pour la Leon Supercopa #15 de Patrice Lacroix, alors que la famille Dierckx a singulièrement joué de malchance avec la BMW M3 E46 #157.
    Dans la Classe E de la Division 2, première apparition remarquée de la VW Golf V TDI #521 du Suisse Andreas Kempf, qui l’emportait devant la BMW 325i E90 #90 de Boeykens-Wastiels et la VW Golf V TDI #25 de Van den Berge-Van den Berge-Dubois.
    Rififi chez SemSpeed !
    Une fois encore les plus véloces de la Division 1, les Peugeot RCZ Cup ont assuré le show durant la joute de ce dimanche, et si la #188 de Jérôme Heinen et Gaëtan Hayot était contrainte de s’immobiliser à son stand peu après le départ, victime d’une touchette, elle profitait par la suite des arrêts des autres lionnes pour se porter aux commandes de la D1. Les RCZ Cup SemSpeed #2 (Matthieu De Robiano) et #3 (Benoît Semoulin) finissaient néanmoins par fondre sur Jérôme Heinen, et alors qu’il restait moins de 25 minutes de course, l’impensable survenait, De Robiano loupant son point de freinage en bout de ligne droite pour… percuter la #3 de Semoulin ! Résultat : abandon pour la #2, suspension pliée, et crevaison doublée d’une grosse perte de temps pour la #3. Heinen et Hayot pouvaient dès lors souffler et cueillir leur premier succès de la saison, devant la RCZ Cup #7 des revenants Stéphane Cristinelli et Michel Duquesnoy et la #3 des infortunés Semoulin et Lambert.
    Du côté de la Classe B, cette course en deux temps disputée dans des conditions délicates a permis à la Vauxhall Astra Coupé #777 de Philippe Ménage et Guy Kasters de dominer les débats pour remporter une victoire qui était attendue de longue date. Et si la Renault Clio #503 de François Jeukenne et Gaël frère, retardée la veille et partie ce dimanche depuis le fond de la grille de départ, croisait le drapeau à damier au 2ème rang, au cumul des deux joutes, ce sont Jean-Marc Bourdouch et René Brugmans qui s’offraient les lauriers d’argent dans le classement des 2 litres avec la Clio #108 Allure Team, le podium étant avantageusement complété par la Honda Civic #6 de Navric De Laet et Patrick Van Billoen, qui a haussé son niveau de jeu en terre française. La variété est donc plus que jamais de mise à ce niveau de classement.
    Au pied du podium, on retrouvait une poignée de Renault Clio, avec dans l’ordre la #37 de Hervé Deger et Philippe Hortulanus, qui est venue en aide à la #108 en lui fournissant des pneumatiques afin de l’aider à décrocher un podium (c’est ça, l’esprit BGDC !), la #28 de l’Amazone du BGDC Angélique Charlier et son compère Olivier Siegenthaler, la #10 de Michaël Divoy et Patrick Asnong, la #503 de François Jeukenne et Gaël Frère, la #62 de Philippe Braekevelt et Daniel Braun, la #80 de Nicolas Delencre et Jordan Leroy et la #510 de Christophe Kimplaire et du Luxembourgeois Canio Marchiome. Moins de réussite pour les Clio #110 (Debroux-Dewaelheyns) et #85 (Hoogwerf-Hoogwerf), contraintes à l’abandon, tandis que les Honda Civic #48 (Thiroux-Gillion-Bastien) et #348 (Boostels-Franken) ne pouvaient que compléter le classement de la Classe B.
    Isolée en Classe D, la Porsche Boxster #24 de Jean-Yves Beeckman, Christophe Denis et Alain Neutelers se fendait d’une très belle course qui lui permettait d’intégrer le top 10 absolu et cumulé, toutes catégories confondues.
    Au terme de cette première excursion internationale de l’année, les forces vives du BGDC vont maintenant bénéficier d’un répit d’un petit mois pour bichonner leurs bolides, le prochain rendez-vous étant fixé en bord de Mer du Nord, sur le circuit hollandais de Zandvoort le dernier week-end de mai, dans le cadre des Benelux Open Races.  (communiqué BGDC / V Franssen – photos J Letihon)

     

    , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Huygens-Cools et Heyninck-Dejonghe concluent la saison par une victoire
    BGDC 7.7 Francorchamps – C’était la dernière course de l’année sur le circuit de Spa-Francorchamps, et elle a été...
  • Premier succès pour la #70 CGS Racing Team de Hooreman-Hooreman-Renaux-Dejonghe !
    24H2CV – Lorsque la voiture de sécurité montait en piste pour la énième fois à une heure de l’arrivée...
  • En route pour la finale 2016 ce dimanche après-midi !
    BGDC 7.7 Francorchamps – L’événement est suffisamment exceptionnel pour être signalé. Traditionnellement, la saison sportive du circuit de Spa-Francorchamps...
  • Une grille de départ riche de 70 bolides
    24H2CV  – L’événement aura lieu le week-end des 15 et 16 octobre, et il reste un incontournable du genre....
  • Les commentaires sont fermés.