24h Spa : Bentley dévoile ses ambitions


  • Publié le lundi,21 juillet , 2014 á 5:52 | Dans la catégorie : Blancpain Series, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Total 24 hours of Spa 2014 - banner upEst-ce surprenant de voir apparaître un tel communiqué ? Bien sûr que non car dans l’absolu, ce que déclare Bentley quant à ses ambitions pour les Total 24 hours of Spa, c’est du raisonnable.
    Le top 10 et les points à prendre aux partiels et comme de bien entendu au final de l’épreuve. Voilà donc ce que cherche la prestigieuse marque de Crewe pour sa première apparition dans les Ardennes et surtout lors du double tour d’horloge belge et même dans une épreuve de si longue haleine.
    Si il y a donc tout à apprendre, le team anglais peut compter sur un Jérôme D’Ambrosio prêt à donner le meilleur de lui-même et de sa monture devant les siens. Issus de la monoplace, son analyse est certes pertinente quant au set-up de la « bête », mais de nous préciser aussi qu’il n’a jamais roulé de nuit sur ce superbe tracé et ce malgré deux participations à cette course. Elles se sont soldées par autant d’abandons et un total de… moins de 2 heures de courses effectives. A part les essais du jeudi soir, il a tout à apprendre. De plus, il ne faudra pas décevoir car, et on l’a remarqué lors du test day en début de mois et même depuis le début de saison, la Bentley Continental GT3 a ses fans ! (source Bentley M-Sport)
    Réaliste, certes, mais…
    D’une part, de nous souvenir de la fin 2013 où la première sortie officielle de cette GT3 se soldait par une belle 4ème place lors des Gulf 12h Abu Dhabi. qui aurait même dû être une 3ème si une Ferrari ne l’avait pas agressée en jouant ce podium final.
    D’autre part, Bentley a déjà réalisé une simulation de 24 heures, mais avec un seul équipage (#7 – Meyrick A / Smith G / Kane S). La Continental GT3 a fait preuve de fiabilité et de régularité. Dont acte !
    Modeste aussi car Bentley ne dit rien quant à la chasse à la pole. Celle-ci sera de haut vol et il faut s’attendre à une bagarre dantesque pour apparaître le premier au-dessus du Raidillon sur le coup du samedi 26 juillet à 16h30 et quelques secondes.
    Avec 1,2 s de retard lors du test day, la 15ème position absolue, on devrait se dire qu’elle n’a que peu de chance vu les écarts infimes. Et dans un certain sens… c’est vrai.
    De plus, la fameuse BOP (balance of performance) ne lui semble pas favorable non plus. Mais on n’est peut-être pas et certainement pas au bout de nos surprises. La concurrence non plus et avec ses deux poles et deux victoires en Blancpain Endurance Series…
    Sur le papier, la Bentley Continental GT3 a tout pour réussir.
    Mais de ne pas oublier ce qui est devenu un gage tant les courses d’endurance sont de longs sprints, la victoire se gagne ou se perd dans les stands !
    Et là… Même si M-Sport, sous la houlette de Christian Loriaux, a réalisé un travail magnifique et efficace, il y a ces petits détails qui font la différence.
    Ainsi lors du test day, la 8, justement celle de D’Ambrosio, Leclerc et Tappy, a connu un petit soucis. Bénin au départ, il s’est révélé plus que handicapant pour ce qui pourrait bien être son point faible lors d’une telle course. En effet, tapant plus que certainement un plot ou un vibreur en coupant la corde, la traverse principale de la Continental pliait et tout l’effet aérodynamique du fond plat soutenu à l’avant par celle-ci s’en trouvait totalement modifié. Impossible de poursuivre ainsi même si cela n’avait l’air de rien. Son remplacement demandera près de 20 minutes car elle impose le dépose totale de la face avant, de la lame avant, des ailes en plastique et même des phares. Un ou deux boulons récalcitrants, car plus que certainement « rabotés » lors du choc, mettront les nerfs des mécanos à rude épreuve.
    C’est bien le genre de chose qui ne doit pas se reproduire lors de la course. Du coup, on sait que pour faire la pole, le pilote n’hésite pas à escalader les vibreurs. Si celle-ci reste en l’état, alors effectivement, on ne verra pas de Bentley en première ligne. Ni même les 2 ou 3 suivantes.
    Sauf que depuis, Christian Loriaux a plus que certainement trouvé la parade.
    Vivement jeudi pour voir la première tendance des chronos. (photos auto-center.be / P Hayot)

    , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Total 24 hours of Spa : test day très instructif
    Avec le climat social actuel à Francorchamps, on s’attendait à un blocage temporaire de l’accès à la piste. Dès...
  • Racing Festival : l’album des « saloon cars »
    Le soleil baigne la cuvette de Francorchamps quand j’arrive au circuit. Tant mieux car le souvenir de la drache...
  • 24h Spa : allumés.be !
    Alors que tout le monde craignait l’incident du départ tant les courses d’endurance sont devenues des sprint de longue...
  • 24h Spa : l’album de la première heure
    Du soleil, du monde partout et… 61 bolides prêts à en découdre. L’édition 2014 a débuté sous les meilleurs...
  • Les commentaires sont fermés.