Audi TT Coupé, « R8 spirit »


  • Publié le lundi,03 mars , 2014 á 10:12 | Dans la catégorie : Audi, Genève, Marque, Salon

    Par Patrick Hayot

  • Nous voilà déjà à la 3ème génération de TT Coupé puisque c’est à Genève que le nouvel opus fait sa première mondiale.
    L’évolution est pour le moins flagrante en ce qui concerne le style. L’inspiration au cœur de la GT R8 est tout aussi flagrante tant le faciès en reprend les codes.
    Fini le capot avant qui tombe devant les optiques. Il est maintenant arrêté à hauteur des phares bien plus fin que précédemment et à l’allure plus vive et pose en son centre su une calandre trapazoïdale aux traits plus tranchés. TT Coupé, ce sera le cas dans quelques mois sur le Cabriolet, gagne en modernité et de sportivité. il est vrai aussi que l’empattement s’allonge de quelques 3,7 cm ce qui recule le montant C d’autant et d’allonger la ligne. De profil, c’est encore plus évident et les 2,50 m sont les bienvenus pour un peu plus de confort. Car le gain s’arrête là au niveau des dimensions puisque le nouveau TT garde la même largeur et la même hauteur que son prédécesseur.
    Si la mesure de l’empattement ne changeait pas, on l’aurait par ailleurs considéré comme maquillage, un facelift.
    La révolution est surtout technologique. On en a touché un mot avec ce tableau de bord présenté au CES de Las Vegas, elle l’est aussi de par ses optiques qui mélange le système LED à celui de Matrix pour la fonction feux de route.
    De l’arrière, il vous sera facile de la reconnaître également puisque le 3ème feu stop unit les nouveaux blocs, eux aussi au diapason de la R8, sous forme d’une fine barrette lumineuse et qui se lève avec l’aileron, ce dernier s’élevant jusqu’à une vitesse de 120 km/h.
    Bonne nouvelle puisque lors de redesign de ce coupé, Audi a réussit à grappiller 50 kg tout en l’équipant encore un peu mieux.
    Au lancement, il sera disponible avec le moteur diesel 2.0 TDI de 135 kW (184 ch) et ses 380 Nm de couple. Il sera couplé à la boîte manuelle et uniquement en traction. Pour la version quattro, il faudra un peu patienter. Il a déjà de quoi se faire plaisir avec un chrono de 7,2 s pour passer de 0 à 100 km/h et de s’offrir une pointe à 235 km/h. A vitesse mixte, il se contente de 4,2 l aux 100 km, soit un taux d’émission de CO2 de 110 g/km.
    En offre essence, le 2.0 TFSI est décliné en 169 kW (230 ch) et en 228 kW (310 ch). Dans ce cas, le suffixe S complète TT.
    Délivrant 10 Nm de moins que le TDI, le TFSI le plus faible sait se montrer tout aussi rapide. Il est même légèrement plus performant avec un temps de 6 s tout juste pour le 0 à 100 km/h et une vitesse maxi de 250 km/h. Couplé à la boîte manuelle à 6 rapports, il reste là aussi uniquement en mode traction. Doté de la boîte S Tronic, le chrono tombe alors à 5,3 s pour une même vitesse de pointe. Du point de vue consommation, on est de fait aussi dans un autre registre que le TDI et de monter à 159 g/km pour le taux de CO2 puisque la consommation est de 6,8 l aux 100 km.
    De nouvelles définitions de suspensions, des freins plus généreux, le cocktail en conduite rapide doit être très plaisant. (source / photos Audi)

    , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Audi A7 Sportback, grandeur… intérieure
    Nouveauté – Pour cette seconde génération, si la recette ne change pas, le style lui s’inspire profondément du concept...
  • Francfort – Audi RS 4 Avant
    Nouveauté – En 1999, apparaissait ce qui était à considérer comme un « ORNI » (Objet Roulant Non Identifié) tant le...
  • Audi A8, un pas de plus vers la voiture autonome
    Nouveauté – Signe des temps, l’accent de la communication est de plus en plus souvent mise sur l’aspect technologique...
  • Audi – Un second e-tron produit à Forest
    Production – Après le retrait partiel des chaînes de montage de la A1, le site bruxellois de Forest (Audi...
  • Les commentaires sont fermés.