Alpine A100-50 : la Berlinette ressuscitée !


  • Publié le vendredi,25 mai , 2012 á 4:10 | Dans la catégorie : Alpine

    Par Patrick Hayot

  • Il y a peu, Renault nous faisait le coup du « revival » sur le thème Gordini et voilà qu’aujourd’hui le constructeur français nous déterre Alpine !
    Qu’il soit loué car il s’agit là d’un véritable retour de la marque avec un vrai modèle et non quelques stickers placé ci et là pour faire joli.
    Mais nos ardeurs sont déjà refroidies car il s’agit là d’un concept-car destiné à fêter le jubilé de la marque Alpine. L’occasion est trop belle que pour rater ça, d’autant que dans les mémoires et les cœurs, Alpine a toujours une place à part.
    Et pourtant cette Berlinette A100-50, puisque tel est son patronyme, se verrait déjà bien en piste… et nous de la voir sur route !
    Elle a tout et son pedigree n’est pas usurpé puisque A100-50 se base sur l’expérience du châssis tubulaire de la Mégane 3.5 Trophy. Elle pourrait donc bien revenir en piste en remplaçant de fait la Mégane avant de vraiment descendre dans la rue. Preuve en est, le constructeur français n’a pas hésité à mettre le V6 3,5 litres en position centrale arrière. Associé à une boîte séquentielle à 6 rapports et forte de ses 294 kW (400 ch) à 7.200 tr/min, elle est prêt à donner des sensations folles et au-delà de ce que l’on peut imaginer. Avec un répartition du poids 47,8/52,2 % et surtout à peine 800 kilos – merci à Faster pour la carrosserie carbone – , c’est une diablesse qui sommeille actuellement dans un hangar du côté de Paris. Elle reprend également de sa cousine les roues de 21 pouces à fixation centrale.
    Pour le reste, c’est-à-dire la carrosserie, elle a tout de Dezir !
    … Ou presque puisque la face avant change quelque peu de celle qui est apparue en juillet 2010 (déjà !) en raison d’une aérodynamique très différente. Ses optiques se font plus discrètes alors que les ouïes d’aération prennent logiquement de l’ampleur. Mais les traits généraux sont bel et bien là.
    Avec son faciès à nul autre pareil, son aura légendaire qui lui assure déjà une cote d’amour et de sympathie, on pardonne déjà cette Alpine A100-50 de reprendre le style d’une Renault. Avec l’espérance de la voir en piste et dans les rues bientôt confirmant en cela la définition du dictionnaire – résurrection : Réapparition, nouvel essor d’un phénomène artistique,… (source / photos Renault)

    ,

    La rédaction vous propose...

  • Alpine A110 Première Édition arrive
    Nouveauté – Comme au feu d’artifice, on peut dire :  » Oh la belle bleue ! « . Et cette...
  • Genève – Alpine A110, la « Berlinette » est de retour
    Nouveauté – Première mondiale – La renaissance de l’Alpine est un saga en soi car, ne l’oublions pas, ce...
  • Alpine – Des dessous de charme
    Nouveauté – L’effet d’annonce est bien orchestré chez Alpine puisque aujourd’hui, et après avoir détaillé sa structure, la néo-rétro...
  • Alpine – Surprise !
    Nouveauté – Alpine a beaucoup communiquer sur le plaisir de conduire, de piloter, celle qui sera son porte-drapeau demain...
  • Les commentaires sont fermés.