BGDC – 24H02CV Spa : Les BMW ont presque tout raflé !‏


  • Publié le dimanche,12 octobre , 2014 á 6:40 | Dans la catégorie : Circuit, Sport

    Par

  • Avec quelque 68 voitures sur la grille de départ, l’avant-dernière joute du Belgian Gentlemen Driver’s Club 2014 a réponde à l’attente, proposant un spectacle permanent et un joli lot de rebondissements. Sur le rapide tracé ardennais, en lever de rideau des 24 Heures 2CV, les BMW ont été les reines des Divisions 1 et 3, la marque bavaroise étant omniprésente en haut des feuilles de classement au bout des 180 minutes de course.
    Si la M3 E36 #142 de Rasse-Rasse-Qvick se positionnait en première ligne aux côtés de la M3 E46 #17 des favoris Huygens et Vandenabeele, le début de course mettait rapidement aux prises cette même #17 et la M3 E46 #163 de Longin Jr et Piessens, triple lauréate cette saison. Et une fois encore, Johan Huygens et Vincent Vandenabeele jouaient de malchance, des ennuis d’alimentation d’essence coûtant trop de temps à la #17, de quoi la faire rétrograder au 7ème rang de la Division 3.
    Tout profit pour Stienes Longin et Thomas Piessens, qui pouvait gérer durant la seconde partie de l’épreuve, remportant un quatrième succès cette année. « Course parfaite, facilitée par les ennuis de nos adversaires directs, commentaient les deux pilotes. Et cette fois, pas le moindre souci pour notre voiture. On va tenter d’en ajouter une cinquième à Zolder pour la finale ! »
    Derrière la #163, on attendait la #142 de John et Grégory Rasse, une fois encore assistés d’Erik Qvick, mais des ratés moteur allaient rapidement contraindre la belle bleue à rejoindre la #64 de Koen De Wit sur la liste des abandons, le Néerlandophone ayant de son côté été victime d’un bris de suspension. Dans ces conditions, la M3 E36 #131 de Piet Dobbelaere et Kenzi Qvick faisait irruption là où on ne l’attendait pas nécessairement pour cueillir une magnifique 2ème place en D3, précédant le nouveau venu Christophe Pampel (M3 E46 #7), trop heureux de découvrir l’ambiance du BGDC, et qui a d’ores et déjà promis de revenir avec deux bavaroises la saison prochaine !
    Les places d’honneur tombaient dans l’escarcelle de la M3 E46 #8 de Petroons-Sluys, la M3 E46 #714 de Navez-Verwimp (qui a perdu de sa superbe au fil de la course) et la M3 E36 #141 des Pirot père et fils.
    Veni, Vidi, Vici !
    Comptant parmi les nombreuses nouveautés de cette avant-dernière joute du BGDC 2014, la BMW 320i #281 de Geoffrey Heyninck et Johan Van Loo a d’emblée marqué la Division 1 de son empreinte. Le bolide blanc, qui a naguère évolué en WTCC, a constamment joué devant, avant de faire le break dans la seconde partie de la course et remporter une victoire qui en appelle forcément d’autres. La 320is #29 de Despriet et Van Colen était elle aussi en mesure de briller au général de la Division 1 et de la Classe 2 litres, mais une fois encore, elle péchait côté fiabilité, s’immobilisant en bord de piste avant de renoncer.
    Les Renault Clio III en profitaient pour compléter le podium de la D1 et de la Classe D, et en dépit d’un cardan cassé lors des qualifications, Wiebe Wijtzes et Steve Vanbellingen imposaient la #297 face à la #12 des vainqueurs de Mettet François Jeukenne et les frangins François et Benoît Semoulin. Les autres Clio de Asnong-Divoy (#10) et Hayot-Houyoux (#110) échouaient au pied du podium, précédant les deux Honda Civic de van der Straten-De Latre du Bosqueau (#23) et Lacroix (#15). La palme de la malchance revenait une fois encore à la Vauxhall Astra Coupé #777 de Katsers et Ménage, qui revendiquait le podium avant de se retrouver immobilisée à l’entrée de la pitlane en raison de… la panne de carburant d’une Clio qui obstruait l’accès au stand !
    Débuts honorables pour la Seat Ibiza Supercopa Trophy Astur Car #55 de Naniot et Pilette, qui a avalé la distance sans trop broncher, contrairement à la Honda Integra #13 de Palm-Langer-Colaux, victime de son moteur, tout comme la Mini Cooper S #84 de Denis-Beeckman-Stassen. Pour la Honda S2000 #302 de Van der Heijden-Dubois, c’est de l’échappement que sont venus les soucis. Quant à la Honda Civic #47 de Franken-Franken et la Renault Clio II #78 de Renaud-Heinen-Dewaelheyns, elles ne prenaient même pas le départ, victimes de leur mécanique dès les qualifications.
    Encore BMW en Classe E
    On a longtemps cru que la Nissan 200 SX-R #200 de Lannaux, Niclot et Huybrechts serait en mesure de faire tomber le bastion bavarois dans la Classe E (2,5 litres) de la Division 1, mais il n’en a finalement rien été. La M3 E36 #077 de Christian Deridder, Didier Clermont et Thierry Grysouille a eu le dernier mot pour une trentaine de secondes, remportant une bien belle victoire devant la Nissan et la meilleure des BMW 325i du Clubsport Trophy, la #251 de Lorenzo Donniacuo et Thierry De Zan.
    Une fois encore, ces BMW Clubsport Trophy ont démontré toute leur fiabilité, et l’épreuve s’est jouée pour une poignée de secondes à l’avantage des leaders du championnat, la #251 précédant finalement la #52 de Werckx-De Neef-Eyckmans et la #54 de Reyniers-Vermeersch-Feraille, tandis que les jeunes Bernard Claes et Sam Lay (#3) échouaient au pied du podium après avoir souffert d’un manque de puissance chronique. A signaler la présence au départ et à l’arrivée de l’originale VW Cox #53 de Bernard Cornet et Philippe Hortulanus.
    L’AX casse, la Civic passe
    Après la démonstration de la Citroën AX #333 de Jérémy Princen et Jonathan Peeters à Mettet, on attendait de nouvelles prouesses de la chevronnée psychédélique, mais cette fois, la mécanique en a décidé autrement. Tout profit pour la Honda Civic #48 de Pasture-Van Warbeck-Lémeret qui s’imposait aisément devant la Suzuki Swift #123 de Goffard-Hastir et la Honda Civic #26 de Thiroux-Bastien-Gillion.
    Enfin, dans le BRCC Club, superbes prestations de la Renault 21 Turbo #121 de Xavier Danneels, René Danneels et Michel Gilot, mais aussi de la Lotus Exige #161 de Patrick Gelade et Dominique Sandona, mais sur la distance, la BMW 120d #125 Recy Racing Team de Jan De Vocht et Wim Meulders a une fois encore été intraitable, achevant la course au 4ème rang général.
    C’est à Zolder, sur une durée de 5 heures, que le BGDC rendra tous ses verdicts le samedi 8 novembre. L’épilogue d’un excellent millésime, très prometteur pour la suite… (communiqué BGDC / Photos J Letihon)

    , , ,

    La rédaction vous propose...

  • 24H2CV – Faites vos jeux… tout va bien !
    Preview – Il s’agit à n’en pas douter du double tour d’horloge le plus sympa de l’année sur le...
  • 24H2CV Spa-Francorchamps : Furlotti-Carrere-Berben (#5 La Botte) au bout du suspens !
    Un double tour d’horloge de toutes les folies disputé dans des conditions absolument parfaites, avec l’été indien en guise...
  • 24H02CV – Une 31ème édition plus ouverte que jamais !
    A chaque début d’automne, c’est la même histoire : les feuilles tombent des arbres, les températures ont tendance à...
  • 24H 2CV 2014 : Renaud-Malcause-Orel-Gaban (Toiture Honin)… et le brouillard à l’honneur !‏
    Pour leur trentième édition, les 24H02CV ont été marquées par des conditions météorologiques plutôt stables… à l’exception d’un épais...
  • Les commentaires sont fermés.